Un nouveau scandale d’espionnage expose la corruption du renseignement privé

The Nation, par Tim Shorrock, le 14/10/2016

nsa_marylandLa récente arrestation d’un employé de Booz Allen Hamilton sur des accusations de vol de codes de piratage venant de la National Security Agency a mis en lumière la vaste privatisation du renseignement américain et les relations confortables entre les contracteurs et leurs superviseurs au gouvernement.

Comme relaté la semaine dernière, Harold Thomas Martin III, un expert en informatique de 51 ans qui travaillait pour Booz Allen Hamilton, a été arrêté le 27 août par le FBI après que les enquêteurs ont fouillé son domicile à Glen Burnie, dans le Maryland, et trouvé un cache de matériel classifié qu’il avait volé. Martin a été arrêté 3 ans après qu’un autre contracteur de Booz Allen Hamilton, Edward Snowden, avait divulgué des milliers de documents de la NSA révélant les détails du système mondial de surveillance de masse de l’agence.

Lire la suite: https://www.thenation.com/article/a-new-spy-scandal-exposes-the-corruption-of-privatized-intelligence/

Publicités

Lire la plainte pénale déposée par le FBI contre le contracteur du gouvernement, Harold Thomas Martin III

Le contracteur du gouvernement, Harold Thomas Martin III, 51 ans, a été arrêté et accusé de vol de biens du gouvernement et de retrait non autorisé et rétention de matériels classifiés [document daté du 29/08/2016]

Document mis en ligne sur le Washington Post: http://apps.washingtonpost.com/g/documents/national/read-the-criminal-complaint-filed-against-government-contractor-harold-thomas-martin-iii/2174/

Plainte criminelle contre le contracteur de la NSA, Harold Martin, mis en ligne par le NYT: https://www.documentcloud.org/documents/3123427-Harold-Martin-NSA.html et https://assets.documentcloud.org/documents/3123427/Harold-Martin-NSA.pdf

Un contracteur de la NSA, Harold Thomas Martin, pourrait faire face à des accusations d’espionnage pour 50TB de « codes volés »

BoingBoing, par Xeni Jardin, le 20/10/2016

nsa_marylandUn ancien contracteur de Booz Allen Hamilton qui a travaillé avec la National Security Agency [NSA] devrait faire face à des accusations d’espionnage dans une affaire impliquant 50 téraoctets ou plus de données très sensibles de la NSA, que le gouvernement affirme avoir été volées.

Les avocats fédéraux ont déclaré jeudi qu’ils vont poursuivre Harold Thomas Martin pour avoir volé des informations classifiées sous la même loi utilisée pour inculper Edward Snowden. Les personnes condamnées en vertu de la loi sur l’espionnage font face à des sanctions particulièrement sévères qui peuvent inclure des peines de prison allant jusqu’à 10 ans sur chaque chef d’accusation.

Harold Thomas Martin était-il un collectionneur compulsif de données dont les faibles pratiques de sécurité ont conduit au vol criminel des armes cybernétiques de la NSA dans le piratage des « Shadow Brokers »? Martin a-t-il été sciemment impliqué dans cet effort criminel? Pas de réponses claires pour le moment, mais ces questions pourraient bien faire l’objet d’un procès à venir.

De Reuters:

Harold Thomas Martin a passé plus de deux décennies à dérober des informations classifiées de plusieurs organismes gouvernementaux, ont déclaré les procureurs fédéraux dans un nouveau dépôt effectué auprès du tribunal de district des Etats-Unis à Baltimore. Ils devraient porter des accusations qui comprennent des violations de la loi sur l’espionnage, selon le dépôt.

La quantité de données volées est estimée à au moins cinquante téraoctets [50TB], assez pour remplir des dizaines de disques durs, ont déclaré les procureurs, en ajoutant que la conduite criminelle présumée « est à couper le souffle dans sa longévité et son échelle ». Certains responsables ont dit que la mine peut atteindre le plus grand hold-up de l’information gouvernementale classée dans l’histoire.

Un avocat représentant Martin n’a pas été immédiatement disponible pour faire un commentaire.

Parmi le matériel prétendument volé par Martin, était inclus un document top secret qui contenait des « plans opérationnels spécifiques contre un ennemi connu des États-Unis et de leurs alliés », ont déclaré les procureurs.

Les responsables américains ont annoncé dans une plainte plus tôt ce mois-ci que Martin, 51 ans, a été arrêté dans le Maryland en août et accusé de crime de vol de matériel classifié du gouvernement. Aucun motif n’a été avancé.

Et d’un profil antérieur de Martin sur Daily Beast:

L’officier de marine retraité, arrêté pour avoir retiré des informations hautement classifiées de la National Security Agency, a travaillé avec les hackers informatiques d’élite de l’organisation, qui se spécialisent dans l’utilisation de codes d’ordinateur pour pénétrer les systèmes de nations étrangères, selon un ancien collègue et le CV en ligne de l’individu.

Harold Thomas Martin, III, appelé Hal, a également été inscrit à un programme de doctorat à l’Université du Maryland, Baltimore County. L’université a un partenariat avec la NSA, dans lequel l’agence contribue au développement de programmes pour l’école et les employés de l’agence peuvent prendre des cours là-bas.

Martin a travaillé avec l’unité d’Opérations d’accès sur mesure [TAO] de la NSA, ont dit au Daily Beast des sources ayant une connaissance de sa formation. Dans son CV LinkedIn, Martin dit qu’il a travaillé comme « conseiller en ingénierie cybernétique » en soutien à « diverses cyber-initiatives liées » dans le département de la défense et la communauté du renseignement.

Source: http://boingboing.net/2016/10/20/nsa-contractor-harold-thomas-m.html