Julian Assange: « pendant longtemps, la France a disposé d’un régime de surveillance agressif, que ce soit sur le territoire français ou à l’extérieur »

Julian Assange-Europe1L’interview de Julian Assange par Europe 1, à l’ambassade d’Equateur: http://www.europe1.fr/international/assange-la-france-est-un-pays-important-pour-wikileaks-2387181

 

Les SpyCables déchiffrés: Épisode Un

Al Jazeera, 27 février 2015

Les SpyCables ont fait les titres de l’actualité dans le monde entier – et ont été décrits comme massifs et sans précédent dans les journaux d’aussi loin que la Chine comme en Amérique du Sud.

LES SPYCABLES

Une fuite de centaines de documents secrets du renseignement [provenant] des agences du monde entier, offrant un aperçu sur le monde trouble de l’espionnage. L’Unité d’Enquête d’Al Jazeera publie une sélection de documents et des histoires qu’ils contiennent.

La preuve que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a induit en erreur les Nations Unies comme informations importantes dans un certain nombre de pays. Le désir de la CIA de discuter avec le Hamas; la surveillance du responsable de Greenpeace; un complot visant à tuer le chef de l’Union africaine; tout a retenu l’attention mondiale.

Dans la première des deux émissions, nous évaluons l’impact de la publication par Al Jazeera de centaines de documents classifiés – allant de confidentiels à top secret – la fuite la plus vaste de documents du renseignement jamais publiée.

Présentateur: David Foster

Invités:

David Maynier, à Cape Town – Membre du Parlement sud-africain et ministre adjoint dans l’opposition [chargé] de la Sécurité d’Etat.

Justice Malala, à Johannesburg – analyste politique

Ferial Haffajee, sur le plateau – éditrice de l’hebdomadaire sud-africain, The City Press

Source: http://www.aljazeera.com/programmes/2015/02/spy-cables-decoded-episode-1-leaks-150227132927972.html

Les SpyCables: Un aperçu du monde trouble de l’espionnage

Présentation des SpyCables – Les documents secrets, provenant de nombreuses agences de renseignement, offrent une point de vue rare sur les interactions entre les espions.

Al Jazeera English, 22 février 2015

Une publication numérique d’Al Jazeera de centaines de documents secrets du renseignement provenant des agences d’espionnage du monde entier.

Depuis le lundi 23 Février, 18h00 GMT, l’Unité d’Enquête d’Al Jazeera publie les SpyCables, en collaboration avec le journal The Guardian.

Les fuites de documents proviennent des agences de renseignement du monde entier, y compris: le Mossad israélien, le MI6 britannique, le FSB de la Russie, l’ASIO de l’Australie et le SSA de l’Afrique du Sud.

Reportage par Phil Rees d’Al Jazeera.

Source: http://www.aljazeera.com/investigations/spycables.html

Voir l’article intégral: http://www.aljazeera.com/news/2015/02/spy-cables-world-espionage-snowden-guardian-mi6-cia-ssa-mossad-iran-southafrica-leak-150218100147229.html

Mohammed Emwazi, un jeune homme « extrêmement gentil et doux », qui a été radicalisé par le MI5: selon le groupe de défense britannique CAGE

SMH, par Nick Miller, 27 février 2015

« Jihadi John », un « beau jeune homme » que les enquêteurs de l’individu croient être le tueur masqué connu sous le nom de « Jihadi John » est décrit comme « un beau jeune homme » par Asim Qureshi, directeur de recherche d’un organisme de bienfaisance.

Londres: Mohammed Emwazi, désormais identifié comme le bourreau notoire de l’État islamique « Jihadi John », a suivi la trajectoire familière d’un « beau jeune homme » à une victime aliénée et radicalisée de la persécution du MI5, affirme un groupe de défense britannique.

Toutefois, le groupe CAGE a rapidement attiré les critiques pour avoir semblé donner une excuse aux actions d’un homme complice d’actes horribles de torture et de terrorisme.

Jihadi JohnPhoto: Ce militant vêtu de noir a été identifié comme Mohammed Emwazi

Depuis l’histoire initiale du Washington Post, jeudi, qui a identifié Emwazi comme étant Jihadi John, plusieurs organismes d’informations ont confirmé l’identité depuis des sources des services de sécurité. […]

Asim Qureshi_CAGE UKLe directeur de recherche de CAGE, Asim Qureshi, a déclaré lors d’une conférence de presse à Londres que le Mohammed Emwazi qu’il connaissait était un jeune homme « extrêmement gentil, très doux, s’exprimant de manière douce ». […]

M. Qureshi a commencé à travailler avec Emwazi à la mi-2009. Emwazi était venu pour de l’aide chez CAGE, à la recherche d’une méthode légale pour quitter le pays. A chaque fois qu’il a essayé, il a été arrêté, harcelé et même « malmené » par les services de sécurité, a dit M. Qureshi. […]

Cependant, dans un document de la cour publié par la BBC, la ministre de l’Intérieur Theresa May a dit qu’il y avait des « motifs raisonnables de soupçonner » que, depuis son retour d’Afrique vers le Royaume-Uni en Février 2007, Emwazi avait « continué à s’associer régulièrement avec les membres d’un réseau… d’extrémistes islamistes impliqués dans la fourniture de fonds et d’équipements à la Somalie à des fins liées au terrorisme et à la facilitation au voyage de personnes du Royaume-Uni vers la Somalie pour entreprendre des activités liées au terrorisme ».

Lire l’intégralité de l’article: http://www.smh.com.au/world/mohammed-emwazi-was-an-extremely-kind-extremely-gentle-young-man-radicalised-by-mi5-uk-advocacy-group-cage-20150227-13q7g8.html

Voir le communiqué de presse de CAGE UK: http://www.cageuk.org/press-release/jihadi-john-radicalised-britain

Le parcours de Mohammed Emwazi (Jihadi John): http://www.cageuk.org/case/mohammed-emwazi

Le bourreau de l’Etat Islamique « Jihadi John » enfin démasqué, identifié comme Mohammed Emwazi de Londres

Source: http://article.wn.com/view/2015/02/26/isis_executioner_x27jihadi_john_x27_finally_unmasked_identif/

Comment la Scientologie cherche à infiltrer gouvernements, institutions et diverses organisations

Un site consacré à l’information critique sur la Scientologie a mis en ligne ces dernières années deux documents montrant l’intention qu’avait la secte américaine d’infiltrer des gouvernements et divers organismes afin d’étendre son influence dans le monde. Cet article sur « L’infiltration, doctrine de la Scientologie » révèle à quel point certains mouvements sectaires peuvent être dangereux, s’ils se donnent les moyens de réaliser leurs objectifs politiques.

Le premier document « Promotion interne de la scientologie (env. 2004): Mener le mouvement religieux avec une source » témoigne du ciblage qui est fait par la secte en direction des gouvernements, hôpitaux, bibliothèques, entreprises, églises, écoles, départements de police, pompiers, institutions judicaires, etc.

infiltration_scientologie

Le deuxième document est issu d’une sorte de manuel daté du 24 septembre 1987, qui rappelle aux scientologues les « CIBLES/DEFENSE » nécessaires pour prendre le contrôle des objectifs visés, y compris au niveau politique:

scientologie-targets-p2

« Les objectifs essentiels sur lesquels nous devons investir la plupart de notre temps sont:

T1. Dépopularisation de l’ennemi à un point d’oblitération totale.

T2. Reprendre le contrôle ou l’allégeance des chefs ou propriétaires de tous les médias.

T3. Reprendre le contrôle ou l’allégeance d’une figure-clé de la politique.

T4. Reprendre le contrôle ou l’allégeance de ceux qui surveillent la finance internationale et les déplacer à un niveau de financement moins précaire. »

Source des documents: http://www.xenu-directory.net/practices/infiltration.html

WikiLeaks: Quand le Kazachstan considérait la scientologie comme un « instrument des Etats-Unis »

Kazachstan

Un câble diplomatique américain publié par le site WikiLeaks démontre la peur qu’ont certains gouvernements face à l’Eglise de Scientologie, reconnue comme religion ou comme secte selon les pays. Ici, il s’agit du Kazachstan. Le câble WikiLeaks 09ASTANA818, daté du 8 mai 2009, évoque la rencontre entre un conseiller de l’USAID [Agence des États-Unis pour le développement international] et des représentants de la scientologie et des témoins de Jéhovah à Almaty, au Kazachstan. Le principe même de la rencontre pose question, puisqu’on peut se demander pourquoi une agence travaillant pour les Etats-Unis défendrait ou s’inquiéterait de la « liberté de religion » de mouvements accusés d’être des sectes dans d’autres pays.

Pour cela, il faut essayer de comprendre en quoi il y aurait un avantage pour les Etats-Unis à vouloir défendre la liberté de religion de ce genre de mouvements: il peut s’agir essentiellement d’un enjeu politique, dans des régions du monde dominées par l’islam ou d’autres religions majoritaires. Dans le cas du Kazachstan, les musulmans représentent 70% de la population, 26% pour le christianisme. L’intérêt des Etats-Unis pour ces mouvements sectaires pourrait révéler des intentions politiques cachées (par exemple: étendre l’influence américaine, limiter la propagation de l’islam, etc), notamment quand on considère que des bouleversements religieux peuvent conduire à des changements politiques importants — comme on le constate aujourd’hui au Moyen-Orient avec l’Etat Islamique.

Kazachstan: Les scientologues, témoins de Jéhovah ont des vues contrastées sur la liberté de religion (09ASTANA818)

2. Résumé: Le 22 Avril [2009], le conseiller d’Etat et de la société de l’USAID a rencontré des représentants de l’Église de Scientologie et des Témoins de Jéhovah à Almaty. Les deux organisations ont offert des vues contrastées sur le progrès de la liberté de religion et l’ingérence du gouvernement dans leurs activités. FIN DU RÉSUMÉ.

3. L’Église de Scientologie a commencé ses activités au Kazakhstan en 1996, à Almaty. L’Eglise revendique 10.000 membres à Almaty, et environ 15 000 membres supplémentaires à l’échelle nationale. L’Eglise prétend également avoir une composition ethnique d’environ 50 pour cent de Russes ethniques et 50 pour cent de membres d’autres nationalités. La membre de l’Eglise Anastasia Minayeva et d’autres membres du personnel que le conseiller de l’USAID a rencontré ont prétendu que l’Eglise est sous forte pression du gouvernement du Kazakhstan. L’an dernier, l’Église a reçu la visite de procureurs, des autorités fiscales, et, éventuellement, du Comité pour la sécurité nationale (KNB). Les procureurs ont ouvert une procédure contre l’Eglise en raison de son utilisation de suppléments de vitamines en conjonction avec une thérapie de sauna. Selon l’Eglise, la pratique vitamines/sauna est commune en Scientologie et est utilisée pour « détoxifier » le corps.

4. L’examen par le bureau du procureur a conduit à un raid sur l’Église de Scientologie, le 8 octobre, ont dit les scientologues. Les membres de la Scientologie ont affirmé que tous leurs fichiers « confessionnels » ont été pris. Les fichiers confessionnels sont les observations écrites d’un membre de l’Eglise en « audit » d’un autre membre de l’église. Il s’agit de l’enregistrement des réponses aux questions posées par un membre de l’Église, qui sont conservées dans un dossier confidentiel. Les membres ne peuvent pas poursuivre leurs confessionnaux sans les fichiers confisqués, et l’information doit également être analysée par un membre plus élevé de l’Église, de sorte que le progrès et la santé spirituelle des membres de l’église puissent être suivis. Minayeva a déclaré qu’elle soupçonnait que les raids ont eu lieu, parce que le gouvernement du Kazakhstan estime qu’ils sont un instrument des États-Unis, et peut-être une organisation subversive. (COMMENTAIRE: Il y a des indications selon lesquelles le gouvernement pourrait croire que l’Eglise est engagée dans des activités commerciales lucratives incompatibles avec son statut d’organisation religieuse FIN DE COMMENTAIRE..) Minayeva a déclaré que l’Eglise est entièrement financée par des dons et des revenus provenant de sources originaires du Kazakhstan, et l’Église ne reçoit aucun financement de sources étrangères.

Voir l’intégralité du document: http://www.wikileaks.org/plusd/cables/09ASTANA818_a.html

Financement du terrorisme: « Un israélien impliqué dans l’organisation du 11 septembre? »

Extrait de l’émission Le Grand Journal diffusée sur Canal+ le 13 février 2015

HSBC: « Les donateurs de Ben Laden parmi les clients »

Après les attentats du 11 septembre 2001, les enquêteurs ont identifié un réseau de financement du terrorisme intitulé « la Chaîne d’or », composé d’une vingtaine de grands donateurs d’Al-Qaida. Treize ans plus tard, les listings dévoilés dans le cadre de l’opération SwissLeaks révèlent qu’une partie de ces personnes ont placé leur argent chez HSBC en Suisse. « HSBC savait-elle que certains de ses clients prestigieux auraient pu financer le terrorisme ? Dans la plupart des cas, oui : la banque n’avait qu’à lire les journaux », souligne le SonntagsZeitung, dans un article traduit par Le Temps.

Lire l’intégralité de l’article: http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/02/09/swissleaks-valises-de-billets-parano69-et-pseudo-femmes-aux-foyers-parmi-les-astuces-chez-hsbc/

Une source d’informations sur le point de publier plus de secrets sur la National Security Agency américaine, obtenus par une firme en cybersécurité au Mexique

Par Jerin Mathew, le 16 février 2015

3427561_3_b3dd_le-siege-de-la-nsa-a-fort-meade-dans-le_6cdb6fd700c809687baf1005c99823cbUne source d’informations qui n’est pas encore identifiée s’apprête à publier les hauts secrets de la National Security Agency américaine (NSA), ajoutant aux malheurs de l’aileron de l’intelligence qui souffre encore des fuites massives du lanceur d’alerte Edward Snowden.

Les responsables du renseignement cités par Washington Free Beacon ont rapporté que la NSA se prépare à de nouvelles fuites de données massives, qui devraient être publiées par une source d’informations dans un avenir proche. L’agence prend des mesures pour minimiser les dommages possibles que les fuites entraîneront, selon le rapport du 13 février.

Des sources ont déclaré à Free Beacon que les derniers secrets de la NSA n’ont pas été divulgués par un initié comme dans le cas de Snowden,mais à la place, ils ont été découverts par une firme non-américaine en cybersécurité qui opère au Mexique.

Lire la suite: http://www.ibtimes.co.uk/news-outlet-release-more-secrets-us-national-security-agency-obtained-cybersecurity-firm-mexico-1488118

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 331 autres abonnés