Les ONG de Bhopal révèlent les câbles de WikiLeaks sur Dow Chemicals

[Cet article a été initialement traduit et publié par un traducteur volontaire sur le Forum Wikileaks, le 28 avril 2013.]

Les ONG de Bhopal révèlent les câbles de WikiLeaks sur Dow Chemical; Elles prétendent que le gouvernement indien s’est incliné face aux pressions américaines

Pervez Bari, TwoCircles.net, le 17 avril 2013

Bhopal: les représentants de cinq ONG (organisations non-gouvernementales) qui travaillent à la protection des survivants de la tragédie de Bhopal de 1984, la pire catastrophe industrielle que le monde ait jamais connue, ont accusé le gouvernement de l’Inde de courber l’échine devant la pression du gouvernement américain afin de servir les intérêts d’Union Carbide et Dow Chemical à Bhopal.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, mercredi, les représentants des ONG, tout en citant des documents récemment publiés par WikiLeaks, les « Kissinger Cables», ont déclaré que Kamal Nath, ancien Ministre du Commerce et Montek Singh Ahluwalia, Vice-Président de la Commission de Planification, ont accueilli les investissements de Dow en Inde à bras ouverts, contredisant la position exprimée par le gouvernement indien  au sujet du lourd passif de Dow en Inde.

Représentants ONG-BhopalPhoto: Les représentants de cinq ONG qui travaillent pour le bien-être des survivants de la tragédie de Bhopal en 1984 s’expriment en Conférence de presse

Un câble envoyé par le Chef de Mission Adjoint à New Delhi, Steven J. White, le 27 Juillet 2007, indique: «Au cours du forum CEO [Forum des Chefs d’Entreprises] en Octobre 2006, les officiels du  gouvernement indien, y compris le Ministre du Commerce Nath et  Montek Singh Ahluwalia, Vice-Président de la Commission de Planification, ont déclaré qu’ils se félicitaient des nouveaux investissements de Dow en Inde et ne pensaient pas que Dow soit responsable du nettoyage du site où la catastrophe a eu lieu. »

Apparement, l’ambassadeur américain David Mulford a exhorté le gouvernement indien à « abandonner les charges contre Dow » dans un câble envoyé le 18 Septembre 2007.
En réponse, Montek Singh Ahluwalia, Vice-Président de la Commission de Planification  à l’époque, avait assuré Mulford que le gouvernement fédéral ne tenait pas Dow responsable du nettoyage, mais était dans l’incapacité de retirer ses poursuites contre la société à cause d’ONG «actives et vocales». Selon le câble, Ahluwalia a alors conseillé à l’ambassadeur de discuter de la question du passif de Dow Chemical au sujet de Bhopal avec Chidambaram, Ministre des Finances.

Les ONG de Bhopal ont déclaré que les câbles disponibles montrent que le gouvernement indien a toujours floué les Indiens et les habitants de Bhopal tout en servant les intérêts de l’Union Carbide Corporation. Dès les années 1970, le gouvernement indien a établi un compromis de principe sur les opérations de devises étrangères pour aider Union Carbide à conserver le contrôle majoritaire dans UCIL [Union Carbide India Limited].

Les ONG affirment également qu’un câble envoyé par David T. Schneider, Chef de Mission Adjoint à l’ambassade américaine à New Delhi, le 4 Février 1975, montre que le gouvernement indien a permis à Union Carbide aux Etats-Unis de contourner la loi sur la réglementation des devises étrangères afin d’obtenir des prêts auprès de l’American Exim Bank, au lieu d’une agence de financement indienne. Un autre câble daté du 11 Septembre 1975, envoyé par Henry Kissinger, Secrétaire d’Etat des Etats-Unis à l’ambassade américaine en Inde, montre le soutien que le gouvernement américain a donné à Union Carbide aux États-Unis afin d’obtenir des prêts auprès de l’US Exim Bank pour ses opérations à Bhopal.

Les organisations ont également présenté une copie d’un câble envoyé par l’ancien ambassadeur américain en Inde, William Saxbe, le 20 Avril 1976, dans lequel il exprime sa satisfaction face à la dissolution des directives FERA [Foreign Exchange Regulation Act] de sorte qu’Union Carbide puisse continuer à détenir des participations majoritaires dans sa filiale indienne.

Les représentants de cinq associations [de victimes] – Bhopal Gas Peedit Mahila Papeterie Karmchari [Karmachari] Sangh, Bhopal Gas Peedit Mahila Purush Sangharsh Morcha, Bhopal Gas Peedit Nirashrit Pensionbhogi Sangharsh Morcha, Children against Dow/Carbide and Bhopal Group for Information & Action – ont déclaré que les documents de WikiLeaks mettent en évidence les racines historiques de l’injustice chronique dans le cas de la pire catastrophe industrielle que le monde ait jamais connue à Bhopal. Elles affirment que l’injustice de Bhopal est perpétuée par le soutien des gouvernements américain et indien à Union Carbide et Dow Chemical, ainsi que par des traîtres comme Kamal Nath, Chidambaram et Ahluwalia.

Il convient de rappeler ici que dans la nuit du 2 au 3 Décembre 1984, l’usine de fabrication de pesticides Union Carbide avait laissé échappé de l’isocyanate de méthyle, gaz toxique, et 3000 personnes en étaient mortes pratiquement instantanément, plus de 25 000 personnes sont mortes depuis des suites de l’accident,  et la triste saga se poursuit ininterrompue. Environ un demi-million de personnes souffrent d’effets secondaires dûs au gaz toxique et plusieurs milliers ont été mutilées à vie.

Oncle Sam contrôlant les leaders indiensPhoto: Une caricature sur une affiche de l’Oncle Sam qui contrôle les dirigeants et les responsables indiens de haut rang, sur le lieu de la conférence de presse.

En attendant, les détails des extraits de WikiLeaks sont à lire ici:

EXTRAITS DE WIKILEAKS

——————————————————————————————————————————————————–
Date: 4 Février 1975
Sujet: Demande d’Union Carbide pour EXIM
De: Ambassade américaine, New Delhi, Inde
À: Département d’État des États-Unis
URL: https://www.wikileaks.org/plusd/cables/1975NEWDE01606_b.html
Extrait: DU POINT DE VUE DU GOI [GOVERNMENT OF INDIA, GOUVERNEMENT DE L’INDE] IL S’AGIT D’UNE QUESTION DE PRINCIPE ET SON ACCORD A DEJA ETE DONNE POUR DES COMPROMIS GENERALEMENT REFUSES AUX EMPRUNTEURS INDIENS
——————————————————————————————————————————————————–
Date: 25 septembre 1975
Sujet: Relations indo-américaines: Ambiance: Vibrations Positives
De: Ambassade américaine, New Delhi, Inde
À : Département d’État des États-Unis
URL: https://www.wikileaks.org/plusd/cables/1975NEWDE12918_b.html
Extrait: Nous essayons de profiter de l’ouverture suscitée par l’intérêt de Kaul dans la résolution des problèmes économiques en demandant des décisions au niveau de la finance pour résoudre de multiples problèmes tels que l’affaire d’arbitrage pour les engrais, les retards de paiement, les problèmes avec Pan Am et TWA, l’attente des propositions d’investissement d’Union Carbide et National Starch, ainsi qu’un assouplissement des onéreuses directives FERA [Foreign Exchange Regulation Act]. (Durant la rédaction de ce câble, Union Carbide a téléphoné pour dire que sa proposition avait été soudainement approuvée après 6 mois d’attente). Nous espérons obtenir plus de résultats. Les «belles réussites» jusqu’à présent se rapportent au problème du gouvernement indien avec  le  Vietnam du Nord, un assouplissement notable des restrictions de « vol indien » imposées sur les Indiens en voyages d’affaires pour les programmes de l’USG [Gouvernement US] et Union Carbide.
——————————————————————————————————————————————————–
Sujet: Communiqué de presse sur EXIMBANK crédit à l’Inde
De : Département d’État des États-Unis Inde
À:  Ambassade des Etats-Unis, New Delhi
URL: https://www.wikileaks.org/plusd/cables/1976STATE001679_b.html
Extrait: L’Export-Import Bank des Etats-Unis a autorisé un crédit direct de 1.260.000 dollars à Union Carbide India Limited (UCIL), afin de soutenir la vente d’équipements et de services américains d’une valeur de 2.8 millions de dollars, requis pour la construction d’une usine pour produire des insecticides et autres produits chimiques agricoles. L’usine sera construite à Bhopal, Madhya Pradesh, pour la production de pesticides à base d’isocyanate de méthyle. Les achats américains consisteront en des réacteurs, des tours de distillation, des échangeurs de chaleur non-classifiés d’après la page 2 réf. 001679 02, des centrifugeuses, des filtres, sécheurs, vannes, instruments de contrôle, équipements de sécurité. Les fournisseurs US seront Vulcan, une entreprise de fabrication de Cincinnati, Ohio, et Gould Pumps Inc., de Seneca Fall, New York, entre autres.
——————————————————————————————————————————————————–
Sujet: Loi (FERA) Directives sur la règlementation des devises  modifiées
De: Ambassade américaine, New Delhi, Inde
À : Département d’État des États-Unis
URL: https://www.wikileaks.org/plusd/cables/1976NEWDE05722_b.html
Extrait: les directives précédentes avaient créé des problèmes pour les pouvoirs publics indiens dans les cas d’entreprises multi-produits tels qu’Union Carbide, Phillips aux Pays-Bas, Imperial Chemical Industries et d’autres, dont la contribution au développement industriel indien et aux exportations était vitale, mais qui ne pouvaient pas se mettre en conformité avec les critères stricts des anciennes directives et, en même temps, n’étaient pas disposés à accepter de ne posséder que 40 pour cent d’une société. Il est dorénavant possible de retenir une participation majoritaire et de contrôler les investisements de capitaux étrangers d’une manière jugée non-restrictive par la plupart des hommes d’affaires étrangers.
——————————————————————————————————————————————————–
Date: 27 juillet 2007
Sujet: Bureau de New Delhi Bureau ECON Rapport hebdomadaire
De: Ambassade américaine, New Delhi, Inde
À: Ministère de l’Agriculture, Ministère de l’Énergie, Département d’État, Ministère des Transports, Ministère du Trésor, Administration Fédérale de l’Aviation, Inde Chennai, Inde Kolkata, Inde Mumbai
URL: https://www.wikileaks.org/plusd/cables/07NEWDELHI3429_a.html
Extrait: Au cours du CEO Forum [Forum des Chefs d’Entreprises], en octobre 2006, les responsables du gouvernement indien, y compris le Ministre du Commerce Nath et le Vice-Président de la Commission de Planification Montek Singh Ahluwalia, ont déclaré qu’ils se félicitaient des nouveaux investissements de Dow Chemical en Inde et ne pensaient pas que Dow soit responsable du nettoyage du site où la catastrophe a eu lieu.
——————————————————————————————————————————————————–
Date: 18 septembre 2007:
Sujet: L’ambassadeur discute du CEO Forum et des problèmes avec Ahluwalia, Vice-Président de la Commission de planification
De: Ambassade américaine, New Delhi, Inde
À: Ministère du Commerce | Ministère de l’Énergie | Secrétariat d’Etat | Ministère du Trésor  | Inde Chennai | Inde Kolkata | Inde Mumbai
URL: https://www.wikileaks.org/plusd/cables/07NEWDELHI4272_a.html
Extrait: L’Ambassadeur a également cité les poursuites toujours en cours contre Dow Chemical à Bhopal liées à la remise en état des terres comme étant un obstacle supplémentaire pour Dow et d’autres sociétés pour investir en Inde, et il a demandé que les pouvoirs publics indiens abandonnent leurs revendications contre Dow. Ahluwalia a pris en compte les remarques de l’ambassadeur au sujet de  McDermott, notant l’importance  de la nécessité de résoudre le problème. Au sujet de Dow, il a dit que les pouvoirs publics indiens ne comprennent pas les préoccupations de Dow au sujet de possibles futures responsabilités civiles ou pénales puisque les réclamations des tiers ne suggèrent pas que le gouvernement indien tienne Dow pour responsable du nettoyage.
Le problème du gouvernement indien est que les ONG sont très actives et vocales, et dans ce cas, il est très difficile pour le gouvernement d’abandonner ses revendications contre Dow. Le gouvernement indien espérait que l’affaire serait résolue rapidement, ce qui aurait réglé cette question, mais Dow a retardé la résolution en demandant un sursis en rapport avec l’action en justice. Ahluwalia a noté que la question de savoir si une entreprise comme Dow peut être tenue pour responsable des actions d’une autre société, uniquement sur la base de l’acquisition de cette société après que le délit soit survenu, est une question de droit importante et inédite en Inde qui doit être adressée. Ahluwalia a recommandé à l’ambassadeur d’en discuter avec Chidambaram,  Ministre des Finances – un juriste notoire.

(Pervezbari@eth.net)

Source: http://twocircles.net/2013apr17/bhopal_gas_tragedy_ngos_reveal_wikileaks_cables_dow_chemicals_allege_indian_govt_kowtowed_

Traduction française: http://www.wikileaks-forum.com/french/315/seo/18795/

Advertisements
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :