Un célèbre juge espagnol défendra WikiLeaks

Nouveau coup de théâtre dans la saga judiciaire au cœur de laquelle se trouve le créateur de WikiLeaks : l’ancien juge espagnol ultra-médiatisé Baltasar Garzon va diriger l’équipe d’avocats qui défendront Julian Assange.

L’un est connu pour avoir été le tombeur d’Augusto Pinochet, le dictateur chilien, l’autre a défié l’intelligence américaine en rendant publics sur Internet des documents classés « Secret défense ». Le site WikiLeaks annonce que Baltasar Garzon sera le grand artisan de la défense de Julian Assange dans la procédure d’extradition vers la Suède qui le vise.

Depuis le 19 juin, Julian Assange s’est réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres afin d’échapper à son extradition pour une affaire de viol présumé. Clamant son innocence, il réclame l’asile politique à ce pays latino-américain. Le fondateur de WikiLeaks redoute en effet par dessus tout le scénario d’un retour en Suède qui pourrait ensuite entraîner une extradition vers les Etats-Unis où il risque la peine capitale pour avoir divulgué, via son site Internet, 250 000 télégrammes diplomatiques américains.

Dans ce feuilleton judiciaire qui dure depuis bientôt deux ans, Baltasar Garzon, ancien magistrat espagnol, va s’employer à « montrer comment des procédures secrètes américaines contre Julian Assange et Wikileaks ont compromis et contaminé d’autres procédures légales, dont la procédure d’extradition contre M. Assange », indique WikiLeaks. Toujours selon ce texte, le juge aurait récemment rencontré Julian Assange pour mettre en place sa nouvelle stratégie de défense.

Retour à la lumière

Baltasar Garzon revient ainsi sur le devant de la scène après avoir été condamné à onze ans d’interdiction d’exercer la fonction de magistrat dans son pays. Il aurait ordonné des écoutes entre des suspects incarcérés et leurs avocats dans le cadre d’une enquête sur un réseau de corruption qui avait éclaboussé la droite espagnole en 2009 .

Mais avant cette condamnation, Baltasar Garzon s’est également illustré sur la scène internationale comme un défenseur acharné des droits de l’homme. Avec des décisions particulièrement médiatisées telle que le mandat d’arrêt lancé contre Augusto Pinochet pour meurtre et tortures sur des citoyens espagnols dans les années 70 au Chili ou les poursuites pour génocide contre des militaires de la junte argentine durant la dictature de 1976 à 1983.

C’est donc un beau coup pour le clan Assange, tant sur le plan médiatique que juridique, qui en recrutant Baltasar Garzon s’adjoint les services d’un des plus grands spécialistes des libertés fondamentales au monde.

Source: http://www.metrofrance.com/info/baltasar-garzon-assurera-la-defense-de-julian-assange/mlgy!YLmqVcnMLjY/

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Helene Bergman: L’affaire Assange va aux JO, les Médiateurs Suédois de la Justice « WIKILEAKS ACTU

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :