Les meilleurs de la NSA partent «en grand nombre», disent les initiés

Cyberscoop, Chris Bing, 06/12/2016

nsa_marylandUn moral en baisse à la National Security Agency conduit certains des [employés] les plus talentueux de l’agence à partir vers le secteur privé, a déclaré l’ancien directeur de la NSA, Keith Alexander, dans une salle remplie d’étudiants en journalisme, de professeurs et de cadres de la cybersécurité. Le général à la retraite et d’autres initiés disent qu’une combinaison de facteurs économiques et sociaux – y compris une couverture de presse négative – ont joué un rôle.

« J’entends dire que les gens partent de plus en plus en grand nombre et que c’est une combinaison de choses qui commencent avec [le moral] et il y a maintenant beaucoup plus d’argent à l’extérieur », a déclaré Alexander. « Je suis honnêtement surpris que certaines de ces personnes dans les cyber-entreprises ont des salaires à sept chiffres. C’est cinq fois ce que gagne le président des chefs de cabinet. Bien? Et ce sont des gens qui ont 32 ans ».

Lire la suite: https://www.cyberscoop.com/nsa-morale-down-keith-alexander-mike-rogers/

Le secteur privé a de plus hauts salaires que la NSA (reportage RT):

Publicités

Lire la plainte pénale déposée par le FBI contre le contracteur du gouvernement, Harold Thomas Martin III

Le contracteur du gouvernement, Harold Thomas Martin III, 51 ans, a été arrêté et accusé de vol de biens du gouvernement et de retrait non autorisé et rétention de matériels classifiés [document daté du 29/08/2016]

Document mis en ligne sur le Washington Post: http://apps.washingtonpost.com/g/documents/national/read-the-criminal-complaint-filed-against-government-contractor-harold-thomas-martin-iii/2174/

Plainte criminelle contre le contracteur de la NSA, Harold Martin, mis en ligne par le NYT: https://www.documentcloud.org/documents/3123427-Harold-Martin-NSA.html et https://assets.documentcloud.org/documents/3123427/Harold-Martin-NSA.pdf

Une leçon de formation de l’armée américaine cite Hillary Clinton comme une menace de risque «intérieur»

NBC News, , 23 août 2016

clinton_threatUne présentation de formation de l’armée [américaine] sur les menaces internes inclut Hillary Clinton parmi la galerie insolente de tueurs et de personnes à l’origine de fuites de documents, citant l’ancienne secrétaire d’Etat comme un exemple d’ « employés négligents ou mécontents », a confirmé NBC News, mardi.

Le diaporama non-classifié, qui est d’abord apparu sur une page Facebook qui parodie l’armée, a été confirmée par un des responsables militaires américains, qui a dit que celui-ci a été utilisé dans le cadre d’une leçon sur la façon de sécuriser les matériels classifiés et d’améliorer la sécurité.

Lire la suite: http://www.nbcnews.com/news/us-news/army-training-lesson-cited-clinton-insider-threat-risk-n636701

Source: https://twitter.com/wikileaks/status/768814800700858368

EXCLUSIF: les Emirats arabes unis [EAU] recrutent une « force opérationnelle d’élite » pour un état de surveillance secrète #GCC

MiddleEastEye, Rori Donaghy, 01/07/2016

emirats_arabes_unis_wikiLe chercheur en sécurité, dit avoir reçu une offre de 20 000 $ par mois pour aider le gouvernement des EAU à espionner le public

Les Emirats arabes unis recrutent une équipe internationale d’experts en informatique pour développer un état de surveillance de grande envergure couvrant Abu Dhabi et Dubaï, comme peut le révéler Middle East Eye.

L’expert en sécurité italien, Simone Margaritelli, a divulgué les détails du projet après avoir récemment voyagé à Dubaï pour un entretien professionnel qui se révéla être destiné à ce qu’il décrit comme un système de surveillance « extrêmement opaque ».

Margaritelli est un chercheur de sécurité mobile qui vit à Rome et travaille dans l’équipe de recherche et développement de la société de sécurité mobile Zimperium basée à San Francisco.

Il a été ciblé pour le recrutement par les EAU en partie à cause de son travail sur BetterCap, un outil open source qui espionne les communications en ligne.

Lire la suite: http://www.middleeasteye.net/news/exclusive-uae-elite-task-force-security-secret-surveillance-state-135285760

Yahoo rejoint Google, Facebook, Twitter pour avertir les utilisateurs d’attaques parrainées par des Etats

Softpedia, par Catalin Cimpanu, le 22/12/15

Yahoo va maintenant vous informer quand des gouvernements tentent de pirater votre compte email Yahoo, tout comme Gmail

Yahoo! est le dernier géant de la Silicon Valley à ajouter son soutien pour un système d’alerte qui envoie des notifications aux utilisateurs lorsque la société soupçonne une attaque soutenue par un État sur leur compte.

Le premier à mettre en œuvre un tel système était Google, Gmail, en 2012, et ces derniers mois, à la fois Facebook et Twitter ont décidé de fournir de même cette fonctionnalité.

Avec l’activité des groupes APT [advanced persistent threat] se développant de plus en plus au cours des dernières années, et aucune semaine qui ne passe sans un rapport de fournisseur en cyber-sécurité sur une ou plusieurs campagnes néfastes de cyber-espionnage, la menace d’attaques soutenues par des États devient une chose plus commune, qui affecte de plus en plus de personnes.

Alors que la plupart des utilisateurs ne seront jamais ciblés ou ne verront jamais une notification venant d’un Etat à partir de l’un des services mentionnés ci-dessus, des journalistes, des dissidents politiques, des militaires, ou des personnes travaillant dans les organismes gouvernementaux peuvent être concernés par ce type d’alertes.

Les utilisateurs doivent prendre des mesures actives pour sécuriser leurs comptes après avoir reçu une alerte.

Lire la suite: http://news.softpedia.com/news/yahoo-joins-google-facebook-twitter-in-warning-users-of-state-sponsored-attacks-497999.shtml

Carte de l’Internet: quelle hiérarchie des puissances ? (Revue Diploweb)

Geopolitique_internet_hierarchie_puissances_C_Bezamat-Mantes

Source: http://www.diploweb.com/Carte-de-l-Internet-quelle.html

Comment le Pentagone pourrait bientôt partager les données des Américains avec des armées étrangères

30 avril 2015, Par Patrick Tucker

La nouvelle cyber-stratégie pourrait fournir aux alliés des informations sur les Américains réunies sous la législation proposée.

pentagoneAlors qu’Ashton Carter a dévoilé la nouvelle Cyber-Stratégie du Pentagone la semaine dernière, il a souligné son importance en révélant que les réseaux du DOD [Département de la Défense] avaient été infiltrés par des acteurs au sein de la Russie. Le secrétaire à la Défense n’a pas mis l’accent sur une disposition de la stratégie qui pourrait envoyer des données privées sur les entreprises et les citoyens américains à des forces armées étrangères.

Patrick Tucker est l’éditeur technologique de Defense One. Il est également l’auteur de « The Naked Future » [Le Futur nu]: Qu’arrive-t-il dans un monde qui anticipe chacun de vos mouvements? (Current, 2014). Auparavant, Tucker était rédacteur en chef adjoint de The Futurist pendant neuf ans. Tucker a écrit à propos de la technologie émergente dans Slate, … Biographie complète

Voici ce qu’il dit: « Pour améliorer la conscience situationnelle commune, le DOD [Département de la Défense] travaillera en partenariat avec le DHS [Département de la Sécurité Intérieure] et d’autres agences pour développer des mécanismes continus, automatisés et standardisés pour partager l’information avec chacun de ses partenaires essentiels dans le gouvernement américain, les armées partenaires et alliées-clé, les gouvernements étatiques et locaux, et le secteur privé. En outre, le DOD collaborera avec d’autres agences du gouvernement américain et le Congrès pour soutenir la législation qui permet le partage de l’information entre le gouvernement américain et le secteur privé « .

La nouvelle stratégie indirectement, mais sans équivoque, fait le lien avec la législation de partage de l’information qui fait lentement son chemin vers le bureau du président. Parmi les différents projets de loi qui se déplacent autour du Capitol Hill, le plus important est le Cyber Information Sharing Act [Loi sur le Partage de la Cyber-Information]. Entre autres choses, la CISA protègerait les entreprises face à des poursuites pour avoir envoyé des données concernant leurs utilisateurs au DHS, qui serait autorisé à les envoyer en temps réel au DOD et à d’autres agences américaines et organisations. À son tour, la nouvelle stratégie du DOD revendique le droit de partager des données de cyber-menaces au-delà des États-Unis. Vraisemblablement, cela inclurait des informations obtenues via CISA.

En particulier, la nouvelle stratégie engage la cyber-assistance du DOD [Département de la Défense], y compris le partage de l’information, à des alliés au Moyen-Orient. « Dans le cadre de son cyber-dialogue et des partenariats, le DOD travaillera avec les principaux alliés et partenaires au Moyen-Orient afin d’améliorer leur capacité à sécuriser leurs réseaux militaires, ainsi que l’infrastructure critique et des ressources clés dont dépendent les intérêts américains. Les principales initiatives comprennent le partage amélioré de l’information pour établir une compréhension unifiée de la cyber-menace, une évaluation de notre posture de cyber-défense mutuelle, et les approches de coopération pour renforcer la cyber-expertise. »

Lire l’intégralité de l’article: http://www.defenseone.com/technology/2015/04/how-pentagon-could-soon-share-americans-data-with-foreign-militaries/111553/

Pourquoi la loi renseignement est de la surveillance généralisée

Leçon magistrale de Benjamin Bayart

Retrouver l’ensemble du débat avec :

– Laurence Blisson, porte parole du Syndicat de la Magistrature,
– Benjamin Bayart, représentant la FFDN et la Quadrature du Net,
– Eduardo Rihan Cypel, député PS de la 8è circonscription de la Seine et Marne,
– Daniel Martin, Président de l’Institut International des Hautes Etudes de la Cybercriminalité,
– Bertrand Warusfel, Docteur d’Etat en Droit.

(youtube)

Débat intégral:

Anonymous vs Cybercaliphate: plus de 50 compagnies hébergent les sites de l’Etat Islamique en Europe et en Amérique (Russia Today)

Le Koweït prévoit des lois anti-cyberpiratage

Lab-computersKUNA, 29/03/2015 – L’Assemblée nationale koweïtienne prévoit d’émettre des législations destinées à lutter contre le piratage et la cyber-guerre, a déclaré un député koweïtien en visite.

Le député Saif Al-Azmi, membre du comité parlementaire du Koweït, a déclaré que l’Assemblée nationale cherche à examiner l’expérience d’autres pays dans le domaine, en vue de la délivrance de lois visant à faire face au piratage et aux guerres électroniques.

Lire la suite: http://www.kuna.net.kw/ArticleDetails.aspx?id=2432714&language=en