The Report From Iron Mountain – Articles sur la dépopulation et le contrôle de population

NWOsoldierLes Hypothèses

1) La plupart des progrès de la médecine qui peuvent allonger la durée de vie de la population en général sont considérés plus comme des problèmes que comme un progrès.

2) La pauvreté est un état nécessaire et souhaitable pour maintenir le contrôle sur les masses.

3) Les armées permanentes sont des institutions nécessaires de sécurité sociale, exactement dans le même sens que les maisons de soins et les hôpitaux psychiatriques.

4) Les dépenses vastes sur les projets de défense et de black-op sont destinés à dépenser d’énormes sommes d’argent non pour l’avancement de la science ou de la défense nationale, mais pour garder l’argent confiné de telle sorte qu’il ne puisse être utilisé pour améliorer la santé, l’éducation ou la situation économique des masses.

5) La répression organisée des groupes minoritaires est nécessaire pour provoquer la division et ils vont même jusqu’à discuter de la remise en œuvre de l’esclavage ou d’une classe de serviteurs, une fois que la réduction de population «appropriée» de 2/3 de la population mondiale sera atteinte.

6) L’intensification délibérée de la pollution de l’air ambiant et de l’eau est «nécessaire» dans le cadre du programme menant à la paix, afin de remplacer la mort et la destruction associées à la guerre.

7) La procréation universelle contrôlée en tube à essai pour remplacer la procréation naturelle

8) La planification à long terme de mesures de réduction de la population et la budgétisation appropriée sont nécessaires pour atteindre l’optimal 0% de croissance de la population et le nombre de vies à détruire chaque année.

9) L’utilisation intentionnelle de poisons dans les réserves d’eau et de nourriture, y compris les cultures génétiquement modifiées pour conjurer la fertilité peut aussi rattraper les décès qui ont été assurés par la guerre.

Ils affirment qu’à moins que cela et d’autres choses ne soient mises en œuvre, il ne pourrait jamais y avoir une «opportunité» pour la paix mondiale. La raison pour laquelle je vous parle maintenant de cette question, c’est précisément parce qu’ils arrivent dans les étapes finales de ces mesures mises en oeuvre à l’échelle mondiale et qui nous mettent tous en danger.

Faites vos recherches sur le Nouvel Ordre Mondial poussé par le Groupe Bilderberg, le Council on Foreign Relations [Conseil des Relations étrangères] et les Commissions de la coopération trilatérale dans ce pays. L’Amérique est essentielle dans leur plan pour un Nouvel Ordre Mondial, si nous pouvons les battre ici, ils ne réussiront pas. Dans le même temps, ils prévoient la réduction de la population, ils mettent en œuvre la grille de police de contrôle de l’Etat autour de nous, parce qu’ils savent qu’une fois que de plus en plus de gens découvriront ce qui se passe, il y aura une résistance de masse et l’Amérique est toujours l’ensemble de citoyens les mieux armés dans le monde.

Ils commenceront également à essayer d’interdire toute forme de dissidence, de restreindre les libertés civiles par des renforts tels que le Patriot Act, et ils vont espionner les Américains pour construire une base de données, non pas de terroristes potentiels, mais de ceux qui s’opposent au Nouvel Ordre Mondial. C’est pourquoi la NSA a espionné d’abord les groupes anti-guerre les qualifiant de terroristes domestiques.

C’est aussi pourquoi ils essaient de redéfinir l’habeas corpus pour nier le «droit à un procès équitable» aux «combattants ennemis» qui, selon le Patriot Act est quelqu’un qui dénonce les actions du gouvernement. La plupart des Américains sont trop stupides ou tout simplement ne se soucient pas que la grille de contrôle soit mise en place pour vous. Ils cherchent le pouvoir de surveiller et de traquer tous les citoyens pour un gouvernement mondial.

Lire l’intégralité de l’article: http://www.endeavorfreedom.org/Art113.htm

La dépopulation mondiale est en tête du programme de la NSA: Club de Rome

L’agenda de contrôle de la population, par Dr. Stanley Monteith

La politique de dépopulation HaigKissinger, par Lonnie Wolfe

Rapport Spécial EIR, 10 mars 1981

Les enquêtes menées par l’EIR [Executive Intelligence Review] ont mis à jour un appareil de planification opérant en dehors du contrôle de la Maison Blanche dont le seul but est de réduire la population mondiale de 2 milliards de personnes à travers des guerres, la famine, les maladies et tout autre moyen nécessaire.

Cet appareil, qui inclut différents niveaux du gouvernement détermine la politique étrangère américaine. Dans chaque zone politique active – El Salvador, le soi-disant arc de crise dans le golfe Persique, l’Amérique latine, l’Asie du Sud-Est et l’Afrique – l’objectif de la politique étrangère des États-Unis est la réduction de la population.

L’agence de ciblage pour l’opération est le Groupe ad hoc du Conseil de sécurité nationale [NSC] sur la politique des populations. Son groupe de planification des politiques est au sein du Bureau du Département d’Etat américain sur les Affaires de Population, créé en 1975 par Henry Kissinger.

Lire la suite: http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_depopu09.htm

pdf en ligne: http://larouchepub.com/eiw/public/1981/eirv08n10-19810310/eirv08n10-19810310_028-the_haig_kissinger_depopulation.pdf

Quand Bill Gates et la NSA travailleront ensemble, le contrôle de la population sera devenu total

« Quand Bill Gates et la NSA travailleront ensemble, le contrôle de la population sera devenu total. » Voici un titre à l’allure de fiction politique, mais qui reflète sans doute de réelles inquiétudes sur le pouvoir des gouvernements et sur ce que ce pouvoir peut devenir dans le futur, si les services secrets étendent la surveillance électronique à d’autres domaines que la cyber-sécurité et si, par exemple, ils s’allient à des projets de contrôle de la population, comme le dernier projet de Bill Gates [La Fondation Gates met en avant le contrôle de la population en finançant une terrifiante puce contraceptive activable à distance]. Les données récoltées massivement par les services secrets peuvent, en effet, servir toutes sortes de buts et toutes sortes de projets. C’est pourquoi toutes ces données personnelles collectées de manière illégale peuvent devenir dangereuses pour l’humanité et pour notre bien à tous. Bill Gates cherche à développer et commercialiser un futur implant contraceptif qui, placé sous la peau d’un être humain, pourra durer jusqu’à 16 ans sans la moindre intervention et sans la moindre visite chez un médecin (mais tout cela, sans qu’on sache réellement les effets à long terme sur la santé humaine).

Surveillance de masse et contrôle de masse des naissances dans le monde: est-ce le nouveau défi des services secrets et des gouvernements, face à l’accroissement incontrôlable de la population sur terre? Nous sommes déjà plus de 7 milliards d’habitants sur la planète (un chiffre en augmentation constante, comme le montre ce classement par pays), et plutôt que de concentrer leurs efforts sur les progrès de l’écologie et le partage des richesses, il semble que les gouvernements soient plus préoccupés par le fichage de chaque individu sur Internet et par le contrôle des naissances, le contrôle des flux migratoires, le contrôle des ressources pétrolières, etc. Je ne dis pas que Bill Gates travaille avec la NSA ou avec le gouvernement américain, mais si un jour il vend son idée de pilule contraceptive activable à distance à un gouvernement qui, comme la Chine, voudra forcer les gens à se limiter à un certain nombre d’enfants ou même à ne plus avoir d’enfants, alors les programmes de surveillance de masse auront atteint leur objectif. Car les gouvernements pourront contrôler la population mondiale à deux niveaux: par le corps, avec le contrôle des naissances et des flux migratoires, et par l’esprit, avec le contrôle des opinions et le contrôle global de toutes nos activités sur Internet.

Est-ce le nouveau visage totalitaire de la société du futur, où plus aucun choix ne nous appartiendra et où toutes nos décisions les plus personnelles seront soumises aux exigences et aux besoins des gouvernements? Une société où non seulement la NSA pourra surveiller vos opinions politiques, religieuses — comme c’est déjà le cas actuellement —, mais une société où même un gouvernement sera en mesure de vous vendre de force des contraceptifs en invoquant comme raison principale la crise économique mondiale, le manque de ressources sur terre, la crise du pétrole ou je ne sais quelle autre raison. Les gouvernements sont en train de mettre en place un monde totalitaire par la surveillance globale de l’Internet, mais la surveillance de l’Internet n’est qu’un des aspects de cette surveillance de la population. Le contrôle de la population dans le monde ne s’appuie pas que sur Internet. Et le scandale de la NSA ne serait même que la pointe de l’iceberg dans toute cette histoire!

Plongeons-nous un peu plus loin dans l’avenir de la pilule de Bill Gates, dans la version où la NSA et les services secrets développent un programme global de restriction des naissances sur terre, face à l’accroissement incontrôlable de la population. Dans ce monde totalitaire (qui repose sur une idée fictive et qui met seulement en perspective le pouvoir des services secrets dans un monde à peine éloigné du nôtre), la NSA et le gouvernement américain pourraient introduire des lois d’urgence pour restreindre la population sur terre et pour contrôler les naissances. Des pays alliés pourraient étendre ce programme et l’appliquer à plusieurs régions du monde. Vous êtes déjà fichés électroniquement, aucun profil n’échappe au gouvernement américain qui peut désormais contrôler les populations qui ont accès ou pas à la pilule contraceptive à distance de Bill Gates. Pour ceux qui n’auront pas les moyens de se payer une contraception classique, le gouvernement américain aura déjà décidé à votre place: l’implant sera obligatoire et injecté sous votre peau comme pour les chiens et les chats qui vont se faire mettre une puce chez le vétérinaire. Si vous n’êtes pas contents, alors vous devrez être prêts à en subir les conséquences et, qui sait, peut-être traités comme les terroristes, car faire des enfants sera devenu à ce moment une menace à la sécurité nationale de votre pays. Comment un gouvernement pourrait survivre au fait que les habitants sur terre choisissent de faire des enfants et d’être heureux, plutôt que de travailler comme des esclaves pour un gouvernement et pour un prix qui ne leur permettra jamais d’acquérir un quelconque logement dans leur vie. Non, bien sûr, les gouvernements préfèrent vous distraire avec de la surconsommation, de la télévision, des publicités qui détruisent votre intelligence humaine, tout en vous faisant croire que le monde va changer.

En attendant, les pilules contraceptives de Bill Gates seront administrées aux plus pauvres, tandis que l’élite ou les 99% se reproduiront dans leurs yachts, au soleil, mais le reste de l’humanité sera convaincu par la télévision que tout va mal sur terre et que vous devez travailler comme des esclaves pour avoir le droit de manger et de survivre. Les médias vous contrôleront par la peur, vous n’oserez plus vous révolter. Mais si le monde était réellement voué à la destruction, les premiers à disparaître seraient sans doute ces mêmes élites qui mènent l’humanité en esclavage et qui ont acquis ce qu’elles ont uniquement parce que vous acceptez de travailler pour trois fois rien. Ce serait une époque où la surveillance électronique pourrait contrôler beaucoup plus de choses que ce que contrôlent actuellement les services secrets. C’est pourquoi il est important dès aujourd’hui de mettre un frein à cette surveillance électronique, avant que le contrôle de la population ne s’applique à d’autres domaines et qu’il soit devenu effectivement total.

Le scandale de la NSA ne dévoile qu’une infime partie du pouvoir des gouvernements ou de ce que le pouvoir de la surveillance pourrait être s’il s’appliquait à beaucoup d’autres aspects de nos vies privées. Le scandale de la NSA dévoile aussi un plus grand danger pour nos sociétés: celui où un gouvernement aurait le pouvoir de manipuler la vie entière des individus, depuis leur naissance jusqu’à leur mort. D’ici là, nous avons encore le temps de réagir. Il ne faut pas que les services secrets exercent un contrôle total de la population, car ceci nous mènerait vers une civilisation automatisée, en perte de sens, où tous nos choix et nos comportements seraient paramétrés par les décisions d’un gouvernement, des décisions qui seraient certainement loin d’assurer notre bien-être individuel et encore moins faites pour assurer le progrès de l’humanité.

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives