Tariq Ramadan s’exprime sur Daech, le terrorisme et les contradictions des politiques internationales

Interview de Tariq Ramadan sur RT France.

Quelques phrases intéressantes prononcées par Tariq Ramadan:

L’islam, comme le judaïsme, comme le christianisme, comme le bouddhisme, comme l’hindouisme, comme toutes les spiritualités, sont des religions qui appellent à la paix, mais en appelant à la paix (qui est un objectif), on gère la violence des hommes, on gère la terreur dont les hommes peuvent être capables (…)

Le jihad, c’est comment gérer les tensions qui m’animent moi ou qui animent les sociétés pour aller vers la paix. C’est un mouvement vers la paix, le jihad, en fait. C’est pas un mouvement vers la guerre. C’est pas une guerre sainte. (…)

On a tendance, malheureusement, aujourd’hui, sur la scène internationale, à considérer que les morts en Occident ont plus de valeur que les morts ailleurs. Non, je veux dire, ma position elle est: pour être Paris, il faut que je sois Jakarta, faut que je sois Beyrouth, faut que je sois Ouagadougou, faut que je sois toutes ces capitales-là. C’est là où je suis un homme digne. Sinon je fais simplement que compter mes morts et négliger les morts des autres. (…)

Le clash des civilisations, c’est pas ça du tout, la théorie de Huntington, elle est beaucoup plus liée aujourd’hui à l’engagement géostratégique international. Tout ce qu’on voit aujourd’hui, de la violence dont on parle tout à l’heure, de ce qui est en train de se passer au Moyen-Orient, de ce… c’est effectivement une sorte de rapport de force entre les civilisations qui est entretenue par les extrémismes des deux bords, c’est autant vrai pour l’extrême-droite occidentale qui joue sur « l’islam ne peut pas être une religion européenne » que Boko Haram ou que Daech qui font exactement la même chose (…) en nourrissant la polarisation et en faisant un clash des civilisations. (…)

Sur le long terme, le cours de l’histoire, il est inéluctable. On va vivre ensemble. C’est-à-dire que je suis aussi européen que vous. C’est terminé, vous allez pas pouvoir me sortir. L’islam est une religion européenne. (…)

Si, par exemple, je dis que je ne soutiens pas l’intervention française au Mali, que je ne soutiens pas l’intervention française en Libye, que je suis contre aller bombarder les populations syriennes, eh ben, ça, ça ne peut pas s’entendre en France, il ne faut pas le dire. (…)

Je ne pense pas que ce sont des personnes qui puissent dire qu’on leur interdit de parler; par contre, ce qui est vrai dans tous les cas, c’est qu’il est très difficile en France d’avoir un discours sur le fait religieux ou sur l’islam qui soit apaisé, et en plus, sur la question israélo-palestinienne. (…)

On est au coeur de la contradiction de la situation en France par rapport à la question de l’islam. (…) Comment voulez-vous avoir une cohérence, quand vous discutez avec des Etats dont l’idéologie est le contraire de ce que vous voulez voir sur le terrain, et ensuite vous les laissez faire, parce que, d’une certaine manière, ça vous arrange? (…)

Moi je peux pas entrer en Arabie Saoudite, parce que je critique le gouvernement, je peux pas m’exprimer en France dans les institutions nationales, parce que je critique le gouvernement. (…)

Advertisements
Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. citoyen libertaire

     /  2 janvier 2017

    « c’est autant vrai pour l’extrême-droite occidentale qui joue sur « l’islam ne peut pas être une religion européenne » que Boko Haram ou que Daech qui font exactement la même chose (…) »
    C’est n’importe quoi comme toujours chez cet « intellectuel ». L’extrême-droite est à combattre politiquement mais jusqu’à preuve du contraire, ce ne sont pas des chauffeurs d’extrême-droite qui écrasent les gens avec des camions dans les rues de Nice ou de Berlin. Ce ne sont pas des gens d’extrême-droite qui projettent des avions sur les tours aux cris de Allah Akbar, ouvrent le feu à la AK 47 dans les boîtes de nuit à Istambul ou à Orlando, massacrent des jeunes venus écouter un concert au Bataclan ou manger à des terrasses de restaurant à Paris, ni même des nervis d’extrême-droite venus assassiner des dessinateurs pour des caricatures montrant un prophète du VIIe siècle dont le moins qu’on puisse dire, est que ce personnage historique n’a pas vraiment contribué à la paix dans le monde. Enfin pour ce qui est d’être à la solde d’un régime, les liens avérés de Tarek Ramadan avec le Qatar devraient l’inciter à être un peu moins donneur de leçon (excellent article dans le journal Le Monde de Raphaëlle Bacqué et Besma Lahouri qui montre comment une des épouses de l’émir du Qatar a littéralement acheté la chaire d’enseignement du brillant islamologue à l’université d’Oxford).
    Quand Tarek Ramadan nous explique qu’il est européen et qu’on ne le jettera plus dehors, car l’islam est incrusté en Europe, il masque mal sa déception face à l’Etat français qui refuse unanimement, toutes majorités confondues, à lui accorder la nationalité française. Le citoyen suisse devra rester citoyen suisse, lui qui a largement contribué à faire triompher le référendum dans ce pays contre l’implantation des minarets.
    Bâtir toute sa carrière sur une vision orientée d’une religion qui, comme toutes les religions monothéistes, laissent pas mal de monde sceptiques (et oui, tout ce fracas pour, au final, un Dieu qui n’existe sans doute pas, quelle perte d’énergie), vouloir à tout prix implanter une nouvelle source de fanatisme en Europe (après les massacres des guerres de religion entre catholiques et protestants, les pogroms, la shoah, jusqu’aux récentes guerres de Yougoslavie), c’est vraiment vouloir jeter de l’huile sur le feu.
    L’Europe a beaucoup de problèmes mais elle continue à attirer de nombreux réfugiés et pauvres du monde entier. Notre avenir passe-t-il vraiment par la « soumission » à la religion qui depuis des siècles, n’a provoqué que des déchaînements de violence et pas grand chose de positif, si l’on excepte les somptueuses manifestations artistiques pour accompagner cet envol vers Dieu qui aujourd’hui s’est un tout petit peu atténué ? Ne serait-il pas plus utile de se consacrer à la science, au développement et à l’éducation des vrais domaines de connaissances plutôt que de vouloir toujours revenir à des prophètes qui considéraient que la Terre était plate, qu’elle était au centre du monde, immobile pendant que le Soleil tournait autour d’elle et qu’Adam, le premier homme se sentit moins seul quand il accoucha au niveau de ses côtes d’une Eve croqueuse de pommes, ce qui allaient engendrer des siècles d’oppression masculine sur l’autre moitié féminine de l’humanité? Bref ne serait-il pas temps de tourner la page de ces religions du Livre du Livre qu’ils nous ont laissées et Tarek Ramadan ne pourrait-il pas se recycler dans la médecine ou la comptabilité pour faire enfin oeuvre utile ?

    Répondre
    • De toute manière, derrière la religion, il y a toujours une histoire de contrôle social: pour ma part, je pense qu’il faut vraiment se méfier de l’Arabie Saoudite avec son idéologie wahhabiste, qui rappelle la vision de l’EI d’imposer un islam sur toute la terre. Objectivement, cela rappelle un projet totalitaire (envahir d’autres pays, imposer une idéologie extrémiste, supprimer l’opposition, etc). Derrière tout ça, il y a sans doute un problème plus grave qui pourrait se poser à la société.

      Répondre
  2. Hugin

     /  17 avril 2016

    C’est toujours intéressant de décrypter les propos du communiste Tariq Ramadan pour savoir ce que le Grand Orient nous prépare et veut que nous pensions …

    Un bon condensé, comme toujours avec le Franc-Maçon communiste mondialiste qu’est Tariq Ramadan …

    Toujours en tête de file pour les dhimmis de la gauche Européenne anti-Chrétienne.
    Ceci-dit c’est normal, puisque la doctrine de la gauche est issue de Karl Marx, un juif ultra-bourgeois talmudo-kabbaliste.

    Karl Marx neveu Rothschild comme l’a démontré le Pr Henry Makow avec l’arbre généalogique de Marx

    PS : Tous les internautes peuvent vérifier par eux-mêmes chacun ces ces propos, je ne suis pas là pour polémiquer ni défendre une théorie. Ce sont des faits, aussi dérangeants soient-ils !

    Répondre
  3. Les paroles de M. Ramadan sont triviales mais vont dans le bon sens. Mais c’est parce qu’elles vont dans le bon sens et donc, dans le sens opposé au savoir journalistique et donc commun qu’il n’est pas audible. Pour l’individu lambda qui souhaite s’épargner les connaissances en théologie, en droit, en politique, en communication, en sociologie, en psychologie et autres sciences humaines et qui souhaite prendre position sur son éventuel bon sens sensé être éclairé, ce discours ne sera pas le bon.
    En réalité, une entame correcte du problème devrait supprimer la variable « islam » de l’équation. Tant que l’on continuera de partir de l’islam pour tenter de comprendre les multiples faces du problème, nous resterons dans des voies sans issues. Si l’islam était par essence violent ou le cœur du problème, comment expliquer alors le comportement majoritairement pacifique des musulmans dans le monde. Et sans même aller jusqu’à un tel raisonnement déductif, l’étude simple des textes suffirait à démonter cette théorie d’un islam foncièrement violent.
    Le problème est multiple mais il est éminemment un problème de nos sociétés occidentales dont la recherche d’une origine exogène est non seulement une erreur mais une forme de déni qui consiste à dire: « c’est pas moi c’est eux ».

    Répondre
  4. abdoullah

     /  21 janvier 2016

    1-L’islam comme.., comme.., ce n’est certainement pas vrai, et l’ami le sait plus que quiconque, en tous les cas je l’espère.
    2- A le croire sur parole (en fait je le pense) Le Jihad serait un mouvement vers la paix. Mais au vu des événements, peut-on dire qu’il n’existe nul jihad par ces temps morbides ?
    En gros, c’est ce qu’on appelle le politiquement correcte, parce que notre ami n’a pas failli à la règle, et comme d’habitude, il a essayé de jongler avec les mots, frisant la vérité, pour ne pas dire la maquillant.
    Mais si c’est de bon foi, parce que c’est tout ce que son savoir lui a préconisé, alors mon conseil serait c’est que l’ami est tout ce qu’il y’a d’illettré.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :