Après Assange, le Déluge

Publié par Jaraparilla, le 15 juillet 2012

Le roi Louis XV est largement accrédité de la phrase « Après moi, le déluge », bien que celle-ci ait pu être prononcée par sa maîtresse officielle, Madame de Pompadour (le titre était électif à l’époque : elle divorça de son époux après avoir assumé cette position). De toute manière, c’était prophétique : Louis XV fut le dernier monarque avant la Révolution Française. Louis XVI, son petit-fils et successeur, fut guillotiné sur la Place de la Révolution en 1793.

En ce jour de Fête Nationale, comme le 21ème siècle titube d’une crise à l’autre, il nous est présenté un tournant nouveau, intrinsèquement riche de la même opportunité révolutionnaire. Les dictateurs modernes et les régimes répressifs ont depuis longtemps cherché à prendre le contrôle d’Internet, et avec, les moyens de contrôler toute l’information. Mais maintenant même les gouvernements occidentaux, corrompus par le grand Capital et manquant d’une réelle légitimité démocratique, tentent de verrouiller l’information et de dicter jusqu’à nos propres histoires.

Soyons clairs. Les banksters recouverts de Teflon qui ont apporté cette Crise Financière Globale qui n’en finit pas, et les gouvernements fantoches qui nous ont apporté la guerre d’Irak, ont des secrets sanglants qu’ils espèrent conserver cachés. Leur manque de moralité psychopathe est déjà clair. Des millions de personnes innocentes ont déjà été tuées, estropiées, déplacées et torturées au bénéfice de leur avidité. Les médias classiques sont dans leurs poches. Ils ont marché sur les lois internationales, la Constitution US, et ont jeté la souveraineté nationale par la fenêtre. Ces gens ne s’en iront pas sans faire de bruit – ils ont beaucoup trop à perdre.

Dormant la nuit sur un matelas gonflable dans un bureau de l’ambassade équatorienne de Londres, Julian Assange est au cœur même de cette tempête qui se prépare. Et son destin pourrait bien déterminer l’avenir de l’humanité.

WikiLeaks sera-t-il suivi d’un déluge d’information libre, transformant notre compréhension de l’histoire et introduisant une nouvelle ère de gouvernance ouverte ? La bataille d’Assange pour la transparence ouvrira-t-elle les vannes vers une transformation radicale de la société, où les gardiens des portes de l’information seront contraints de rationaliser leurs prises de décisions avec des preuves empiriquement confirmées ? Ceci sera-t-il la fin d’une pseudo-science politiquement motivée et d’une dérive politique socialement destructrice ?

Ou bien WikiLeaks sera-t-il le dernier hourra de la parole libre, suivi d’un déluge de nouvelles lois et de restrictions qui tuent la liberté d’Internet une fois pour toutes ? Internet s’en ira-t-il sur le chemin de la bombe atomique pour devenir l’outil le plus efficace du pouvoir jamais inventé ? Des guerres de ressources incessantes continueront-elles d’être justifiées par des exercices de relations publiques merdiques pendant que notre planète se réchauffe au-delà du point de non-retour ? Est-ce ainsi, la fin du monde ?

Sommes-nous, les citoyens de cette Terre – maintenant, là – en train de choisir entre l’Armageddon et une Utopie comparable ? Et si c’est le cas, pourquoi y en a-t-il si peu parmi nous qui se rendent compte de ce qui se passe ?

Bien sûr, ceci ne concerne pas seulement Julian Assange, ou même WikiLeaks. Il y a des milliers de personnes merveilleusement douées et inspirantes à travers le monde, se battant courageusement dans la même bataille pour la vérité, la transparence et la liberté en ligne.

Mais je ne peux m’empêcher de penser qu’Assange est comme un canari dans une mine de charbon.

En ce moment critique, je presse tout le monde en mesure de comprendre les enjeux en cours de mettre de côté leurs petites querelles, leurs égos fragiles, et de s’unir pour soutenir Julian Assange. Quoique vous pensiez de sa personnalité augmentée-par-les-médias, voici un homme qui a voué sa vie à la vérité, la transparence, la paix et l’amour. Si ses sacrifices s’avèrent finalement avoir été vains, alors tous nos efforts pourraient aussi s’avérer inconséquents.

L’avenir nous appartient. Ensemble, nous sommes forts. Vive la Révolution !

Source : http://wlcentral.org/node/2732

Traduit depuis le web par willsummer, mis en ligne sur le forum WikiLeaks par Green.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :