Les derniers câbles Kissinger témoignent de l’opinion US vis-à-vis de l’Irlande

Par Eanna Ó Caollaí, le 8 avril 2013

Le site web lanceur d’alertes vient de publier plus de 1,7 million d’archives diplomatiques datées entre 1973 et 1976.

D’après le dernier lot de câbles diplomatiques publiés par WikiLeaks, en 1973, les Etats-Unis étaient inquiets du fait que l’Irlande pourrait devenir l’un des membres de la Communauté Européenne les plus difficiles à gérer.

Le site web lanceur d’alertes  a publié ce matin  plus de 1,7 millions de documents diplomatiques US  datant  de 1973 à 1976.
D’après WikiLeaks, les câbles comprennent “ d’importantes révélations au sujet de l’implication des USA avec des dictatures fascistes, particulièrement en Amérique Latine, sous l’Espagne de Franco (y compris avec la famille royale),  et en Grèce alors sous le régime des Colonels.”

Les documents font également beaucoup référence à l’Irlande. Dans un document daté du 9 octobre 1973, l’ambassade des USA à Dublin fait le point sur les relations USA-Irlande.

Les qualifiant « d’excellentes », le câble dit que “ceux au pouvoir dans les deux principaux partis sont généralement bien disposés envers les Etats-Unis.

Alors que les relations interpersonnelles étaient décrites comme bonnes mais ayant besoin “d’attention”, les documents mettent en garde contre “des zones à risque qui pourraient empirer”.

A l’origine classé secret, ce document met en garde contre le fait que la neutralité de l’Irlande et sa position en Europe puissent devenir problématiques pour la relation entre les deux pays.

“Dans les années à venir, nous nous attendons à ce que l’Irlande soit l’un des membres de la CE les plus pénibles avec qui traiter, plus spécifiquement dans le domaine de la défense, à cause de la tradition de neutralité de l’Irlande; et à cause de la réduction des barrières commerciales en matière d’agriculture parce que l’agriculture est extrêmement importante en Irlande”.

“Pour ces deux affaires secrètes, nous pensons que l’Irlande va se ranger aux côtés de la France, peut-être même les devancer, jusqu’à ce que la communauté elle-même ré-aligne ses forces internes.”

L’ambassade se faisait également des soucis à cause des approches faites à l’Irlande par le Ministre Soviétique des Affaires Etrangères, Andrey Gromyko. A la suite d’une visite à l’assemblée générale des Nations Unies durant laquelle le Ministre des Affaires Etrangères Garret Fitzgerald s’était mis d’accord avec son homologue Andrey Gromyko pour changer d’ambassade, l’ambassade des USA avait observé:
“Nous nous attendons à ce que les Soviétiques fassent tout leur possible pour exploiter la position de l’Irlande en tant que seul pays neutre de la CE et la seule région d’Europe occidentale avec de sérieuses difficultés sociales. Le gouvernement irlandais est au courant du problème mais n’a peut-être pas encore les moyens pour s’en occuper.”

En ce qui concerne l’Irlande du Nord, les documents contiennent des remarques sur les efforts effectués par les gouvernements irlandais et britannique pour mettre fin à la violence “au moyen d’un compromis politique”, ainsi que les préoccupations du gouvernement irlandais au sujet du financement de l’IRA.

“Il y a beaucoup de chances pour que le conflit soit éventuellement résolu d’une manière lente et douloureuse. Mais il y a toujours la possibilité d’une guerre civile, d’après le document.

“Il y aurait besoin d’encore plus de troupes pour le maintien de la paix (il y a à présent 15.000 soldats britanniques en Irlande du Nord), et il y aurait de grandes chances pour une instabilité à travers toute l’île à long terme.

“Les intérêts des USA en ce qui concerne la sécurité seraient affectés, bien que plus indirectement que pour les Britanniques. A  part pour un scénario de guerre civile, la plus grande part de l’accord Dublin/Londres facilite nos décisions politiques, car nous pouvons être absolument d’accord avec les deux.

Il reste un point de désaccord: l’implication émotionnelle de la communauté irlando-américaine aux USA. Pour nous, cela crée juste un peu de désagréments, mais les Irlandais sont très soucieux des contributions financières et d’armes à l’IRA.

“Dans l’intérêt des Irlandais et des Britanniques, ainsi que pour nos propres intérêts pour une Europe stable, nous devons faire ce que nous pouvons pour dissuader les encouragements à la violence en Irlande.”

L’éditeur de WikiLeaks, Julian Assange, a dit que la récente collection de documents “couvre les implications dans, et des rapports diplomatiques, ou de renseignements, sur tous les pays du monde ».

« C’est le plus important paquet de matériel géopolitique jamais publié.”

La collection, appelée “Les Câbles Kissinger” comprend 205.901 documents en rapport avec Henry A. Kissinger  qui était secrétaire d’Etat pour les Etats-Unis durant la période couverte par les documents.

Des milliers de documents ont l’inscription NODIS (ne peut être distribué) ou Eyes Only, ainsi que des câbles qui étaient à l’origine classés « secret » ou « confidentiel ».

Source: http://www.irishtimes.com/news/world/us/latest-wikileaks-cables-show-us-concerns-about-ireland-1.1352732

Et: http://www.wikileaks-forum.com/index.php/topic,18468.0.html

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :