La NSA a reçu pour ordre de divulguer la quantité d’eau qu’elle utilise

Mark Strauss, 7/04/2014

D’abord il y a eu Edward Snowden, et maintenant ceci: une commission d’Etat de l’Utah a ordonné la publication de documents concernant l’utilisation de l’eau dans un centre de données de la NSA récemment ouvert dans la ville de Bluffdale.

data center bluffdale

La décision est le dernier épisode d’une controverse qui a commencé en novembre dernier, lorsque le Salt Lake Tribune a révélé que Bluffdale avait accepté de vendre de l’eau à la NSA à un taux inférieur aux directives de la ville, afin de pouvoir s’assurer une offre pour devenir le site de l’installation de 1,5 milliard de dollars – ainsi que toutes les améliorations d’infrastructure qui vont avec.

Il a été estimé que le Data Center de l’Utah, au pic des opérations, utilise plus d’1 million de gallons d’eau [~3 787 878 litres] par jour pour refroidir ses systèmes informatiques et les équipements de grande capacité de stockage de données. En règle générale, les grands consommateurs d’eau à Bluffdale paient 3,25 $ pour 1000 gallons d’eau [~3 787 litres], quand ils excèdent de plus de 100 000 gallons [~378 787 litres] par mois. Mais la ville a déclaré à la NSA qu’elle devrait payer 2,05 $ pour 1000 gallons [~3 787 litres], peu importe la quantité d’eau utilisée.

Le Salt Lake Tribune, cherchant à savoir précisément combien d’eau utilise la NSA, a déposé une demande auprès de Bluffdale pour obtenir la publication des données, relativement à la loi de l’Utah sur les dossiers ouverts.

Dans un vote de 5-0, le Comité des archives d’Etat a confirmé la demande. Comme le rapporte le Salt Lake Tribune:

Le procureur de la ville de Bluffdale, Vaughn Pickell, a soutenu au nom des avocats militaires que les données concernant l’eau « pourraient être utilisées pour extrapoler la consommation d’énergie électrique, et donc la puissance de calcul, du Data Center de l’Utah. »

En publiant les données, Pickell a déclaré que les responsables de la ville et le Comité des archives d’Etat seraient en violation de la loi fédérale.

Mais Ernest Rowley, membre du comité qui représente les intérêts du gouvernement local à la commission des dossiers composée de sept membres, a fait valoir que le public avait un intérêt manifeste dans la communication des documents de Bluffdale.

« Ce n’est pas l’eau d’un individu », a déclaré Rowley, qui a présenté la motion pour publier les documents. « C’est l’eau de la population. »

Source: http://io9.com/the-nsa-has-been-ordered-to-disclose-how-much-water-it-1560256151

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :