Depuis Edward Snowden aux enlèvements récents des 5 éditeurs à Hong-Kong: les menaces contre la liberté d’expression en Chine et ailleurs – par Jean-Jacques M’u, éditeur d’ABC Editions

Menaces sur l’information: le casse-tête hongkongais

Blog Mediapart, JJMU, 13 janvier 2016

La capitale financière chinoise avait reçu en juin 2013 Edouard Snowden que les USA poursuivaient pour avoir diffusé des données « Top Secret ». En automne 2014, les manifestations étudiantes « des parapluies » étaient sévèrement réprimées par le régime de Pékin en dépit du principe “Un pays, deux systèmes”. Depuis octobre 2015, ce sont des éditeurs qui sont enlevés quand ils dénoncent…

Lire la suite: https://blogs.mediapart.fr/jjmu/blog/130116/menaces-sur-l-information-le-casse-tete-hongkongais

Voir le site de l’éditeur: http://www.abceditions.net/

Publicités

Un défenseur des droits de l’homme suédois détenu en Chine pour atteinte à la sécurité nationale

La Chine affirme détenir un citoyen suédois sur des accusations relatives à la sécurité nationale

Reuters, 13 janvier 2016

800px-View_of_BeijingPékin, 13 Janvier (Reuters) – Un homme suédois détenu en Chine la semaine dernière a été soupçonné d’actes préjudiciables à la sécurité nationale du pays, a déclaré mercredi le ministère des Affaires étrangères dans ses premiers commentaires sur l’affaire contre le défenseur des droits de l’homme et de la réforme juridique.

Peter Dahlin, 35 ans, co-fondateur du Groupe de Travail Action Chinoise Urgente Chinese [Chinese Urgent Action Working Group], a été placé en détention le 4 janvier, a déclaré l’organisation.

« Le citoyen suédois Peter Dahlin a été mis sous mesures coercitives conformément à la loi à Pékin sur des soupçons de se livrer à des actes qui nuisent à la sécurité nationale de la Chine », a déclaré le porte-parole du ministère Hong Lei lors d’un briefing de presse régulier. « Cette affaire est actuellement à l’étude ».

Les mesures coercitives se réfèrent généralement à la détention.

Hong a ajouté que la Chine permettrait à l’ambassade de Suède de mener à bien le travail consulaire.

L’organisation de Dahlin avait précédemment indiqué que des responsables consulaires avaient été incapables de communiquer directement avec Dahlin, et l’ambassade avait indiqué qu’elle travaillait à organiser une rencontre.

Le groupe soutient les avocats d’intérêt public, des universitaires et d’autres en Chine pour promouvoir l’État de droit, selon un communiqué de l’organisation.

La détention de Dahlin intervient au milieu d’une vague de répression qui s’élargit contre les avocats des droits et des groupes étrangers qui travaillent sur la réforme juridique. Des groupes de droits affirment que la répression vise à freiner la dissidence, mais le gouvernement chinois le nie.

Le ministère suédois des Affaires étrangères avait confirmé qu’un ressortissant suédois avait été détenu, sans nommer Dahlin ou donner de plus amples détails, citant des problèmes de confidentialité.

La Chine a détenu ou emprisonné formellement plusieurs ressortissants étrangers au cours des dernières années, parfois en raison de leur proximité avec ce que [le régime] perçoit comme des données sensibles.

Source: http://www.trust.org/item/20160113090249-9iq7u

Lire aussi: La Chine détient un homme suédois alors que Pékin réprime les défenseurs des droits de l’homme (CNN)

La Chine détiendrait un travailleur des droits de l’homme suédois (New York Times)

Censure grandissante en Chine? Pékin introduit un système d’évaluation pour les éditeurs en ligne

HKFP, 31 Décembre 2015, Vivienne Zeng

shanghai-405629_640Le gouvernement municipal de Pékin a mis en place un système de classement et d’évaluation pour les professionnels travaillant dans l’industrie des informations numériques.

Le système permettra de tester les éditeurs d’informations en ligne sur leurs «pensées politiques, l’éthique professionnelle, les connaissances théoriques, les connaissances des lois et des règlements et la capacité de mettre en oeuvre des compétences professionnelles », selon un document gouvernemental publié mardi. Ceux qui réussiront les examens et les évaluations recevront une accréditation officielle sur quatre niveaux – débutant, intermédiaire, supérieur et sénior.

Le programme pilote a pris effet le 12 Décembre.

En Chine, les systèmes d’accréditation sont un moyen pour le gouvernement de réglementer et de surveiller les professionnels. Depuis les comptables et les avocats jusqu’aux travailleurs de la logistique et artistes maquilleurs, les personnes travaillant dans presque toutes les professions sont classées à différents niveaux. Alors que les évaluations officielles ne sont pas obligatoires dans certaines industries, plus de classements supérieurs signifient de meilleurs salaires et des avantages sociaux ainsi qu’un statut social plus élevé.

Ces systèmes ont été critiqués comme inefficaces et vulnérables à la corruption. Les critiques disent aussi qu’ils sont un outil pour le contrôle politique du gouvernement. En Novembre, un professeur de droit de l’Université Renmin [de Chine] a déclaré que le gouvernement est en train de réfléchir à un système de classement pour les avocats qui empêchent les personnes à faible classement de travailler sur les affaires traitées par les tribunaux supérieurs, a rapporté Initium Media. Les précédentes tentatives de classer les avocats ont rencontré de la résistance, selon Initium.

Source: https://www.hongkongfp.com/2015/12/31/beijing-introduces-appraisal-system-for-online-editors/ et https://twitter.com/iChinadian/status/682629794090057729

Chine: La persécution du mouvement spirituel du Falun Gong dans les câbles WikiLeaks

Falun Dafa (Falun Gong), Rassemblement devant les Nations-Unies à New York

Falun Gong: La culture infime qui menaçait le pouvoir infiniment grand d’un État

Wikileaks Actu, 2013

Le Falun Gong (FLG) est une minorité religieuse fondée en Chine, en 1992. La Chine est considérée comme une diversité de croyances culturelles et d’influences spirituelles. Mais cette diversité est considérée comme dangereuse par un État qui, depuis la période de la Révolution culturelle, a nié toute diversité culturelle et spirituelle, et toute sorte de liberté d’expression. Là où il n’y a pas de liberté de religion, il n’y a souvent pas de liberté d’expression. Et ainsi le Falun Gong a été victime de cette politique.

Falun Gong: Pourquoi le « spirituel » est devenu « illégal » en Chine

Parmi d’autres minorités, le mouvement du Falun Gong a été opprimé et harcelé par le gouvernement chinois depuis 1996, et reconnu le 20 juillet 1999, comme mouvement menaçant la stabilité sociale.

Comme relaté dans les câbles WikiLeaks, le FLG est devenu « officiellement illégal », après l’arrestation du leader Li Hongzhi: « lors d’une émission nationale à 15h00, le 22 juillet, China Central Television (CCTV) a annoncé une interdiction officielle du mouvement du Falun Gong. »

En octobre 1999, les lois en Chine ont commencé à réprimer toutes sortes d’organisations religieuses, et la censure a augmenté. Les câbles WikiLeaks montrent que le Falun Gong dérangeait les autorités, non parce qu’ils avaient des opinions politiques, mais en raison du nombre croissant des membres du FLG — qui sont perçus paradoxalement comme une menace contre l’État. Les membres du FLG ont été harcelés, subissant « des obstacles dans l’obtention ou le renouvellement d’un permis de travail ». Les gens ont été torturés et arrêtés, faisant face dans certains cas à des peines allant « jusqu’à vingt ans de prison« . Cette politique est qualifiée de « traitement draconien » par un diplomate.

Alors que les membres du FLG étaient victimes d’un trafic d’organes, « la propagande chinoise à l’étranger dénonçait le FLG comme une secte ». Beaucoup de pratiquants du FLG ont dû ainsi « demander le statut de réfugié » dans d’autres pays, comme la Thaïlande. La Chine a mené une politique très agressive contre le FLG, demandant même à des pays étrangers de les censurer et dénonçant toute forme d’assistance à la communauté en exil. Les Etats-Unis étaient préoccupés par le cas du Falun Gong, mais en même temps, ils craignaient un impact économique, la Chine ayant mis en garde d’un potentiel « dommage aux relations sino-américaines ».

Du Falun Gong à WikiLeaks…

La persécution du Falun Gong peut facilement être comparée à la persécution des Etats-Unis contre WikiLeaks qui, parmi d’autres groupes politiques, travaille pour la vérité. Le sort du Falun Gong aurait pu être le sort de toute minorité dans n’importe quel pays: symbolique de la persécution injuste commise contre des individus et des citoyens de conscience. Le Falun Gong a été déclaré comme une menace pour la stabilité sociale en Chine, tout comme WikiLeaks est déclaré être aujourd’hui « un ennemi de l’État » aux Etats-Unis. Le « cyber-mur » (Nicholas Kristof) chinois est très similaire à la guerre américaine menée contre les lanceurs d’alerte.

Derrière leurs excuses, le gouvernement chinois actuel a craint la détérioration de son pouvoir politique, face à l’influence croissante des membres du FLG, tout comme les Etats-Unis craignent aujourd’hui de perdre une partie de leur pouvoir, alors que WikiLeaks continue de révéler la vérité et les mensonges de leur gouvernement. Le 5 juillet 2009, la population a protesté en Chine contre la persécution politique et religieuse du Falun Gong. Le gouvernement chinois a tenté de convaincre les États-Unis que les manifestations étaient organisées par des terroristes et des séparatistes, bien que ces personnes ont seulement réclamé la liberté d’expression. WikiLeaks demande la liberté d’expression, mais toujours persécutés, parce qu’ils révèlent la nature de ce pouvoir et parce qu’ils ouvrent les yeux des gens, en les invitant à une vraie démocratie. La liberté d’expression commence quand vous pouvez créer votre propre vérité. La Chine réagit en employant le même comportement totalitaire que les Etats-Unis à l’égard des lanceurs d’alerte.

Aujourd’hui, la politique des Etats-Unis contre les lanceurs d’alerte nous rappelle le modèle de la politique chinoise envers les minorités religieuses, incluant le Falun Gong. La censure en Chine s’est fondée sur le « cyber-mur », le contrôle de l’internet, et finalement, le gouvernement américain a pris cette même politique et a créé l’État policier, en censurant les lanceurs d’alerte.

Le cas du FLG est un exemple de la persécution et du traitement injuste auxquels fait face toute minorité sous le contrôle du pouvoir infiniment grand d’un État. Peu importe les idées (politiques, religieuses, artistiques) que vous défendez, la vraie crainte des gouvernements, c’est votre liberté, votre capacité à créer une communauté, à partager vos idées et à vivre comme vous le souhaitez. Les gouvernements craignent la liberté d’internet. Les Etats-Unis et la Chine ont des politiques très semblables en ce qui concerne internet, et cependant, l’un de ces pays prétend être une démocratie, tandis que l’autre est reconnu comme une dictature.

LA COLLECTE D’ORGANES DE LA CHINE SUR LES PRATIQUANTS DU FALUN GONG
Lire la plus grande enquête existante sur les prélèvements illégaux d’organes, en ligne, gratuitement:
http://organharvestinvestigation.net/report0701/report20070131-eng.pdf

2006-3-10-campshock2

2006-3-10-campshock
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

PREUVES DE WIKILEAKS SUR L’HOLOCAUSTE DU FALUN GONG EN CHINE

1. La Chine supprime tous les sites internet pro-Falun Gong, mais laisse les sites critiques du mouvement religieux: https://www.cabledrum.net/cables/09BEIJING2383

2. La Chine a interdit et criminalisé un mouvement spirituel/religieux: http://wlstorage.net/file/crs/RS20655.pdf

3. La Chine a tenté de recueillir le soutien des Etats-Unis/du FBI dans leur persécution religieuse/activité génocidaire: http://wikileaks.cabledrum.net/cable/2009/07/09BEIJING2084.html

4. Propagande et mensonges entre les hauts-officiels de la Chine et de l’Argentine concernant le Falun Gong: https://www.cabledrum.net/cables/10BEIJING138

5. La Belgique reconnaît les atrocités sur les droits de l’homme en ce qui concerne l’holocauste, comme la persécution du Falun Gong: https://www.cabledrum.net/diff/09BRUSSELS1656

6. La propagande chinoise parvient à un lavage de cerveau de la jeunesse chinoise dans les médias, contre le Falun Gong: https://www.cabledrum.net/cables/09BEIJING3160

7. La censure conduisant aux Jeux Olympiques de Beijing en 2008: le Falun Gong est classé comme groupe-clé à supprimer: https://www.cabledrum.net/cables/09BEIJING2811 (aussi bien les pétitionnaires, étudiants, migrants et personnes handicapées)

Groupes d’intérêt ciblés par le « contrôle » incluant les pratiquants du Falun Gong, les pétitionnaires, les étudiants, les migrants et personnes handicapées. Le document indique que le « Bureau 610″ (agence souvent citée comme ayant la responsabilité spécifique de lutte contre le Falun Gong) a eu l’attribution d’un certain nombre de responsabilités dans le quartier, y compris la lutte contre les sectes et l’identification des personnes-clés à surveiller. La langue du document est militaire et divise la tâche des préparatifs de l’anniversaire en fonctions d' »avant-guerre » (c.-à.-d. du 10 juin au 31 août) et de « temps de guerre » (du 1er septembre au 10 octobre). Les fonctions d' »avant-guerre » consistent principalement à s’attaquer aux griefs des pétitionnaires, à surveiller les groupes-clés incluant les travailleurs migrants et les récents diplômés, et à sévir contre le Falun Gong. Les efforts de « temps de guerre » sont décrits comme consistant à « surveiller les fauteurs de troubles clés » et à « se débarrasser des pétitionnaires ».

8. Être pratiquant du Falun Gong est considéré comme un péché parmi les politiciens chinois: https://www.cabledrum.net/cables/09HONGKONG1807

9. Depuis 2006, la Chine révoqué l’accréditation des avocats qui travaillent sur des dossiers sensibles, en particulier ceux impliquant le Falun Gong: https://www.cabledrum.net/cables/09BEIJING2692

Commençant aux alentours de 2006, les autorités du Parti Communiste ont commencé à utiliser le processus d’évaluation comme un mécanisme pour révoquer l’accréditation des avocats qui travaillent sur les dossiers sensibles, en particulier ceux impliquant les membres du mouvement spirituel interdit du Falun Gong. Ils ont noté que le BLA n’a fourni aucune explication, écrite ou autre, aux avocats dont la licence n’a pas été renouvelée cette année.

10. Le Ministère chinois de la Sécurité Publique a demandé que l’avocat Li Xiongbing arrête de défendre le Falun Gong. Il a refusé. Plus tard, il a été averti qu’il serait arrêté: https://www.cabledrum.net/cables/09BEIJING2692

11. La paranoïa chinoise du Falun Gong: surveillant le comportement des pratiquants et contrôlant les communications: https://www.cabledrum.net/cables/09CHENGDU154

12. Les pratiquants du Falun Gong font face à des obstacles dans l’obtention ou le renouvellement d’un permis de travail, de visas et demande de résidence permanente: https://www.cabledrum.net/cables/09SINGAPORE703

13. Le Brésil attribue aux pratiquants du Falun Gong aux Etats-Unis d’avoir utilisé un logiciel pour espionner l’Iran: https://www.cabledrum.net/cables/09RIODEJANEIRO162

14. L’ancien dirigeant de Hong Kong Jiang Zemin a tenté d’arrêter le Falun Gong: https://www.cabledrum.net/cables/09HONGKONG985

15. Le Ministère chinois des Affaires Étrangères admet que les leaders du Falun Gong ont été punis: https://www.cabledrum.net/cables/09BEIJING1094

« Le Falun Gong est une secte illégale qui a été interdite il y a dix ans. Les gens devraient aider ceux qui ont été « pris » dans le Falun Gong. » —  Le Ministre des Affaires Étrangères de la Chine

« Interrogé sur les rapports selon lesquels les pratiquants du Falun Gong peuvent organiser des sit-in et encercler le complexe des dirigeants chinois à Zhongnanhai, Jiang a répondu que les activités contre le Falun Gong sont une issue légale, car la Chine a interdit la « secte du Falun Gong » il y a dix ans, une mesure qui démontre la préoccupation de la Chine pour ses habitants, en particulier ceux qui sont les plus vulnérables. En réponse à une question affirmant la détention illégale, la torture et le harcèlement des pratiquants du Falun Gong, Jiang a déclaré que la « secte du Falun Gong » contrôle l’esprit des gens, et en tant que telle, a causé la mort et l’invalidité de nombreuses personnes innocentes. Le Falun Gong a donc été interdit et ses dirigeants sanctionnés. Le gens devraient aider ceux qui n’ont pas été « pris » dans le Falun Gong, une posture, a réitéré Jiang, qui reflète la préoccupation de la Chine pour ses habitants, notamment les plus vulnérables » — Jiang Yu, porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères.

Source: http://cableweek.org/falun-gong-persecution/

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives

  • Publicités