John McCain pourrait-il être responsable d’un prochain 11/9?

Sen. John McCain (R-Ariz) questions Chuck Hagel during the defense secretary's testimony before the Senate Armed Services Committee regarding military budgets, on Capitol Hill.

Truth-Out.org, le 24 juin 2014

Publié par The Daily Take Team, The Thom Hartmann Program | Op-Ed

L’histoire se répète de la pire façon possible, et si nous ne retenons pas nos leçons, nous pourrions avoir un autre 9/11 sur nos mains beaucoup plus tôt que vous ne pourriez le penser.

Aujourd’hui, les combattants de l’Etat islamique d’Irak et de Syrie, ou EIIL [ISIS en anglais], ont poursuivi leur avancée vers Bagdad. Le groupe contrôle désormais toute une bande de territoire allant de la vallée de l’Euphrate en Syrie orientale tout le long jusqu’à la chaîne des villes qui entourent la capitale irakienne.

Si vous faisiez une liste des personnes les plus méchantes sur terre, l’EIIL [ISIS] serait en tête de liste. Le groupe a été effectivement expulsé d’Al-Qaïda pour être trop extrême et a été assez ouvert sur la façon dont il veut « nettoyer » les villes saintes chiites de Nadjaf et Karbala « en proie à la saleté ».

Quand il s’agit de groupes terroristes, l’EIIL [ISIS] est vraiment le pire de ce qu’on peut imaginer et constitue une menace partout et pour tous, ce qui rend d’autant plus choquant qu’il se soit apparemment trouvé un ami en rien d’autre que le sénateur de l’Arizona John McCain.

Quand il s’agit de groupes terroristes, l’EIIL [ISIS] est vraiment le pire de ce qu’on peut imaginer et constitue une menace partout et pour tous, ce qui rend d’autant plus choquant qu’il se soit apparemment trouvé un ami en rien d’autre que le sénateur de l’Arizona John McCain.

Comme Steve Clemons l’a souligné dans un article à succès écrit pour The Atlantic, McCain, aux côtés du sénateur de Caroline du Sud, Lindsey Graham, a joué un rôle-clé pour conduire les Saoudiens et les Qataris, nos alliés, à armer des groupes rebelles en Syrie qui luttent contre le gouvernement de Bachar al-Assad soutenu par l’Iran.

Publiquement, les Saoudiens et les Qataris disent qu’ils n’envoient des armes qu’aux groupes rebelles « modérés » comme l’Armée Syrienne Libre, mais ils auraient également armé des groupes plus extrêmes – des groupes comme le Front Al-Nosra et, vous l’aurez deviné, l’EIIL [ISIS].

Lire la suite: http://truth-out.org/opinion/item/24581-could-john-mccain-be-responsible-for-the-next-9-11