Julian Assange en vidéo-conférence à Cambridge Union évoque la liberté d’expression, la censure occidentale et le piratage de Sony

Julian Assange a commencé son intervention en parlant du journaliste australien Wilfred Burchett, « le premier correspondant étranger à être entré à Hiroshima après que la bombe atomique ait explosé, et il a attiré la controverse pour ses activités pendant les guerres de Corée et du Vietnam ». (Wikipedia)

Assange a évoqué différents aspects liés aux problèmes de liberté d’expression dans le monde, mais aussi de ceux qui se posent dans le monde occidental et l’impact d’Internet dans les communications globales.

On relèvera quelques-uns de ses commentaires sur la situation générale de la liberté d’expression qui vont dans un sens positif: « L’Internet signifie que le fait de publier est plus accessible qu’il ne l’a jamais été auparavant ». C’est ce qui a pu conduire aux nombreuses publications de WikiLeaks, selon Julian Assange et à la « plus belle période d’éducation politique qui soit jamais arrivée ». « Il n’y a aucune période de l’histoire où la propagation latérale de l’information à travers le monde – depuis des gens qui savent quelque chose vers des gens qui veulent savoir quelque chose – n’aura été aussi géniale ». « Si vous parlez de la population mondiale, il n’y a jamais eu une génération qui a été éduquée aussi rapidement en résultat de cela ».

Une partie de la censure a été marginalisée dans le schéma traditionnel que l’on connaissait, mais la plus grande liberté d’expression dans le monde actuel conduit à de nouveaux équilibres et à de nouveaux conflits au sein des classes sociales qui disent plus librement ce qu’elles pensent des élites au pouvoir.

Julian Assange a également évoqué des aspects plus négatifs: « ce nouvel âge d’or de la liberté d’expression revient maintenant en arrière, à cause de son succès, en permettant à autant de gens de parler. Cela a généré à l’intérieur de lui-même une pression pour refermer de nouveau la liberté d’expression à l’intérieur d’une bouteille et l’empêcher de causer tant d’irritations aux groupes qui contrôlent d’une manière ou d’une autre l’infrastructure sous laquelle nous communiquons ».

Julian Assange a également répondu à des questions sur l’impact des publications de WikiLeaks, le piratage de Sony et l’influence de cette société dans la sphère politique, et sur sa situation personnelle vis-à-vis de l’Australie, etc.

Publicités

Selon Julian Assange, « la surveillance de masse est déployée par tous les Etats » du monde moderne

Lors d’une conférence sur la cyber-surveillance et la vie privée avec d’anciens responsables de la CIA, Julian Assange, fondateur de Wikileaks, a estimé qu’en dehors de quelques experts, le droit à la vie privée n’est plus en mesure d’être là pour le reste de la population et qu’il n’y aura pas de retour en arrière dans le monde moderne, à moins d’avoir « un effondrement économique très régressif qui réduirait les capacités techniques de la civilisation ». La cyber-surveillance est employée par tous les Etats, y compris des Etats plus petits. C’est donc une vision pessimiste que présente Julian Assange, « une compétition entre l’humanité, les valeurs humaines, face à la surveillance de masse et l’informatisation [de la société], et c’est la surveillance de masse et l’informatisation qui gagnent et vont continuer à gagner à une vitesse sans cesse croissante ».

L’intégralité de la conférence accessible en français:

 

Assange: « Je vais bientôt quitter l’ambassade d’Equateur » (discours intégral)

Conférence de presse avec Julian Assange (discours intégral)

Julian Assange prévoit de quitter l’ambassade d’Equateur dans un futur proche, a-t-il dit lors d’une conférence de presse dans les locaux de l’ambassade à Londres, où il est réfugié depuis deux ans. Le fondateur de Wikileaks n ‘a pas donné davantage de détails. (youtube)

J. Assange: « Tout Wikileaks a été attaqué, mais ils ne parviendront pas à nous faire disparaître »

Le fondateur de Wikileaks a répondu aux questions d’Edwy Plenel et Christophe Deloire, ainsi qu’aux questions des spectateurs, lors de la soirée au Théâtre de la ville.

Julian Assange à la soirée « Pour la liberté de l’information »

Dimanche 29 septembre, à 19h30, Mediapart et Reporters sans frontières vous invitent à une grande réunion publique au Théâtre de la Ville à Paris, également retransmise en direct en vidéo. Réservez votre soirée.

Nous avons le droit de savoir

Pour la liberté de l’information
Pour le secret des sources
Pour les lanceurs d’alertes

Julian Assange à la soirée "Pour la liberté de l'information"

Reporters sans Frontières et Mediapart vous invitent à une grande réunion publique autour de leur appel Nous avons le droit de savoir lancé en juillet dernier. Avec de nombreux intervenants, français et étrangers, un duplex avec Julian Assange et d’autres invités surprises.

Réservez par mail: invitations@mediapart.fr

Entrée libre

Le dimanche 29 septembre 2013 à 19h30
Au Théâtre de la Ville
2, Place du Châtelet, 75004 Paris
M° Châtelet

Source: http://blogs.mediapart.fr/edition/complices/article/220913/julian-assange-la-soiree-pour-la-liberte-de-linformation

ISEA2013: Discours spécial de Julian Assange, le jeudi 13 juin, à l’Université de Sydney

Julian Assange, ISEA2013

Julian Assange présentera un Discours Spécial lors du 19ème Symposium International sur l’Art Electronique (ISEA2013), présenté par le Réseau Australien de l’Art et de la Technologie (ANAT, Australian Network for Art and Technology), à l’Université de Sydney, le jeudi 13 juin, à 17h30.

Le fondateur de WikiLeaks s’adressera aux délégués de la conférence et à un petit auditoire public via vidéo-conférence en direct depuis l’ambassade d’Equateur à Londres.

Julian Assange a une perspective unique sur l’insignifiance, ou non, de résister à l’incursion du numérique dans tous les aspects de notre vie.

Dans des systèmes sous pressions constantes et multiples, il y aura toujours des fuites. WikiLeaks existe de ce fait, en embrassant le numérique, en exploitant l’ubiquité de l’information numérisée: la Résistance est Fertile.

Les artistes enquêtent de manière créative sur les possiblités et repoussent les limites des nouvelles technologies, nous aidant à expérimenter avec imagination et à réfléchir de manière critique sur leurs implications dans la vie au 21ème siècle.

Le programme ISEA2013 explore les façons dont l’art et les nouvelles technologies sont utilisés au service du pouvoir, de la protestation et de la résistance.

Inscrivez-vous à ISEA2013

Source: http://www.isea2013.org/events/julian-assange-special-keynote/

Voir sur Twitter: ISEA2013 sur Twitter

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives

  • Publicités