Les agents de la CIA qui ont torturé sont vulnérables à des poursuites dans « n’importe quel pays du monde », a dit un responsable de l’ONU

Prisonniers de Guantanamo

Par Mick Krever, CNN

Les agents de la CIA qui ont torturé les détenus peuvent être poursuivis n’importe où dans le monde, a déclaré le Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme et le contre-terrorisme, Ben Emmerson, à Christiane Amanpour de CNN, jeudi.

« Ils sont considérés comme des crimes de guerre, ce sont des crimes relevant de la juridiction internationale, » a-t-il dit.

« N’importe quel pays dans le monde peut poursuivre les agents de la CIA impliqués dans cette activité, et l’Italie a déjà poursuivi, et condamné, 22 agents de la CIA, y compris le chef de poste [de la CIA] à Milan, et les a condamnés à des périodes importantes de prison par contumace. »

L’Italie a condamné les agents, y compris le chef de poste de la CIA, Robert Seldon Lady, à la prison par contumace en 2009 pour leur rôle dans la capture présumée par la CIA d’un religieux musulman dans les rues de Milan; les procureurs ont dit, là-bas, qu’Oussama Mustafa Hassan Nasr a été ensuite rendu au Caire, où il a été torturé.

Ce danger de poursuites, bien sûr, signifie que tout agent de la CIA impliqué dans le programme pourrait être arrêté, chaque fois qu’il ou elle quitte les Etats-Unis.

Un ancien procureur en chef à Guantanamo Bay, le colonel Morris Davis, a déclaré mardi à Amanpour que « mon conseil serait des vacances sur le territoire domestique. »

Lire l’intégralité de l’article: http://amanpour.blogs.cnn.com/2014/12/12/cia-agents-who-tortured-are-vulnerable-to-prosecution-in-any-country-in-the-world-says-u-n-official/

Publicités
  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives

  • Publicités