Un « problème de l’islam » ou « une retombée de la guerre en Irak »? – débat de spécialistes sur RT après les attentats de Bruxelles

Les attentats de Bruxelles (et les attentats de Paris avant eux) mettent en évidence les dangers immenses auxquels l’Europe est confrontée avec le terrorisme. Parallèlement à ces craintes – la préoccupation que cela stimule une montée de l’islamophobie, alors que les communautés se fracturent et que le langage fort tourne à la violence. La question pour les forces de sécurité est: Quand intervenir. Les suspects de Bruxelles ont été autorisés à se déplacer sans menaces, et pourtant l’intense débat parmi les gens en ligne attire l’attention de la police.

Reza Kazım du Conseil islamique des droits de l’homme en Grande-Bretagne et Stephen Morris du Parti démocrate anglais rejoignent RT pour discuter de cette question. (texte youtube)

Publicités

#Terrorisme: Le cycle de la stupidité internationale

cycle of international stupidityLes extrémistes utilisent les armes fournies par les alliés pour attaquer des cibles occidentales > Les alliés réagissent à l’extrémisme en bombardant des cibles au Moyen-Orient > Les cibles au Moyen-Orient sont détruites et des civils meurent > Le comportement des alliés met en colère les gens dont la vie a été détruite > Certaines de ces personnes en colère sont radicalisées par des groupes extrémistes > Les fabricants situés chez les alliés fournissent des armes aux extrémistes > …

cercle de la stupidité internationale

Source: https://twitter.com/AnonyOps/status/669246049404493825

Les enfants à Raqqa forcés de s’entraîner comme des combattants et des bourreaux de l’Etat Islamique (ISIS)

Isis-childrenv2v3Les enfants reçoivent des fusils Kalachnikov et apprennent à décapiter les gens dans le camp d’entraînement

Loulla-Mae Eleftheriou-Smith, 25 septembre 2014

Dans un camp spécial de la province de Raqqa en Syrie, entre 200 et 300 enfants sont supposés recevoir un entraînement des militants de l’Etat Islamique (Isis) pour devenir des combattants et des bourreaux du groupe terroriste.

Le camp d’Al Sharea’l est réservé aux enfants de moins de 16 ans qui apprennent à soutenir l’idéologie militante d’Isis (également connu sous le nom d’Etat islamique), et seraient formés pour manipuler des fusils Kalachnikov et RPG dans le cadre de leur entraînement initial.

Ibrahim al-Raqqawi, un militant syrien, a déclaré au Telegraph que les camps sont présentés aux parents comme des « clubs de scouts pour garçon » où les enfants recevront un enseignement sur l’islam et l’étude du Coran, mais en réalité, ils sont formés comme kamikazes et militants combattants.

Lire la suite: http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/children-in-raqqa-forced-to-train-as-isis-fighters-and-executioners-9754544.html

Les Etats-Unis ont établi en 2010 un plan de communications pour influencer l’opinion publique au Pakistan

PublicIntelligence, 10 mai 2010

Bureau du Sous-Secrétaire d’État à la Diplomatie Publique et aux Affaires Publiques

(SBU) Plan de communications pour le Pakistan du Département d’Etat américain – Dossier

*SBU [Sensitive But Unclassified Information] désigne une Information Sensible mais Non-Classifiée.

Télécharger le PDF

Plan global pour la réalisation des objectifs stratégiques

Nous avons besoin d’un gouvernement compréhensible et coordonné: des communications larges et un effort d’engagement pour réaliser notre mission.

Pour réussir, nous devons:

1. Développer l’engagement des médias avec la sensibilisation régulière des représentants américains

2. Contrer les voix extrémistes qui recrutent, induisent en erreur, et exploitent

3. Renforcer les capacités de communication pour répondre aux besoins du peuple pakistanais

4. Renforcer les liens entre les personnes et construire la compréhension mutuelle

En résumé de l’histoire

Nous avons besoin d’une stratégie de messages construite sur…

la consistance (répétition)
la force (l’engagement)
les faits (mensonges anti-terroristes)
le respect (nous invitons au dialogue)
et
ce que nous avons en commun (le bénéfice pour les Pakistanais du partenariat américain)

  • Nous ne pouvons pas atteindre nos objectifs si le débat a seulement lieu entre les extrémistes et les États-Unis.
  • Nous devons travailler avec des partenaires pakistanais crédibles pour combiner de manière cohérente les paroles, les actes, et l’élargissement afin d’influencer positivement les attitudes populaires, les perceptions et les comportements.
  • Nous devons élargir notre dialogue et notre partenariat pour inclure les perspectives économiques, l’environnement, etc – des problèmes qui concernent les Pakistanais autant ou plus que le terrorisme.
  • Nous devons aussi dénigrer efficacement l’idéologie extrémiste, la propagande et les actions.
  • Le résultat doit être un récit réorienté: les extrémistes violents font obstacle – et le partenariat américain favorise – les aspirations pakistanaises.

« Le marché des divers médias est conduit par une pénétration de grande ampleur de la télé et des téléphones portables; la radio prolifère »

pakistanplan

– Les Pakistanais bénéficient d’un marché des médias diversifié
– La télévision est la première source d’information des Pakistanais
– La radio prolifère dans les zones rurales; la programmation en langage local a une crédibilité particulière
– La détention de téléphones portables est élevée, l’accès à Internet est minimal; aucun des deux n’est utilisé principalement pour recueillir des informations

« La pénétration des téléphones portables est élevée et continue d’augmenter »

pakistanplan1– Plus de la moitié des Pakistanais ont accès à un téléphone portable*
– 90% des Pakistanais vivent approximativement dans des zones couvertes pour les téléphones portables**
– Le Baloutchistan est la zone la moins desservie du Pakistan; seul un tiers de la population possède ici un téléphone portable. L’usage est de 35,4% à Sindh; approx. 44% dans le NWFP [North-West Frontier Province] ou Province à la Frontière Nord-Ouest, et l’Azad Cachemire, et le plus élevé à Pendjab avec 51,5%*
– Les services de base des données tels que les SMS, sont utilisés par 40,2% des utilisateurs avec un usage plus élevé dans les zones urbaines (45%) que dans les zones rurales (36,7%)*

« Les programmes et tactiques pour atteindre les objectifs stratégiques »

pakistanplan21. Plan d’engagement des médias au niveau national
2. Une équipe de réponse rapide
3. Une hotline multilingue 24h/7j
4. Un service de surveillance des médias
5. Sondages d’opinion
6. Des visites américaines pour les journalistes
7. L’engagement proactif des médias par des représentants américains
8. Une sensibilisation numérique en ourdou

Source: http://publicintelligence.net/sbu-u-s-state-department-pakistan-communications-plan-brief/