Les ambassades de Nouvelle-Zélande utilisées pour l’espionnage — documents Snowden

Edward SnowdenUne information fraîchement publiée sur la sécurité des États-Unis par le lanceur d’alerte Edward Snowden semble suggérer que le GCSB [Government Communications Security Bureau] utilise les ambassades de Nouvelle-Zélande à l’étranger pour effectuer la collecte de renseignements secrets.

Parmi une série de documents de la NSA postés sur le site web The Intercept ce week-end, en est un qui est étiqueté « Information Exceptionnellement contrôlée ».

Il est répertorié comme top secret et semble documenter certains détails et codes opérationnels de la NSA.

A l’intérieur, il s’agit d’une liste appelée STATEROOM, qui parle de «restreindre l’accès à l’information au sujet du personnel impliqué dans la collecte secrète et le traitement SIGNIT (signaux et renseignement) depuis les missions diplomatiques à l’étranger ».

Il poursuit en disant que «cette activité est menée par les US [Etats-Unis], AUS [Australie], CAN [Canada], GRB [Grande-Bretagne] et NZ [Nouvelle-Zélande] » qui sont tous membres du réseau d’espionnage des Fives Eyes.

Le GCSB dit qu’il ne se prononce pas sur les questions du renseignement et de la sécurité nationale.

Source: http://tvnz.co.nz/national-news/nz-embassies-used-spying-snowden-documents-6105265

Publicités

Greenwald: La déclaration du GCSB « Nous ne sommes pas engagés dans la surveillance de masse des Néo-Zélandais » ne dit pas la vérité

Leaksource.info, 13 septembre 2014

Dans sa première interview télévisée en Nouvelle-Zélande, Glenn Greenwald parle à The Nation au sujet des fuites d’Edward Snowden et sur la manière dont les agences de Nouvelle-Zélande sont impliquées dans l’espionnage dans le pays et à l’étranger.

Greenwald dit qu’il y a de sérieuses questions quant à savoir si le gouvernement néo-zélandais a dit la vérité sur le changement de loi du Government Communications Security Bureau (GCSB), l’an dernier.

« Ce que je peux vous dire, c’est que la déclaration que le GCSB a faite aux citoyens de Nouvelle-Zélande l’année dernière – « Nous ne sommes pas engagés dans la surveillance de masse des Néo-Zélandais » – en est une qui ne dit pas la vérité. »

Lire l’intégralité de l’article: http://leaksource.info/2014/09/13/moment-of-truth-glenn-greenwald-in-new-zealand-with-kim-dotcom-for-new-revelations-on-gcsb-spying/

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives

  • Publicités