Les services de renseignement fournissent des informations aux lanceurs d’alerte pour garder un œil sur les visiteurs des sites internet (John Young)

Interview de John Young en janvier 2011

Cryptome.org publiait des documents classifiés et secrets bien avant que WikiLeaks fasse les titres de l’actualité. Le co-fondateur de Cryptome, John Young, a dit à RT que ces sites sont autorisés à rester en ligne, afin que les services de renseignement puissent garder un oeil sur leurs visiteurs. Il n’y a pas de secret sur Internet, a averti John Young.

Selon le fondateur de Cryptome, les services de renseignement organisent des opérations de fuites d’informations pour tester la sécurité de leurs systèmes.

Publicités