Pourquoi l’ex-URSS a beaucoup moins d’hommes que de femmes

FT_15.08.06_SexRatio_Map_2Illustration: [Les pays en bleu ont plus de femmes que d’hommes, les pays en jaune ont plus d’hommes que de femmes.]

Pew Research, par George Gao, le 14 août 2015

Dans notre carte ci-dessus, les pays les plus représentés en bleu foncé ont beaucoup moins d’hommes que de femmes – et l’ancienne Union soviétique se distingue du reste du monde.

Cette région a été à prédominance féminine depuis au moins la Seconde Guerre mondiale, quand beaucoup d’hommes soviétiques sont morts au combat ou ont quitté le pays pour se battre. En 1950, il y avait seulement 76,6 hommes pour 100 femmes dans le territoire qui constitue aujourd’hui la Russie. Ce nombre a augmenté de façon constante au cours des décennies suivantes, en montant à 88,4 en 1995, avant de diminuer à nouveau.

Le ratio entre les sexes en Russie est actuellement de 86,8 hommes pour 100 femmes, et les ratios en Lettonie (84,8), Ukraine (86,3), Arménie (86,5), Bélarus (86,8) et les autres anciens pays soviétiques sont également faibles.

(En comparaison, le ratio aux États-Unis est de 98,3 hommes pour 100 femmes, et le ratio global est de 101,8 hommes pour 100 femmes, selon les données des Nations Unies en 2015. Les États-Unis ont eu plus de femmes que d’hommes depuis au moins 1950, tandis que la population mondiale a d’abord été à majorité masculine autour de 1960.)

Lire l’intégralité de l’article: http://www.pewresearch.org/fact-tank/2015/08/14/why-the-former-ussr-has-far-fewer-men-than-women/

La discrimination des Roms en Europe continue 70 ans après Porajmos

Asperg, Deportation von Sinti und Roma

Par Agan Uzunovic, 2 août 2015

Aujourd’hui, 2 août, est le jour désigné pour la commémoration de l’holocauste des Roms, quand nous nous rappelons des victimes roms du régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le génocide des Roms en Europe (aussi connu comme Porajmos) a largement été appelé l' »Holocauste oublié » depuis que près d’un demi million de membres de cette minorité ont été tués, certains d’entre eux dans les camps de concentration comme Auschwitz où ils ont été forcés de porter un triangle marron, comme moyen de les distinguer des autres prisonniers.

Les estimations vont de 25% à 70% de Roms qui ont été tués en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, dans la plupart des livres d’histoire, les Roms seraient simplement mentionnés comme des victimes des nazis et aucune autre exploration de la tragédie n’est faite.

Alors que cela reste méconnu pour certains, le régime nazi de la Seconde Guerre mondiale n’a pas seulement cherché à détruire la population juive en Europe, mais aussi les Roms, les Sinte, les homosexuels et d’autres groupes.

Lire l’intégralité de l’article: http://revolution-news.com/discrimination-of-roma-in-europe-continues-70-years-after-parajmos/

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives