Des câbles WikiLeaks révèlent que Paul Manafort, le directeur de campagne de Trump, était une source secrète de l’ambassade américaine en Ukraine

Source: https://twitter.com/wikileaks/status/760111699936550912 Voir la liste des documents: https://search.wikileaks.org/?query=manafort&exact_phrase=&any_of=&exclude_words=&document_date_start=&document_date_end=&released_date_start=&released_date_end=&include_external_sources=True&publication_type[]=6&publication_type[]=2&new_search=False&order_by=most_relevant#results

Publicités

Un câble Wikileaks de 2009 montre que l’armée israélienne a visé les infrastructures civiles, avant de viser le Hamas

Bombardements à Gaza

Voici un extrait du câble diplomatique 09JERUSALEM17, daté du 2 janvier 2009, où on apprend, grâce au témoignage d’une collaboratrice de l’USAID, Manal al-Bashti, que les raids israéliens ont visé, d’après ce qu’elle dit, à détruire les infrastructures civiles et gouvernementales des palestiniens, plutôt que de lutter contre le Hamas et les ennemis présumés de l’armée israélienne. Son témoignage offre un autre regard sur la situation du conflit israélo-palestinien:

7. (C) Manal al-Bashti, gestionnaire de programme d’un projet de société civile/démocratie financé par l’USAID [Agence des États-Unis pour le développement international], a dit au personnel de l’USAID que des frappes aériennes israéliennes ont fréquemment visé des institutions gouvernementales, telles que le bâtiment du Ministère de l’Enseignement du PA [Autorité Palestinienne] et le siège du PLC [Conseil Législatif Palestinien], qui n’ont aucun lien avec les forces militaires ou les roquettes du Hamas. Elle a indiqué que la campagne militaire israélienne semblait plus dirigée à détruire l’infrastructure civile palestinienne, plutôt que dégrader les capacités du Hamas à attaquer Israël. Elle a dit que les modérés et les civils souffrent le plus des combats.

Source: http://www.wikileaks.org/plusd/cables/09JERUSALEM17_a.html

Pour retrouver la citation dans le câble original: http://www.wikileaks.org/plusd/cables/09JERUSALEM17_a.html#efmBfrBoc

Mediastan, le nouveau documentaire sur Wikileaks

Extrait du documentaire Mediastan: L’interview d’Alan Rusbridger

Wikileaks.org, 11 octobre 2013

MEDIASTAN
Un Road-Movie WikiLeaks

Regardez MEDIASTAN en ligne

Pour la première fois, le public obtient un aperçu d’arrière- scène sur le premier événement médiatique véritablement global du monde : L' »Opération Cablerun »: l’opération de 2011, pendant laquelle WikiLeaks a déversé des centaines de milliers de câbles secrets du gouvernement américain aux médias à travers le monde.

Regardez MEDIASTAN gratuitement à partir des Etats-Unis et du Canada ce samedi soir et dimanche matin (le lien sera actualisé sur le site)

Irlande et Portugal, dimanche (le lien sera actualisé sur le site)

Estonie et Lithuanie, dimanche (le lien sera actualisé sur le site)

La vidéo à la demande est disponible à tout moment au niveau mondial http://jman.tv/store?p=5104

Sur toutes les autres plates-formes:

sur Vimeo: https://vimeo.com/ondemand/mediastan

sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x15tipf_mediastan_news

Sur Facebook: http://app.screenburn.co.uk/movie/m …

Pour les téléchargements et la diffusion, consultez: http://www.journeyman.tv/?lid=65989&bid=5

Dans MEDIASTAN, une équipe clandestine de journalistes voyage à travers les républiques d’Asie centrale du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l’Ouzbékistan et de l’Afghanistan sous occupation américaine, avant de poursuivre son voyage vers l’ouest ; regroupement dans la cuisine de Julian Assange, embuscade du rédacteur en chef du Guardian, et obtenant des images candides  du rédacteur en chef du New York Times et de son éditeur Arthur Sulzberger qui parle d’Obama.

Pour plus d’informations, lire le communiqué de presse.

Pour le communiqué de presse du lancement du film depuis le Royaume-Uni, le 11 octobre, cliquez ici.

Source: http://wikileaks.org/Watch-MEDIASTAN.html

Voir la bande-annonce officielle de Mediastan

Les manifestants se mobilisent à Bruxelles pour le 1000ème jour de détention de Bradley Manning

Soutien à Manning, Bruxelles

Protestations dans le monde entier contre la détention de Bradley Manning

Le 23 février est le millième jour où le lanceur d’alerte Bradley Manning est coincé dans une prison américaine. Il est soupçonné de trahison pour avoir participé à la publication de documents militaires secrets sur la guerre en Irak et en Afghanistan par WikiLeaks. A Bruxelles, les militants ont tenu une réunion de protestation à l’ambassade américaine. (Rapport avec photos)

Le Réseau de soutien à Bradley Manning a appelé aujourd’hui à travers le monde à des actions pour empêcher que Manning reste dans l’oubli et pour rappeler à nouveau les devoirs du gouvernement américain. L’appel a également été entendu à Bruxelles.

Environ une vingtaine de personnes se sont rassemblées devant l’ambassade américaine « pour réaliser leur devoir moral et politique », a déclaré l’un des manifestants. Les manifestants ont crié à l’unisson « La liberté d’information n’est pas un crime! », et « Free Bradley Manning! » Ailleurs dans le monde, des dizaines d’actions visant à dénoncer la situation de Manning vont se poursuivre.

Les manifestants ont appelé le président Obama à accorder au moins son pardon à Manning. Ils rappellent à Obama que la détention est une violation à l’encontre de nombreux traités internationaux. Ceci est, selon eux, inacceptable pour un pays qui diffuse avec enthousiasme les énoncés sur l’importance des droits de l’homme.

Crimes de guerre

« Plus que cela, un homme qui a révélé des crimes de guerre financés avec l’argent des contribuables mérite une médaille, au lieu d’une condamnation à vie », expliquent-ils. Les documents communiqués comprennent également une vidéo où on peut voir comment des soldats américains, à partir d’un hélicoptère Apache, prennent la vie de civils non armés et de deux journalistes.

« Les circonstances de sa détention sont vraiment inacceptables. Manning passe, par exemple, des journées entières dans une cellule de deux mètres. Par ailleurs, il doit subir un harcèlement systématique », a déclaré Ludo De Brabander de Vrede vzw, l’association de la paix qui a organisé l’action à Bruxelles.

De Brabander a appelé toutes les personnes présentes à être tous un peu plus Manning. « La liberté d’information est l’une des valeurs les plus importantes dans une démocratie. » Il a également remis une lettre adressée à l’ambassadeur américain Howard Gutman. « Espérons que le président américain entendra notre appel et qu’il donnera un procès équitable à Manning », a déclaré l’une des personnes présentes. Le procès débutera le 6 Mars et se tiendra à huis clos.

Pieter Apers

Traduit du flamand à l’aide de Google Traduction

Source: http://www.vrede.be/vrede-in-actie/2414–wereldwijd-protestacties-tegen-opsluiting-bradley-manning