Noam Chomsky: Assange est un vrai démocrate

Paru sur NewMatilda.com, le 17 août 2012 – par Tamara Fenjan

*(Correction de l’article original: Bradley Manning Support Network a informé chomsky.info que Manning a passé 2 ans et demi en prison à cette date en août, et non un an et demi comme mentionné ici).

La semaine dernière NM a parlé avec le géant intellectuel US Noam Chomsky au sujet de Julian Assange, qui est en ce moment au coeur d’un cauchemar diplomatique à Londres. Tamara Fenjan rapporte.

Julian Assange a obtenu l’asile politique du gouvernement équatorien, suscitant une querelle diplomatique entre la nation latino-américaine et le Royaume-Uni, qui persiste à vouloir l’extrader en Suède pour y répondre d’accusations d’agression sexuelle. Alors que des voix se sont élevées en Suède et au Royaume-Uni, les USA ont jusqu’à présent décliné de « s’interposer » dans la situation.

Toutefois, il y a un citoyen US qui a clamé haut et fort son soutien pour Assange – le professeur de linguistique et intellectuel de gauche Noam Chomsky.

Chomsky a dit à New Matilda la semaine dernière qu’il croit qu’Assange a raison de redouter l’extradition vers la Suède, pays où si les USA demandent à ce qu’il soit extradé chez eux, « il sera sur le prochain vol ».

« Si les enquêteurs suédois veulent l’interroger, ils peuvent le faire à Londres, » répond Chomsky à NM. « Chacun qui réfléchit clairement sait que ceci est l’étape première pour aller aux USA. » Il fait un parallèle avec Bradley Manning, le soldat US accusé d’avoir transmis des milliers de documents classés « confidentiels » à WikiLeaks, et il affirme que ce qui est arrivé à Manning est une claire indication de la manière dont Assange serait traité s’il était extradé vers les Etats-Unis.

Manning a été détenu en prison militaire pendant presque un an et demi sans procès(*) – la majeure partie de ce temps à l’isolement.

« Il n’y a pas de doute que le but de tout cela est de faire dire [à Manning] quelque chose au sujet d’Assange, qui sera traité pareillement s’il lui arrive jamais de venir aux USA. … Donc, un pays convenable à cet instant – s’il y en a un – lui accorderait l’asile politique, » dit Chomsky.

Chomsky poursuit en disant du système judiciaire suédois « que l’on ne peut compter dessus, ce qui n’est pas surprenant. » La Suède avait coopéré avec les Nazis pendant la 2ème Guerre mondiale et travaille maintenant avec les USA, précise-t-il. « La Suède coopère avec quiconque est au pouvoir – imaginez que la Syrie demande à la Suède d’extrader quelqu’un vers la Syrie qu’ils accusent de travailler avec les rebelles – la Suède le ferait-elle? Non! »

Par mérite [Assange] devrait recevoir une médaille d’honneur. Il exerce ses responsabilités de citoyen dans une société démocratique et les gens devraient savoir ce que font leurs représentants ».

La question désormais est de voir si les policiers britanniques feront un raid sur l’ambassade équatorienne, sise dans le quartier de Knightsbridge, à Londres. WikiLeaks rapporte via Twitter que ce matin, il y a toujours plus de 35 policiers encerclant l’ambassade équatorienne », et a fait une déclaration condamnant « avec les termes les plus fermes le recours du Royaume-Uni à l’intimidation ».

« Une menace de cette nature est un acte extrême et hostile, qui n’est pas proportionné aux circonstances, et un assaut sans précédent sur les droits des demandeurs d’asile à travers le monde, » a dit l’organisation.

Les craintes d’Assange semblent être corroborées par la confirmation en privé à Craig Murray, un ancien ambassadeur britannique respecté et activiste des Droits de l’homme:

« Je suis revenu au Royaume-Uni aujourd’hui pour être stupéfait par la confirmation privée de l’intérieur du [Foreign and Commonwealth Office, Ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, ndt] que le gouvernement a, en effet, décidé – après d’immenses pressions de l’administration Obama – de pénétrer à l’intérieur de l’ambassade équatorienne et d’y saisir Julian Assange.

« Ceci sera, sans contestation, une infraction flagrante de la Convention de Vienne de 1961, de laquelle le Royaume-Uni est l’un des signataires originels, et qui met en texte et en loi les siècles – et même les millénaires – de pratiques qui ont permis aux relations diplomatiques de fonctionner. La Convention de Vienne est le traité international unique ayant le plus d’adhérents au monde. »

Le Sénateur des Verts australien Scott Ludlam parla cette semaine en soutien à Julian Assange. Le ministre des Affaires étrangères Bob Carr a dit que le gouvernement fédéral australien ne « ferait aucune représentation dans un sens ou dans un autre », au sujet de la demande d’asile de Julian Assange.

Source: http://chomsky.info/onchomsky/20120817.htm

http://newmatilda.com/2012/08/17/assange-interview-chomsky

Traduit depuis le web par willsummer

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. An attention-grabbing dialogue is price comment. I feel that it is best to write extra on this matter, it might not be a taboo subject but usually individuals are not sufficient to talk on such topics. To the next. Cheers

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :