Le croyant: comment un introverti ayant une passion pour la religion et le football est devenu Abou Bakr al-Baghdadi, leader de l’Etat Islamique

Par William McCants, le 1er septembre 2015

320px-Mugshot_of_Abu_Bakr_al-Baghdadi,_2004Ibrahim Awad Ibrahim al-Badri est né en 1971 à Samarra, une ancienne ville irakienne sur la bordure orientale du Triangle sunnite au nord de Bagdad. Fils d’un homme pieux qui enseignait la récitation coranique dans une mosquée locale, Ibrahim lui-même en a été retiré, taciturne, et, quand il a parlé, [il était] à peine audible. Les voisins qui le connaissaient comme adolescent se souviennent de lui comme étant timide et réservé. Même quand les gens s’approchaient de lui lors des matches de football amicaux, son sport favori, il restait stoïque. Mais des photos de lui datant de ces années capturent une autre qualité: une intensité terrible dans des yeux sombres sous son épais front plissé.

Abou Bakr al-Baghdadi
Né: en Irak
Rôle: chef de l’Etat islamique
Statut: Recherché

Dès le début, le surnom d’Ibrahim était « Le Croyant ». Quand il n’était pas à l’école, il passait beaucoup de son temps à la mosquée locale, plongé dans ses études religieuses; et quand il venait à la maison à la fin de la journée, selon un de ses frères, Shamsi, il ne tardait pas à réprimander quiconque s’écartait des consignes de la loi islamique.

Maintenant, Ibrahim al-Badri est connu dans le monde en tant qu’Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’État islamique ou ISIS, et il a le pouvoir non seulement de réprimander, mais de punir et même d’exécuter toute personne dont la foi n’est pas absolue sur ses territoires. Ses partisans l’appellent le « Commandeur des Croyants », un titre réservé aux califes, les dirigeants spirituels et temporels suprêmes du vaste empire musulman du Moyen Âge. Bien que son propre royaume soit beaucoup plus petit, il règne sur des millions de sujets. Certains sont fanatiquement loyaux envers lui; beaucoup d’autres tremblent dans la crainte des conséquences sanglantes de défier sa version brutale de l’islam.

Lire l’intégralité de l’article: http://www.brookings.edu/research/essays/2015/thebeliever

Advertisements
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :