Les agents de la CIA qui ont torturé sont vulnérables à des poursuites dans « n’importe quel pays du monde », a dit un responsable de l’ONU

Prisonniers de Guantanamo

Par Mick Krever, CNN

Les agents de la CIA qui ont torturé les détenus peuvent être poursuivis n’importe où dans le monde, a déclaré le Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme et le contre-terrorisme, Ben Emmerson, à Christiane Amanpour de CNN, jeudi.

« Ils sont considérés comme des crimes de guerre, ce sont des crimes relevant de la juridiction internationale, » a-t-il dit.

« N’importe quel pays dans le monde peut poursuivre les agents de la CIA impliqués dans cette activité, et l’Italie a déjà poursuivi, et condamné, 22 agents de la CIA, y compris le chef de poste [de la CIA] à Milan, et les a condamnés à des périodes importantes de prison par contumace. »

L’Italie a condamné les agents, y compris le chef de poste de la CIA, Robert Seldon Lady, à la prison par contumace en 2009 pour leur rôle dans la capture présumée par la CIA d’un religieux musulman dans les rues de Milan; les procureurs ont dit, là-bas, qu’Oussama Mustafa Hassan Nasr a été ensuite rendu au Caire, où il a été torturé.

Ce danger de poursuites, bien sûr, signifie que tout agent de la CIA impliqué dans le programme pourrait être arrêté, chaque fois qu’il ou elle quitte les Etats-Unis.

Un ancien procureur en chef à Guantanamo Bay, le colonel Morris Davis, a déclaré mardi à Amanpour que « mon conseil serait des vacances sur le territoire domestique. »

Lire l’intégralité de l’article: http://amanpour.blogs.cnn.com/2014/12/12/cia-agents-who-tortured-are-vulnerable-to-prosecution-in-any-country-in-the-world-says-u-n-official/

Poster un commentaire

3 Commentaires

  1. Il faudrait qu’une loi internationale ajoute une disposition : Toute personne qui agirait en faveur d’un condamné de façon à lui éviter de rendre compte de ses crimes par REFUS D’EXTRADICTION, VOTE DE DISPOSITIONS LEGALES OU REGLEMENTAIRES accordant un statut particulier à ses propres citoyens et autres mesures discriminatoires à l’échelle mondiale seront SUSCEPTIBLES de DEVOIR FAIRE TOUT ou PARTIE de la sanction encourrue par les criminels.
    Concrètement : les acteurs des RESEAUX DU VATICAN pour exfiltrer les NAZIS seraient menacés des MEMES poursuites que les nazis eux-mêmes.
    Les juges, magistrats, exécutifs et LEGISLATEURS US qui protègeraient les CRIMINELS TORTIONNAIRES US d’une EXTRADITION vers l’ITALIE ou autres pays seraient susceptibles eux-mêmes d’ETRE EXTRADES vers l’Italie et ces autres pays pour y être jugés comme COMPLICES DES CRIMES commis par leurs protégés.

    Réponse
    • Encore faudrait-il pouvoir prouver qu’il y a des complices qui voudraient protéger des agents de la CIA face au scandale de torture… c’est d’autant plus difficile car on sait que ce ou ces scandales touchent des sphères très élevées de l’Etat et des gouvernements. Or, ce sont ces mêmes personnes qui détiennent les pouvoirs de surveillance de la société. Vous faites comment face à des gens qui détiennent à la fois l’information, qui sont complices et qui ont le contrôle sur les médias, la société, etc?

      Réponse
  2. A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    un tel est pris qui croyait prendre … une juste rançon pour des gens sans scrupule et imbus d’ une supériorité inexistante … a bas les impérialistes !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :