Un rabbin israélien: le « piège à miel » sexuel est casher pour les femmes agents du Mossad

Haaretz, 5 octobre 2010

La décision du rabbin Ari Schvat est apparue dans une étude, «Le sexe illicite pour des raisons de sécurité nationale» publié par l’Institut Tzomet, qui étudie l’interface entre religion et modernité.

Un rabbin israélien a donné sa bénédiction à des femmes agents du service secret étranger d’Israël, le Mossad, qui peuvent être amenées à avoir des relations sexuelles avec l’ennemi dans les missions dites « pot de miel » contre des terroristes.

La décision du rabbin Ari Shvat est apparue dans une étude, « le sexe illicite pour des raisons de sécurité nationale», publié par l’Institut Tzomet, qui étudie l’interface entre religion et modernité.

EstherCover-204x320Mais Schvat écrit que les missions « pot de miel » ne relèvent pas seulement de l’espionnage moderne – comme à la fin des années 1980, la capture de Mordechai Vanunu, le technicien nucléaire israélien qui a révélé les détails du programme nucléaire d’Israël, ou l’assassinat du terroriste Mahmoud al-Mabhouh à Dubaï, en janvier 2010. Dans les deux cas, un leurre féminin du Mossad aurait été impliqué.

En fait, les missions « pot de miel » sont enracinées dans la tradition biblique.

La reine Esther, qui était juive, a couché avec le roi perse Xerxès autour de 500 avant JC pour sauver son peuple, a noté Schvat. Yael, épouse d’Hever, dormait avec le chef ennemi Sisra pour le fatiguer et lui couper la tête, selon la tradition.

Il y a un hic, cependant, pour les « pots de miels » mariés. « S’il est nécessaire d’utiliser une femme mariée, il serait préférable [pour] son mari de divorcer. … Après l’acte [sexuel], il aurait le droit de la ramener », a écrit Schvat.

« Naturellement, un travail de ce genre pourrait être donné à une femme qui est en tout cas licencieuse dans ses manières. »

Les hommes agents du Mossad n’ont apparemment pas de limites pour dormir avec l’ennemi féminin, car ils ne sont pas mentionnés dans les écrits.

L’étude de Schvat a été saluée par le directeur de Tzomet, le rabbin Yisrael Rosen, qui a ajouté que « les femmes salariées du Mossad ne vont probablement pas venir consulter un rabbin » avant leurs missions.

Source: http://www.haaretz.com/jewish-world/israeli-rabbi-honey-pot-sex-is-kosher-for-female-mossad-agents-1.317288  et illustration via: http://www.veteransnewsnow.com/2012/11/13/israeli-rabbi-honey-pot-sex-is-kosher-for-female-mossad-agents/

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :