Un ex-avocat de la NSA: la cyber-guerre se déroule entre les entreprises de haute technologie et le gouvernement américain

Stewart Baker sur scène au Sommet du Web à Dublin

Stewart Baker a déclaré qu’Apple et Google pourraient être en train de limiter leur activité dans des marchés comme la Chine et la Russie par le chiffrement des données des utilisateurs

The Guardian, Jemima Kiss, 4 novembre 2014

La bataille sur le cryptage des données de service des utilisateurs Internet a planté les entreprises technologiques américaines contre le gouvernement américain lui-même, a déclaré mardi l’ancien avocat général de la NSA, Stewart Baker.

Prenant la parole lors au Sommet du Web à Dublin, Baker a affirmé que les mouvements opérés par Google et Apple et d’autres afin de crypter les données de l’utilisateur étaient plus hostiles à la collecte occidentale de renseignements que pour la surveillance établie par la Chine ou la Russie.

« Le département d’Etat a financé certains de ces outils, tels que Tor, qui a été utilisé dans les révolutions du Printemps Arabe ou pour passer le pare-feu chinois, mais ces crypto-guerres opposent principalement le gouvernement américain et les entreprises américaines, » a-t-il dit dans une conversation avec l’éditeur des projets spéciaux, James Ball.

Lire la suite: http://www.theguardian.com/technology/2014/nov/04/nsa-cyberwar-stewart-baker-cloudflare-snowden

Publicités

La NSA appelle les utilisateurs d’iPhone des « zombies » et Steve Jobs « Big Brother »

big brother_apple

9 septembre 2013, John Koetsier, VB Insight

Steve Jobs est Big Brother, et tout les publics qui achètent l’iPhone ne sont que des zombies, selon des documents internes de la NSA détaillant sur quoi l’agence a travaillé en termes de piratage de smartphones et d’extraction d’informations personnelles, de connections sociales, d’informations de localisation, et plus encore. Ne vous inquiétez pas, les fans d’Android, vous êtes aussi dans les cibles de la liste.

Selon de nouveaux documents du super-leaker Edward Snowden, la NSA a ciblé des smartphones comme un bénéfice massif de données sensibles que les nouveaux utilisateurs de l’appareil ont créé, stocké, et, finalement, partagé sans le savoir avec l’agence d’espionnage américaine qui a été impliquée dans la controverse depuis lors même que Snowden a commencé à publier des détails sur Prism et XKeyscore et d’autres technologies secrètes d’espionnage de l’agence gouvernementale.

Voici « big brother », selon une présentation de la NSA:

steve-jobs-big-brother-nsaCi-dessus: Steve Jobs en tant que Big Brother, selon la NSA

Et, les clients payants d’Apple ont été vus dans les yeux de la NSA comme des participants idiots désireux de leur propre chute. Un diaporama de présentation de la NSA les identifie péjorativement comme des « zombies ».

Lire la suite: http://venturebeat.com/2013/09/09/nsa-calls-iphone-users-zombies-and-steve-jobs-big-brother/

Un expert soupçonne Apple et la NSA d’installer des logiciels espions dès la fabrication de l’iPhone

3427561_3_b3dd_le-siege-de-la-nsa-a-fort-meade-dans-le_6cdb6fd700c809687baf1005c99823cb

RTS.ch, 01.01.2014, 21h21

Apple dit ne jamais avoir donné accès au contenu des iPhones à la NSA (voir la vidéo)

Le fabricant informatique américain Apple a assuré mardi qu’il n’avait « jamais travaillé avec la NSA », l’agence de sécurité des Etats-Unis, pour lui donner accès aux données contenues sur ses iPhone.

Réagissant à des informations de presse, le fabricant informatique américain Apple a assuré mardi  ne jamais avoir travaillé avec l’agence de sécurité des Etats-Unis (NSA) pour lui donner accès aux données contenues sur ses iPhone.

« Apple n’a jamais travaillé avec la NSA pour créer une porte dérobée dans ses produits, y compris les iPhone », déclare le groupe à la pomme dans un communiqué. « Nous ne sommes pas au courant du programme incriminé de la NSA qui viserait nos produits », a-t-il ajouté.

« Accès total »

Lors d’une conférence de presse en Allemagne, un expert informatique, Jacob Applebaum, a affirmé que le programme « DROPOUTJEEP » de la NSA permettait à l’agence d’intercepter les messages SMS, d’avoir accès aux listes de contacts, de localiser un téléphone, d’accéder à la messagerie vocale et d’activer le micro et la caméra d’un iPhone.

Des documents en ce sens, auxquels a réagi Apple, ont été publiées par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

ats/afp/jvia

Source: http://www.rts.ch/info/monde/5496943-apple-dit-ne-jamais-avoir-donne-acces-au-contenu-des-iphones-a-la-nsa.html

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives

  • Publicités