Julian Assange: « Edward Snowden est un héros »

Lors d’une récente interview sur SkyNews, Julian Assange n’a pas hésité à qualifier Edward Snowden de héros: « Edward Snowden est un héros qui a informé le public au sujet de l’une des plus importantes offenses de la décennie, la formulation horrifiante d’un Etat de surveillance massive qui a maintenant corrompu les tribunaux aux Etats-Unis, les a rendus secrets, les a conduits à produire des ordres qui violent les protections de la Constitution Américaine envers la population entière. Et comme si cela n’était pas suffisant, cela a mené toutes les compagnies high-tech américaines comme Google, Yahoo, Skype, Facebook, etc, à étendre cette surveillance dans le monde entier. Les seules collections de données révèlent s’élever à plus de 2,4 milliards par mois, et c’est quelque chose dont moi, et John Perry Barlow, et beaucoup d’autres journalistes et libertariens civils, nous nous sommes plaint pendant longtemps. Ca fait plaisir de voir une preuve aussi claire et concrète, présentée au public. »

Aujourd’hui, Edward Snowden est réfugié dans la zone de transit à l’aéroport de Moscou, et il attend de recevoir l’asile politique dans l’un des pays qui soutiendra sa cause: la Russie, peut-être, le Vénézuéla, l’Equateur, ou même, espérons, des pays européens qui auront le courage de reconnaître l’utilité de ces révélations d’espionnage. Le sort d’Edward Snowden est incertain, mais il s’en sortira sans doute avec l’appui de la communauté internationale. Certains pays, comme la Chine ou l’Allemagne, commencent déjà à réagir contre le programme Prism et annoncent qu’ils ne pourront pas rester indifférents face à ces révélations. La diplomatie ne pourra pas, en effet, rester indifférente face à ce scandale planétaire. Les révélations d’Edward Snowden ont bouleversé l’équilibre des relations diplomatiques entre les Etats-Unis, d’une part, et les autres pays du monde, qui se trouvent désormais confrontés à la réalité de l’espionnage à grande échelle, et qui plus est, d’un espionnage totalement illégal et contraire à la loi, contraire aux principes de la diplomatie.

Les Etats-Unis, en développant le programme Prism, sont allés à l’encontre non seulement des principes de respect de la vie privée des citoyens dans leur pays et à l’étranger, mais ils sont aussi allés à l’encontre des relations diplomatiques qui suggèrent le respect et la confiance entre les Etats dans le monde. Ils sont allés au-delà de leurs propres lois et des règles de la démocratie. Il n’y aura plus de confiance désormais entre les Etats-Unis et le reste du monde. Si les Etats-Unis ne sont déjà pas appréciés dans plusieurs pays pour les guerres qu’ils ont menées ces dernières années au Moyen-Orient notamment, en Irak et en Afghanistan, et pour les nombreuses atteintes aux droits de l’homme qui ont été commises, leur image ne s’améliorera certainement pas avec le scandale Prism, et surtout leur image ne pourra que se dégrader y compris dans les pays qui étaient « amis » avec les Etats-Unis, les alliés, les partenaires politiques, ou ceux qui menaient des relations commerciales avec eux, et même dans les pays occidentaux qui sont également visés par cet espionnage américain.

Comment, en effet, avoir confiance dans le gouvernement américain, si ce pays fait espionner vos citoyens, vos diplomates, et même votre président, sans en avertir la population, et dans le simple but de gagner des avantages politiques ou commerciaux? Si la NSA peut espionner les e-mails, les photos et les conversations privées de tout le monde, y compris celles des hommes politiques, ou des présidents dans le monde, alors cela change la vision que nous pouvons avoir de ce pays. Les Etats-Unis sont passés de l’image d’un Etat démocratique, respectueux de la diplomatie, à l’image d’un Etat sécuritaire qui fonde ses relations aux autres démocraties du monde sur la base de l’espionnage illégal. Cela laisse aux Américains la possibilité de faire jouer les événements en leur faveur, d’influencer des responsables politiques ou de faire pression sur eux, d’influencer les relations diplomatiques et l’économie mondiale, de créer des complots ou des guerres en tirant les fils de l’histoire, et en ayant toujours l’avantage d’avoir un temps d’avance sur les adversaires politiques.

Cela donne visiblement trop de pouvoir à un seul Etat. Prism est un outil dangereux aux mains des Etats-Unis. Au-delà de la surveillance des citoyens, Prism montre l’enjeu politique de ce programme d’espionnage: si vous savez tout sur vos adversaires politiques, si vous connaissez tous les détails de la vie privée de vos adversaires, des journalistes ou des militants qui luttent contre vos intérêts, si vous pouvez tout connaître de la vie de quelqu’un ou des secrets d’un gouvernement, alors vous pouvez facilement influer sur les événements de l’histoire. Cette connaissance et cette surveillance massive, toutes les données que le gouvernement américain a accumulées sur toutes les personnes dans le monde, ces données accumulées et collectées pendant plusieurs années, représentent un pouvoir immense qui peut être une menace pour les autres Etats et pour les citoyens qui sont la cible de l’espionnage. Le gouvernement américain s’est montré malhonnête en développant ce programme Prism, mais il a aussi acquéri un trop grand pouvoir par rapport aux autres pays du monde, et beaucoup trop de possibilités de renverser des régimes qui ne défendraient pas ses intérêts, par exemple, ou encore de tendre des complots à toutes sortes d’adversaires. L’enjeu politique de Prism est évident, et cela peut représenter un vrai danger pour la démocratie dans le monde.

Ecrit par kimono

Autres interviews vidéos:

Assange sur la fuite de la NSA: « Edward Snowden sera poursuivi pendant des années » (Exclusif/RussiaToday)

Assange affirme un lien « indirect » au lanceur de fuites de la NSA

Julian Assange à Edward Snowden: « Je lui conseillerais vivement d’aller en Amérique Latine »

Advertisements
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :