Des affirmations selon lesquelles Poutine a volé sur le même trajet que le MH17, l’aéroport présidentiel dit « n’avoir pas survolé l’Ukraine pendant longtemps »

RT, 17 juillet 2014

L’avion de Malaysia Airlines MH17 voyageait presque sur le même trajet que le jet du président russe Vladimir Poutine, peu avant l’accident qui a tué 298 personnes, rapporte l’agence d’informations Interfax citant des sources.

« Je peux dire que l’avion de Poutine et le Boeing malaisien ont recoupé au même point et au même échelon. C’était près de Varsovie sur 330 m d’échelon à la hauteur de 10 100 mètres. L’avion présidentiel était là à 16h21, heure de Moscou, et l’avion malaisien – 15h44 heure de Moscou », a déclaré une source de l’agence d’informations sous couvert d’anonymat.

« Les contours des avions se ressemblent, les dimensions linéaires sont également très similaires, comme pour la couleur, à une distance assez éloignée, ils sont presque identiques », a ajouté la source.

Dans le même temps, il y a eu des rapports qui ont contredit le rapport d’Interfax qui a été la première et la seule source dans les médias à publier cette information, prétendant que l’avion présidentiel ne volait pas au-dessus de l’Ukraine au même moment.

Comme a dit une source au site d’informations en ligne Gazeta.ru, l’avion de Poutine décolle de Vnukovo-3 [le terminal qui accepte les jets d’affaires], mais le président ne survole pas le pays voisin en proie aux conflits.

« Poutine a un seul jet – il en prend un, il ne prend pas d’autres avions. Cet avion décolle toujours de Vnukovo-3, mais l’avion présidentiel n’a pas survolé l’Ukraine pendant longtemps », a dit la source présente à Vnukovo-3.

Le président Poutine était sur son chemin de retour du Brésil, où il a participé au sommet du BRICS, vers Moscou. « La tragédie n’aurait pas eu lieu s’il y avait la paix en Ukraine ».

L’Ukraine doit assumer la responsabilité de la tragédie de l’avion malaisien, a déclaré le chef de l’Etat russe lors d’une réunion sur les questions économiques, qu’il a proposé de commencer par une minute de silence à la mémoire des victimes de la catastrophe.

« De toute évidence, l’État sur le territoire duquel cela est arrivé tient la responsabilité de cette terrible tragédie », a-t-il dit jeudi soir.

« Cette tragédie n’aurait pas eu lieu s’il y avait la paix sur ce territoire, si une action militaire dans le sud-est de l’Ukraine n’avait pas été reprise, » a déclaré M. Poutine, ajoutant qu’il a demandé aux autorités russes compétentes de tout faire pour enquêter sur l’affaire.

« Nous devons faire tout en notre pouvoir pour qu’une image objective de ce qui s’est passé soit rendue publique dans notre communauté, en Ukraine et dans le monde entier », a déclaré M. Poutine comme il a exprimé ses condoléances aux familles des victimes.

Le vol MH17 s’est écrasé en Ukraine sur un vol entre Amsterdam et Kuala Lumpur, et il portait 298 personnes. Le Boeing 777 à usage civil devait entrer l’espace aérien russe à 17h20 heure locale, mais ne l’a jamais fait, a déclaré une source de l’industrie aéronautique russe. « L’avion s’est écrasé à 60 km de la frontière », selon la source citée par Itar-Tass.

Source: http://rt.com/news/173672-malaysia-plane-crash-putin/

Vol 370 de Malaysia Airlines: le Western Center for Journalism établit le lien entre Edward Snowden, Ben Laden, le Groupe Carlyle et Jacob Rothschild au Boeing 777 disparu

La vraie raison de la disparition du vol 370, par Kris Zane.

Par Vittorio Hernandez, 15 avril 2014

L’attention mondiale sur l’avion disparu du Boeing 777 de Malaysia Airlines a mené à conduire lundi de profondes plongées en mer alors que les émissions de bruits sont mortes, probablement en raison de la durée de vie de la batterie de 30 jours dans la boîte noire.

La recherche de l’avion a quelque peu pris le pas sur l’étude de ce qui s’est vraiment passé, alors que la boîte noire est considérée comme un fournisseur d’indices et même de preuves des dernières minutes avant que le mauvais sort du MH370 l’ait fait plonger dans l’océan Indien, sur la base des conclusions par les organismes chargés de l’enquête.

Toutefois, un auteur du Western Center for Journalism, Kris Zane, a ressuscité une information croustillante qui est devenue virale vers la fin mars, mais a diminué alors que les jours passaient et que sa disparition a marqué son premier mois.

L’auteur commence par une divulgation faite par le lanceur d’alerte de la National Security Administration (NSA) Edward Snowden, selon lequel le gouvernement américain a espionné des milliards d’appels téléphoniques et d’emails sous prétexte de protéger le public américain contre le terrorisme islamique. M. Snowden a travaillé pour l’agence d’espionnage privé de la NSA Booz / Allen / Hamilton qui, à son tour, est liée avec le groupe obscur présumé Carlyle Group qui a acheté Booz / Allen / Hamilton pour 2,5 milliards de dollars en 2009.

À son tour, le Groupe Carlyle est dit avoir été financé par le groupe Ben Laden qui est derrière l’attaque terroriste du 11/9 à New York en 2001, à peu près au même moment, le président américain de l’époque, George W. Bush, était en réunion avec les membres de la famille ben Laden au Ritz Carlton pour discuter de leur investissement dans le Groupe Carlyle, a révélé le rapport.

Le groupe a acheté en 2006 pour $ 17,6 millions Freescale Semiconductor, [entreprise] basée à Austin, au Texas, qui avait 20 employés à bord de l’avion Malaysia Airlines. Egalement inclus dans le groupe de 20 salariés de Freescale présents dans l’avion de Pékin, quatre ingénieurs qui faisaient également partie des propriétaires d’un brevet de sécurité majeur utilisé par les compagnies. Avec la mort des quatre titulaires du brevet chinois, cela laisse la propriété à 100 pour cent pour le titulaire du brevet du survivant solitaire qui n’était pas à bord de l’avion – Jacob Rothschild. Le brevet a été déposé le 11 Mars, quatre jours après que l’avion ait disparu.

Le rapport souligne ensuite que depuis que la NSA surveille tous les appels téléphoniques et les communications aériennes, l’agence était au courant de l’avion disparu et était derrière les rapports confus qui sortaient au sujet de la mystérieuse disparition du jet – depuis les passeports volés au détournement du pilote fou piratant son propre avion jusqu’au crash de l’avion dans l’océan Indien où les sous-marins automatisés sont sur le point de commencer leur recherche.

Il a également mis en doute le fait que l’avion n’ait pas été détecté par la base américaine de Diego Garcia à proximité.

En soulevant la théorie du complot, le rapport rappelle qu’il y a quelques années, le théoricien de la conspiration Alex Jones a révélé qu’un ingénieur AT&T, étayé par des documents d’AT&T, a affirmé que la NSA archivait chaque appel téléphonique de chaque Américain, ce que M. Snowden a confirmé en 2013.

Source: http://au.ibtimes.com/articles/548114/20140415/malaysian-airlines-flight-370-western-center-journalism.htm#.U-inf0i7oXz

La NSA a classifié toutes les informations relatives au vol Malaysia Airlines MH370

Fawkes News, samedi 10 mai 2014

0001-MH-370-CLASSIFIEDL’avocate américaine Orly Taitz a demandé à obtenir les informations du vol MH370 et la NSA lui a répondu que tout était classifié. En quoi les données de ce vol pourraient-elles nuire à la sécurité nationale des Etats-Unis ou à ses relations extérieures? Pourquoi la NSA a-t-elle classifié si vite ces informations? Cela ne fait que confirmer les soupçons qui planent sur eux. Dans tous les cas, ils en savent beaucoup plus qu’ils n’en disent.

Lire la suite: http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/05/la-nsa-classifie-toutes-les.html

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives