L’ancien président américain Jimmy Carter donne une nouvelle fois son opinion sur WikiLeaks

wikileaks_3_12-300x200Après être intervenu en novembre 2010 dans une interview où il disait notamment, au sujet des révélations de WikiLeaks, que « Quand vous prenez les choses comme ça hors du contexte, je pense que cela n’aide personne, mais que ça heurte diplomatiquement » (CBS News) à cause des personnes mises en danger par certains documents, l’ancien président américain Jimmy Carter – aujourd’hui atteint d’un cancer au cerveau – a précisé sa pensée dans une nouvelle interview, en août 2015, où il se montre plus tolérant et soucieux de la vérité face aux organisations qui publient des documents confidentiels.

Il déclare, en effet, à la question posée:

Quelle est votre opinion sur WikiLeaks? Pensez-vous que le secret, ou ce qu’on appelle les « activités de renseignement », permettent de renforcer ou d’affaiblir une nation?

Vous savez, mon avis est un avis minoritaire, parce que la plupart des Américains sont en désaccord avec moi. Je ne déplore pas les révélations de WikiLeaks. Celles-ci ont juste rendu public ce qui était, en fait, vrai. Le plus souvent, la révélation de la vérité, même si elle est désagréable, est bénéfique.

Le Centre Carter, par exemple, que je dirige aujourd’hui, a un grand projet sur la liberté d’information pour encourager les nations individuelles à adopter des lois pour permettre à leurs citoyens de connaître les décisions que prennent les responsables du gouvernement. Et cela est parfois embarrassant pour le gouvernement. Mais nous faisons ça partout dans le monde.

Je pense que, presque invariablement, le secret est conçu pour dissimuler des activités inappropriées et non conçu pour le bien-être de la population en général. Donc, il peut y avoir eu quelques problèmes avec certaines des révélations de WikiLeaks, mais je pense qu’en général la révélation forcée de la vérité est le plus souvent utile.

Lire l’intégralité de l’article: http://theelders.org/article/only-us-president-who-didnt-wage-war#Truth

Jimmy Carter au sujet de la NSA: « Mes propres communications sont probablement surveillées »

L’ancien président Jimmy Carter pense que les agences de renseignement américaines l’espionnent tant et si bien qu’il évite les e-mails pour échapper aux espions du gouvernement.

« Vous savez, j’ai senti que mes propres communications sont probablement surveillées« , a déclaré Carter à Andrea Mitchell de NBC dans une interview diffusée dimanche. « Et quand je veux communiquer avec un chef d’Etat étranger en privé, je tape ou j’écris une lettre moi-même, la dépose au bureau de poste et l’envoie. »

« Je crois que si j’envoie un e-mail, il sera surveillé« , a poursuivi Carter.

L’homme âgé de 89 ans a déclaré que l’Agence de Sécurité Nationale [NSA] et d’autres ont abusé de l’argument selon lequel la collecte de renseignements est essentielle à la sécurité intérieure.

« Cela a été très libéralisé et, je pense, abusé par nos propres agences de renseignement« , a déclaré Carter.

(youtube)

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives