Tchernobyl a-t-il été une vengeance pour le signal Pic-vert russe?

800px-Woodpecker_array

Par Zen Gardner, 13 avril 2012

Sachant ce que l’on sait maintenant sur les capacités du virus Stuxnet du Mossad et le sabotage pur et simple des réacteurs de Fukushima, entre autres, nous avons besoin de réévaluer Tchernobyl.

Je suis tombé sur ce lien lors de l’étude des diverses installations de type HAARP à travers le monde, qui ont tous été précédées par le phénomène du « pic-vert » russe dans les années 70 et 80. Chose intéressante, la géante « surface d’acier » [« Steel Yard »] comme l’OTAN l’avait appelée, se trouve à Tchernobyl, en Ukraine. Dans la « zone d’exclusion » du réacteur de Tchernobyl aujourd’hui disparu.

Pourquoi alors ce réacteur a-t-il été détruit? Des représailles? Voyez vous-même.

Coïncidence? Ou sabotage délibéré!

Wikipedia dit:

Le Pic-vert russe était un signal radio soviétique notoire que l’on pouvait entendre sur les bandes de radio à ondes courtes dans le monde entier entre Juillet 1976 et Décembre 1989. Cela ressemblait à un bruit tapant répétitif fort, à 10 Hz, donnant lieu au nom « Pic-vert ». Les sauts de fréquence aléatoires ont perturbé les diffusions légitimes, la radio amateur, les transmissions de services publics, et ont abouti à des milliers de plaintes de nombreux pays à travers le monde. Le signal a longtemps été considéré comme celui d’un système radar trans-horizon (OTH). Cette théorie a été confirmée publiquement après la chute de l’Union soviétique, et est maintenant connue pour être le système Duga-3 (en russe: ???? – 3) [1], qui fait partie du réseau d’alerte rapide ABM soviétique. Le renseignement militaire de l’OTAN avait photographié le système et lui avait donné le nom de rapport de l’OTAN « Steel Yard ».

Et parfaitement abandonné maintenant, comme il était situé dans la « zone morte » nucléaire des 30 km après la catastrophe de Tchernobyl.

Ils n’ont même pas pu embarqué le réseau d’antennes massif où que ce soit, il était tellement contaminé.

Le témoignage d’un lanceur d’alerte

En creusant un peu autour de moi et je trouve ceci:

La centrale nucléaire de Tchernobyl a été détruite par un agent étranger! Le Département de l’énergie nucléaire, l’Académie des sciences avec ses instituts de recherche et de conception n’étaient pas prêts pour un tel désastre inattendu. L’holocauste nucléaire de Tchernobyl n’était pas un accident. Les réacteurs nucléaires ont un niveau élevé de fiabilité prouvée par un certain nombre de tests. Les pompes à eau des systèmes de refroidissement primaires et de remplacement n’ont pas pu être simultanément désactivés. L’image du réacteur explosé a été prise trop opportunément par le satellite américain qui a été « accidentellement » sur la bonne orbite au-dessus du 4ème bloc à ce moment même. Les faits et les développements logiquement analysés de la « guerre froide » dans le 50ème spectacle de la catastrophe de Tchernobyl n’ont pas été un accident. Cela a été le sabotage à grande échelle du siècle, ce qui a donné lieu à l’écroulement de la base économique de l’URSS et du système socialiste « soviétique » en général. Les adversaires de l’URSS ont fait une utilisation efficace de la négligence et de l’incompétence du gouvernement dirigé par Gorbatchev ainsi que le manque de contrôle suffisant des zones réglementées.

V. Baranov, ancien chef d’état-major adjoint des Forces de la zone spéciale dans la région de la centrale de Tchernobyl, colonel à la retraite (Source)

D’étranges anomalies… encore une fois

Regardez les problèmes inexplicables expérimentés à la centrale de Tchernobyl-étonnamment similaires à Fukushima sans le tsunami:

La catastrophe a commencé lors d’un test de systèmes, le samedi 26 Avril 1986, au réacteur numéro quatre de la centrale de Tchernobyl, qui est près de la ville de Pripiat et dans une proximité avec la frontière administrative de la rivière du Bélarus et du Dniepr. Il y a eu une montée subite du débit de sortie, et quand un arrêt d’urgence a été tenté, un pic plus extrême dans la puissance de sortie s’est produit, ce qui a conduit à une rupture de la cuve du réacteur et à une série d’explosions. (Wiki)

Une surtension lors d’un contrôle de routine? Un arrêt d’urgence qui a échoué et a causé un pic? Je veux dire, allez.

« La vérité est un bouclier et une cuirasse ». – Ce qui est une contre-vérité. Ceci fait totalement sens. […]

La compréhension générale du Pic-vert varie, mais cela va aussi loin que d’être possiblement un dispositif de contrôle mental, similaire à HAARP.

Le jeu d’ordinateur S.T.A.L.K.E.R. de développement ukrainien a une intrigue centrée sur la centrale nucléaire de Tchernobyl et sur l’accident nucléaire qui a eu lieu là. Le jeu propose de manière forte les emplacements réels dans la région, y compris l’arrangement du Duga-3. Celui-ci est présenté comme le « point chaud du cerveau », un dispositif de contrôle de l’esprit dans une vaste zone qui doit être désactivée par le joueur. (Source)

Le Pic-vert russe est également apparu sur la chaîne History Channel sur « That’s impossible » comme un dispositif de contrôle de la météo soupçonné d’être utilisé par l’U.R.S.S. (diffusion originale du 01/05/2010, à 10 heures CDT).

Sur un documentaire de BBC Horizon, le mystérieux M. Tesla, le docteur Andrew Michrowski (l’Association planétaire pour l’énergie propre) a spéculé que le pic-vert pourrait en fait être un émetteur soviétique de contrôle de l’esprit, s’imposant sur la capacité des gens à penser rationnellement et à rester calme. (Date de diffusion originale 20 Décembre 1982, source)

Ce n’est pas la première fois

En 1982, le président américain Ronald Reagan a approuvé un plan de la CIA pour saboter l’économie de l’Union soviétique par des transferts secrets de technologie qui contenaient des dysfonctionnements cachés, y compris des logiciels qui ont déclenché plus tard une énorme explosion dans une conduite de gaz, selon un ancien responsable de la Maison Blanche.

Thomas Reed, un ancien secrétaire de la Force aérienne et membre du Conseil national de sécurité, décrit l’épisode dans un livre, Dans l’abysse: Histoire d’un connaisseur de la guerre froide, qui sera publiée le mois prochain.

Reed écrit que l’explosion du pipeline de Sibérie était juste un exemple de « guerre économique aux yeux froids » contre l’Union soviétique que la CIA a mené sous la direction de William Casey au cours des dernières années de la guerre froide.

« Afin de perturber l’approvisionnement soviétique de gaz, ses recettes en devises de l’Ouest, et l’économie intérieure russe, le logiciel du pipeline qui était de faire fonctionner les pompes, les turbines et les vannes a été programmé pour se détraquer, après un intervalle de temps raisonnable, et pour réinitialiser les vitesses de pompes et les paramètres de soupape pour produire des pressions bien au-delà de celles jugées acceptables par les joints et les soudures des pipelines », écrit Reed.

« Le résultat a été l’explosion non-nucléaire la plus monumentale et un feu jamais vu depuis l’espace. » Les satellites américains ont capté l’explosion.

Bien qu’il n’y ait pas eu de victimes physiques de l’explosion du pipeline, il y avait des dommages importants pour l’économie soviétique. » (Source)

The Beat Goes On

Et ainsi de la poursuite incessante pour le pouvoir mondial. Grosse affaire. Comme d’habitude. C’est bien de savoir que tout cela revient à la lumière, même si c’est avec du retard.

Mais il n’est pas tard, il est juste temps!

Soyez éveillés et conscients, c’est tout autour de vous!

Love,

Zen

Source: http://www.zengardner.com/was-chernobyl-revenge-for-the-russian-woodpecker/

 

Tchernobyl n’était pas un accident

800px-Pripyat01Photo: La Grande Roue de Pripyat (Tchernobyl), Wikimedia

L’expérience de Tchernobyl

Publié par J. Adams, le 26 avril 2006

« Le troisième ange sonna et il tomba une grande étoile du ciel, brûlant, comme un flambeau, et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources d’eau, Et le nom de cette étoile est Absinthe; et la troisième partie des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères (Apocalypse 8:10-11)

[NOTE: Le mot ukrainien pour « Absinthe », qui est inutilement capitalisé dans le verset prophétique ci-dessus, est « Tchernobyl » (voir ci-dessous)]*

« Le réacteur (de Tchernobyl) a été consciemment amené dans une situation extrêmement dangereuse, une situation connue pour ses dangers, et au-dessus de ça, tous les mécanismes complets de sécurité ont été mis hors service – prétendument dans le but de mener à bien cette expérience, même si le rapport prétend en outre que certaines au moins de ces coupures n’étaient pas toutes nécessaires pour cette expérience. Sous de telles conditions, selon aussi la connaissance de cette époque, on ne pourrait pas ne pas savoir que l’on a exposé le réacteur à une situation dangereuse, poursuivant à partir de là que les grandes catastrophes inconnues deviennent probables. Rien, la catastrophe (de Tchernobyl) n’a rien à voir avec une coïncidence d’accidents malheureux. Au contraire, ce qui a été réalisé là, doit avoir conduit directement à un accident ruineux, exactement comme conduire une voiture avec une vitesse de 225 km/h au coin de la rue conduit très probablement à mener la voiture hors de la piste ». (Extrait de: 10ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl: Les faits décisifs devraient enfin être remis au public)

La catastrophe de Tchernobyl en Ukraine soviétique, le 26 avril 1986, il y a vingt ans aujourd’hui [en 2006], n’était pas un accident. C’était une expérience intentionnelle menée par l’« ancien » gouvernement communiste à Moscou pour recueillir des connaissances sur les effets de la contamination radioactive. Pour quelle raison? Pour se préparer à combattre et survivre à une guerre nucléaire mondiale.

Cette affirmation, bien sûr, semble absurde dans la conjoncture actuelle, mais c’est uniquement un symptôme de la façon complètement faussée dont le monde est en ce moment…. et cela a été l’objectif de Moscou…. en particulier au cours des vingt dernières années:

« La tromperie stratégique soviétique…. est à long terme, s’étend souvent sur plus de dix, vingt, voire cinquante années. Elle implique une multitude de techniques et de tactiques qui visent à influencer la façon dont nous pensons à l’Union soviétique. Elles sont stratégiques, par opposition au niveau tactique, et font partie intégrante de la grande stratégie soviétique.«  Dr Joseph Douglass, Jr., extrait de « Hypnotisé par l’ours » (1987).

Pour ceux qui ont des difficultés à croire que Tchernobyl n’était pas un accident, je vous suggère de considérer d’abord les connexions plutôt profondes que l’«accident» rapporté avait avec l’astrologie et la prophétie biblique.

Le 25 avril 1986, la veille de l’incendie et de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine soviétique, il y avait une éclipse lunaire totale en conjonction avec Pluton (le graphique astrologique pour cette éclipse est ci-dessous…. voir aussi mon article, « L’Astrologie du Kremlin« ). Au début, on pourrait tout simplement passer pour une coïncidence le fait qu‘une éclipse lunaire a eu lieu dans le cadre de la catastrophe de Tchernobyl, mais ce qui est essentiel, c’est que cette éclipse était en conjonction avec Pluton, un événement astronomique rare. Ce qui est encore plus significatif à ce sujet est que, dans l’astrologie, Pluton est la planète qui représente la transformation explosive et *la technologie nucléaire* (considérer le mot « pluto »nium). Ainsi, Tchernobyl s’est produit au moment d’une configuration astrologique qui semblait indiquer avec précision un événement explosif nucléaire. Cela signifie que des personnes dans une position de pouvoir, c’est-à-dire les dirigeants du Kremlin, ont peut-être ordonné que Tchernobyl se produise à un moment astrologiquement approprié, c’est-à-dire, juste après l’éclipse lunaire en conjonction avec Pluton, le 25 avril 1986.

Mais est-ce que le pouvoir soviétique aurait façonné l’histoire selon l’astrologie? Il est largement reconnu qu’Adolf Hitler était profondément versé dans l’occultisme et qu’il planifiait ses campagnes militaires au cours de la deuxième guerre mondiale selon l’astrologie (voir, par exemple, « Zodiaque et Svastika; Comment l’astrologie a guidé l’Allemagne de Hitler« , de Wilhwelm T. Wulff, 1973). Qu’en est-il de la Russie? Considérez ce qui suit:

« L’astrologie est une science très sérieuse. Elle nous aide à lancer un vaisseau spatial, des missiles; nous l’utilisons généralement pour prévenir les suicides parmi le personnel. L’expérience montre qu’il est déraisonnable de la rejeter. Nos estimations et nos prévisions sont généralement confirmées jusqu’à 70-75 pour cent » Viktor Yakovlev, commandant des forces russes des missiles stratégiques.

« Croyez-le ou pas, tous les trois mois, un résumé des prévisions astrologiques prédisant le lieu et la date des futurs événements extraordinaires est envoyé à l’Institut Naval de Recherche Scientifique de Saint-Pétersbourg pour l’état-major du Ministère de la défense russe. » Komsomolskaïa Pravda, 21 janvier 1998.

Lire l’intégralité de l’article: http://www.spiritoftruth.org/chernobyl.htm, voir aussi la première version de l’article daté du 23 avril 1996: http://www.beyondweird.com/conspiracies/cncd0001.html

*(note interne du blog: Tchernobyl, orthographié Чорнобиль en ukrainien, pourrait être un jeu de mots, Чорно билль, ou « projet de loi noir », ou Чорно-білий « noir et blanc ». Un autre fait étrange est qu’une roue a été inaugurée le jour de la catastrophe, « le parc a été ouvert pendant quelques heures le 27 avril pour divertir les gens de la ville, avant que l’annonce d’évacuer la ville soit faite », comme l’explique Wikipedia).

 

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives