Vidéo Anonymous pour la journée internationale contre la violence policière – 22 novembre 2014

Source: https://twitter.com/AnonymousVideo/status/533854239534362624

Publicités

Message d’Anonymous à la République d’Irlande – La vérité derrière les frais d’Irish Water

« Dès le 1er Octobre 2014, le gouvernement irlandais a lancé un programme accéléré de comptage de l’eau pour les faire installer dans 80% des foyers d’ici 2016.

« C’est une grande tristesse et frustration de savoir que votre gouvernement tordu tente de vous voler une fois de plus en vous facturant pour le service de l’eau qui est portée à vos maisons.

Le gouvernement et Irish Water ont eu recours à des menaces extrêmes pour vous forcer à payer vos factures d’eau d’ici janvier par crainte des amendes de facturation et de la coupure de l’approvisionnement en eau de votre ménage « .

« Anonymous a observé. Votre gouvernement vous ment. Il n’est pas contre la loi irlandaise de refuser de signer avec Irish Water.

« Vous n’êtes sous aucune obligation légale de conclure un traité avec une société privée contre votre volonté. Cela serait contraire à la constitution, au droit de la consommation irlandais et au droit européen, et serait donc totalement inapplicable, car aucun document contenant un telle loi n’existe.

« Votre compteur n’est pas votre contrat. Vous ne serez pas contraint à signer quoi que ce soit. Vous, en tant qu’être humain, vous avez le droit de défendre une ressource naturelle de l’homme. Vous ne devriez pas être dépouillé de votre argent pour payer de l’eau remplie de neurotoxines.

« La République d’Irlande doit se lever en tant que nation et maintenir la lutte pour leur accès à l’eau saine et gratuite. Le gouvernement prend peur parce que le pouvoir est dans les mains du public. Prenez-le et dominez-le.

«Nous sommes Anonymous.
Nous ne pardonnons pas.
Nous n’oublions pas.
Attendez-vous à nous « .

Voir l’article relatif: http://www.irishtimes.com/news/ireland/irish-news/anonymous-warning-over-irish-water-1.1964853

Anonymous s’attaque à l’Etat Islamique dans un nouveau communiqué

Anonymous vs. ISIS [Etat Islamique], vidéo postée le 1er novembre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANONYMOUS, LETTRE AU PUBLIC ET AUX MÉDIAS:

Citoyens du monde,
Nous sommes Anonymous.

Les événements qui se produisent actuellement en Irak ont fait de nous un collectif pour ré-évaluer nos priorités en ce qui concerne les opérations récentes. Le peuple irakien a vécu près de deux semaines de pure terreur que la plupart d’entre nous ne connaîtront jamais ni n’en feront l’expérience. Nous sommes tenus par un code d’honneur pour protéger ceux qui sont sans défense, à la fois dans le cyber-monde et le monde réel.

Avant notre début, la guerre en Irak était bien en cours et les crimes contre l’humanité étaient monnaie courante. Les Etats-Unis ont une part non négligeable dans ce domaine. Quand le gouvernement des Etats-Unis a décidé de commencer une guerre inutile avec la promesse de pétrole et de fonds pour le complexe militaro-industriel, il n’a pas réussi à réaliser la gravité de faire sortir un chef qui contrôle une force de sécurité intérieure. Cela a conduit à la vacance du pouvoir à laquelle nous avons assisté après sa capture. Oui, Saddam Hussein a été impitoyable et violent, mais avec cette guerre, les Etats-Unis étaient coupables des mêmes crimes (c.-à-d. Blackwater, Abou Ghraib, etc.).

En avançant rapidement jusqu’à aujourd’hui, et l’Irak est en train de plonger encore une fois dans le chaos grâce à la bande impitoyable et ignoble qui vise à établir un Etat «Islamique» combinant à la fois l’Irak et la Syrie, faisant ainsi disparaître les frontières de l’après-Première Guerre mondiale. Ils se font appeler ISIS [Etat Islamique]. Ces sauvages qui n’ont aucune religion ni morale sont décidés à brûler tout sur leur passage, tuant et pillant dans leur avancée. Ils doivent être arrêtés.

Il y a quelques jours, leur division électronique a pris le contrôle de l’un de nos comptes Twitter (@TheAnonMessage), en le revendiquant pour eux-mêmes et en publiant plusieurs photos graphiques de leur assaut près de Bagdad. Ces tweets ont depuis été supprimés. Nous nous excusons sincèrement pour les followers sur Twitter qui ont eu à assister à cela sans avertissement. Ce fut une prise de contrôle malheureuse et sans précédent, et des mesures ont été prises pour sécuriser davantage ce compte de toute future tentative de piratage.

Nous tenons également à nous prononcer sur les grands médias qui poussent la division des Irakiens encore plus loin. Le public irakien est composé de deux sectes islamiques: les sunnites et les chiites. Il y a aussi d’autres groupes qui comprennent les Kurdes, les Turkmènes, les Assyriens, les chrétiens et d’autres. Les médias voudraient nous faire croire qu’ISIS [Etat Islamique] est composé strictement de sunnites et que l’armée irakienne est une faction majoritairement contrôlée et dirigée par les chiites. Ceci est faux. Les groupes qui ont été énumérés, Y COMPRIS les sunnites, sont enrôlés dans l’armée irakienne, et les religieux sunnites en Irak ont également appelé leurs partisans à rejoindre les rangs avec leurs frères chiites pour défendre leur patrie.

ISIS [Etat Islamique] est un groupe composé par une secte takfiri qui est considérée par de nombreux religieux de prestige et des organisations, y compris Al-Azhar, comme contraire à l’Islam. En fait, ils les ont dénoncés comme « Khawarij » [« dissidents »] et ont déclaré qu’ils doivent être exterminés dans les pays islamiques. Voilà pourquoi nous exhortons les grands médias américains à stopper la publication de fausses informations et l’aggravation de la violence avec leur journalisme ignorant.

En conclusion, nous nous tenons près de tout être juste, quand nous disons que nous nous sommes également déclarés avec une solidarité complète contre tous ceux qui se sont affiliés avec ISIS [Etat Islamique] et ceux qui les contrôlent. Al Jazeera; vous avez terni votre réputation en crachant vos mensonges et votre soutien traître à ISIS [Etat Islamique]. Vous ne nous échapperez pas.

Pour l’Etat du Qatar, la Turquie et le Royaume d’Arabie Saoudite; vous n’échapperez pas à notre colère. Les preuves montrent votre soutien continu et votre support à ISIS [Etat Islamique]. Si cela ne s’arrête pas rapidement, nous serons obligés de libérer l’ensemble de notre légion contre votre excuse pathétique de cyber-sécurité.

Et aux États-Unis; une autre tentative pour alimenter votre complexe militaro-industriel pour des raisons de sécurité, et la démocratie sera un motif de notre agression totale contre votre infrastructure de gouvernement virtuel. Vous aurez été prévenus.

Anonymous est pour la liberté

Nous sommes Anonymous.
Nous sommes Légion.
Nous ne pardonnons pas.
Nous n’oublions pas.
Attendez-vous à nous.

(youtube)

Attention, si vous soutenez WikiLeaks: toutes vos données finiront publiées, comme celles des Anonymous

wikileaks_humour_anonymous

« Nous sommes Anonymous. Nous sommes Légion. Nous ne sommes personne et nous sommes tout le monde. Et nous sommes ici pour nous battre pour WikiLeaks.

WikiLeaks: Nouvelle publication. Noms, adresses, IPs et numéros de téléphone de tous les Anonymous. Télécharger maintenant.

…Bordel de merde, Julian. »

Source: http://www.zertrin.fr/wp/wp-content/uploads/2010/12/wikileaks.png

#IDP14: Journée Internationale de la Vie privée, le 26 juillet 2014

Posté sur le WikiLeaks Forum, par Step4Step

Cellules Anonymous et militants de partout dans le monde!

La surveillance infecte le monde!

LEVEZ-VOUS ET COMBATTEZ! MAINTENANT!

+++ Journée Internationale de la Vie privée +++ (#IDP14)

Prochainement: 26 juillet 2014

Beaucoup d’actions mondiales ont eu lieu pendant la dernière année, mais aucune n’a été vraiment efficace.
Nous devons changer!

Anonymous du monde entier, rassemblez-vous! Planifie et organise notre IDP_2014 mondiale pour ton pays, POUR LE MONDE!

Ce doit être important pour qu’aucun média et aucun gouvernement ne puisse détourner son regard!

Que faisons-nous, ce jour-là?

Nous allons manifester dans les rues du monde, en distribuant des tracts et informer autant de personnes que possible sur la surveillance mondiale.

Que peux-tu faire?

Organisation de la manifestation avec:

– des vidéos, plaquettes, contenu pour Anonymous, la population, la presse et la TV
– en parlant aux supporters de la politique et des médias –> créer une alliance sérieuse!
– en participant au twitter-storm du 20 juillet 20:00 (MEZ) qui arrive bientôt…
– en utilisant Facebook comme distributeur de l’événement
– en créant des dessins, des tracts, des posters, etc. pour l’IDP
– en faisant un compte-rendu correct de la manifestation
– en s’assurant que la manifestation se déroule de manière pacifique!

Organisationnel:

Texte de l’appel IDP14 (ang.): http://pastebin.com/9AuUy7Lz

Orga-Pad: https://titanpad.com/s715u3Q3bi

Vidéos de l’appel: Vidéo de l’appel en allemand – anglais à venir (http://www.youtube.com/watch?v=ZOe2jk69MJg) et Vidéo #StopWatchingUs publiée en allemand (http://www.youtube.com/watch?v=YjIhytxkdGY)

Twitter-Storm: 20 juillet 2014 à 20:00 MEZ (texte à venir…)

Design de tracts: idp2014@inbox.lv

Orga-Contacts:

Twitter:

  • @AnonNewsDe
  • @idp2014
  • @OpBigBrother
  • @de_swu
  • @StopWatchingDE

Facebook:

Mail:

  • & Anonymous

Informations sur l’#IDP14:
http://www.anonnewsde.org/2014/06/international-day-privacy-idp14/ et http://demonstrare.de/?s=IDP14

Impressions sur le dernier Jour International de la Vie privée: http://www.anonnewsde.org/2014/02/impressions-international-day-privacy-idp14/

DIFFUSEZ ET CREEZ DES MIROIRS

Nous sommes Anonymous
Nous sommes Légion
Nous ne pardonnons pas
Nous n’oublions pas
Préparez-vous!

Source: http://www.wikileaks-forum.com/anonymous/491/international-day-of-privacy-26-july-2014/30661/#.U8RtW_FwKAk.twitter

 

 

 

Anonymous – The Power of Blowback

Vidéo Anonymous postée le 19 mars 2014

Une vidéo récente des Anonymous vient à nouveau sonner comme un message d’avertissement à l’égard des gouvernements. Le titre lui-même donne le ton: The Power of Blowback, ou le « retour de bâton ».

Comme on peut le lire sur youtube:

« Cette vidéo est différente de la plupart des autres vidéos trouvées sur cette chaîne, voici un aperçu du raisonnement qui se cache derrière. D’abord et avant tout, il ne s’agit pas d’un message de guerre, et il ne s’agit pas de dire que nous allons attaquer la police. Cela met en avant le principe du «retour de bâton». Plus le gouvernement arrête des Anons, plus les gens décident de devenir Anonymous. »

Le terme « blowback » renvoie principalement à:

1. « Un effet imprévu et non désiré, résultat, ou ensemble de répercussions d’une action. » (Merriam-Webster dictionary) C’est le sens utilisé dans la description de la vidéo. Mais on trouve aussi d’autres significations du mot en anglais en cherchant un peu sur Internet.

2. Souffler la fumée d’un joint de la bouche d’une personne vers la bouche d’une autre personne. (Urbandictionary)

3. Un processus dans lequel les gaz se dilatent ou voyagent dans une direction opposée à l’habituel, spéc. par échappement de la pression ou combustion retardée. (Google)

4. De par sa définition originale, « blowback » est la fuite vers l’arrière de la poudre non explosée quand on tire avec un pistolet. En termes diplomatiques, il désigne une réponse négative, imprévue, contre une nation en ce qui concerne une action diplomatique que ce pays a entrepris. (Urbandictionary)

Autant de définitions qui nous laissent songeurs quant au titre de cette vidéo, où on constate, encore une fois, la détermination des Anonymous et leur incroyable esprit de résistance (le tout sur la musique « Glory and Glore » de la chanteuse Lorde).

 

Les opérations Anonymous, des opérations gouvernementales pour piéger les hackers?

regular_anonymous_fbi.jpg

Depuis les années 80, les gouvernements livrent une bataille sans merci contre les hackers qui menacent leur ordre établi. Certains hackers ont eu des destins tragiques, certains sont morts et ont été assassinés, d’autres ont accepté de collaborer avec des gouvernements pour échapper à la prison ou pour rester en vie. On ne peut pas en vouloir à ceux qui ont dû travailler pour un gouvernement, si c’était une question de vie ou de mort. Néanmoins, cela montre à quel point les hackers sont menacés par les gouvernements, quels que soient leurs pays; à quel point ils sont les cibles des services secrets; et à quel point ils sont utiles au changement social, car même s’ils sont arrêtés, ils sont un moteur essentiel de la révolution dans le monde.

Les gouvernements préfèrent collaborer avec les hackers, plutôt que de les mettre en prison

Les hackers ont toujours eu des liens étroits, mais controversés, avec les gouvernements. Citons quelques exemples.

Tout d’abord, Julian Assange: avant d’être le fondateur de Wikileaks, Julian Assange a été un hacker, arrêté en 1991 lors de l’Opération Weather, condamné, puis relâché par la justice de son pays. Entre son arrestation en 1991 et son inculpation en 1994, avec 31 accusations criminelles, Assange n’aurait pas eu d’autre choix que de collaborer à l’époque avec les services secrets. Il a été libéré sous caution et n’a finalement obtenu qu’une simple amende, signe pour certains que Julian Assange a accepté de collaborer avec le gouvernement. Comme le souligne le journaliste Wayne Madsen, certaines attaques de hackers ont aussi servi à piéger les hackers et à infiltrer leurs groupes. On apprend dans le livre Underground (chap. 9) que la police australienne a demandé au personnel des universités visées par les attaques de hackers, de laisser les failles de sécurité afin de pouvoir surveiller à distance l’activité des hackers et les localiser en vue de leur arrestation. C’est ce qui aurait permis l’arrestation de Julian Assange. Wayne Madsen considère aussi que Julian Assange est toujours impliqué dans les activités du gouvernement australien et des services secrets, et que Wikileaks n’est que l’émergence de ce rôle.

De même, le hacker israélien Ehud Tenebaum n’aurait eu d’autre choix que de collaborer avec le gouvernement israélien après son arrestation en 1998.

Ce qui s’est produit dans les années 80 et 90 continue de se produire, et les hackers continuent d’être aujourd’hui piégés et recrutés par les gouvernements, notamment pour infiltrer « les systèmes des gouvernements étrangers« .

Dans l’affaire des mails Stratfor, publiés par Wikileaks, Jeremy Hammond a accusé le FBI d’avoir utilisé les hackers pour recueillir des informations sur les gouvernements étrangers et d’avoir été piégé par Sabu:

« Il est bien connu que Sabu a été utilisé pour monter des affaires contre un certain nombre de pirates, y compris moi-même. Ce que beaucoup ne savent pas, c’est que Sabu a également été utilisé par ses gestionnaires afin de faciliter le piratage de cibles de choix du gouvernement – y compris de nombreux sites web appartenant à des gouvernements étrangers (…)

Ce que les Etats-Unis n’ont pas pu accomplir par la loi, ils ont utilisé Sabu, et par extension, mes coaccusés et moi, pour l’accomplir illégalement ». (Hacker News Bulletin)

Jeremy Hammond a accusé le hacker Sabu, un informateur du FBI qui avait infiltré le réseau Anonymous, d’avoir permis au FBI d’arrêter un certain nombre d’autres hackers et d’avoir permis des procès contre eux. Sabu avait coordonné apparemment des attaques à la demande du FBI, il a aussi transmis les « Syria Files » à Wikileaks, mais il n’a jamais dit s’il avait fait cela à la demande du FBI.

On imagine bien qu’aux Etats-Unis, les peines contre les hackers sont très lourdes. Ceux qui ne négocient pas avec le gouvernement ont des risques de passer plusieurs années en prison, comme Jeremy Hammond.

Dernièrement, un hacker britannique de 28 ans, Lauri Love, risque l’extradition vers les Etats-Unis, ainsi que 10 ans de prison, pour avoir piraté des ordinateurs gouvernementaux.  Présenté comme « un hacker sophistiqué et prolifique » par les Etats-Unis, on imagine bien que son extradition pourrait intéresser les autorités américaines afin de pouvoir le recruter et de négocier sa peine en échange de ses services.

Tel est le destin des hackers, héroïque mais tragique quand on s’aperçoit que leur courage et leur intelligence sont utilisés parfois à de mauvaises fins par les gouvernements.

Anonymous Africa: après les guerres au Moyen-Orient, un projet contre les dictatures et la corruption en Afrique

Anonymous Africa, créé en juin 2013, est un exemple parmi d’autres de ces groupes de hackers qui peuvent être infiltrés par les gouvernements, soit en étant un groupe autonome indépendant d’un gouvernement, soit en étant un groupe soutenu et financé par un gouvernement sous une identité anonyme. Anonymous Africa est un site écrit dans un anglais parfait, faisant la promotion du logiciel TOR et qui ne semble pas avoir été vraiment revendiqué en Afrique. Les groupes Anonymous étant par définition anonymes et sans identité, il est d’autant plus difficile de savoir qui se cache derrière la multitude de groupes et de personnes qui appartiennent à ces réseaux.

Il est certain que lutter contre les dictatures en Afrique est difficile et qu’il vaut mieux rester anonyme quand on se lance dans ce genre de projets, et il est certain que c’est un projet noble de défendre la liberté d’expression, néanmoins la lutte contre la corruption et la lutte contre les dictatures ont souvent été jusqu’à présent soutenues par des gouvernements occidentaux. On s’en rappelle pour le Moyen-Orient, dont le projet de réforme et de démocratisation a été initié par George Bush. Il faut toujours percevoir l’agenda politique de ces groupes, car lutter contre les dictatures, c’est bien, mais si c’est uniquement pour servir les intérêts américains et les plans de guerre du Pentagone, ce n’est pas forcément servir la démocratie dans le monde.

Après la démocratisation du Moyen-Orient et le Printemps Arabe, où certaines attaques de hackers ont aussi ciblé des dictatures, la lutte contre les dictatures en Afrique pourrait bien apparaître, sous un certain angle, comme la continuité de ce projet occidental qui a été initié par les Etats-Unis: celui de la transparence politique et de la lutte contre la corruption dans des pays situés hors de la zone d’influence de l’Occident, en Afrique, au Moyen-Orient, en Russie ou en Asie. Le gouvernement américain a les moyens financiers et les capacités d’infiltrer ce genre de réseaux Anonymous, on comprend donc pourquoi c’est un outil facile à utiliser pour les gouvernements.

Les récentes attaques en Australie: quand Anonymous ne met pas tout le monde d’accord chez les hackers

Il y a quelques jours, Anonymous Indonesia a attaqué plusieurs sites australiens, le site de l’ASIS (les services secrets australiens) et 170 sites non-gouvernementaux. Il faut remarquer que certains groupes Anonymous ne sont pas toujours d’accord sur la cible des attaques informatiques. Bizarrement, alors que la majorité des hackers Anonymous ont pour projet de créer une société plus libre et plus égalitaire, le groupe Anonymous Australia a dénoncé les dernières attaques d’Anonymous Indonesia contre des sites australiens qui n’avaient pas de rapport direct avec les sites gouvernementaux. Alors, pourquoi dénoncer des attaques informatiques, quand on est un hacker?

« Ces sites que vous avez attaqué ne sont pas affiliés au gouvernement australien et doivent être laissés en paix » peut-on lire dans un communiqué. (The Australian)

On croirait presque lire un communiqué qui tente de dissuader sa population, comme pour dire « surtout ne faites pas la révolution ». Pirater, c’est pourtant le principe même qui permet aux Anonymous de protester virtuellement et de manifester leur présence en société. Les attaques contre des sites non-gouvernementaux sont donc des signes essentiels de cette protestation. Pourquoi Anonymous Australia tente-t-il de dénoncer ces attaques: est-ce qu’il dit cela avec sincérité, ou bien est-ce qu’il dit cela parce qu’il est infiltré ou qu’il agit au nom du gouvernement australien?

Y aurait-il deux voix différentes au sein d’Anonymous? Anonymous Australia défend-il vraiment la voix des hackers dans ce communiqué? Entre ceux qui défendent une révolution par les armes numériques, comme semblait le soutenir Julian Assange dans son livre, et ceux qui défendent des attaques ciblées, mais contrôlées, autrement dit des attaques sans danger fondamental pour l’ordre établi par la société – mais que veulent vraiment les hackers, la révolution ou pas?

Dans les années à venir, de plus en plus de hackers seront peut-être amenés à travailler pour des services secrets et pour des gouvernements, comme aux Etats-Unis, soit parce qu’ils y seront forcés, soit parce qu’ils auront été piégés dans des opérations de piratage, soit parce que certains d’entre eux auront reçu des offres financières suffisamment intéressantes de la part des gouvernements. Tandis que la France développe son budget de la défense, l’Union Européenne prévoit de créer un service comparable à la CIA. Avec l’affaire Prism, il y aura encore plus de surveillance et les gouvernements auront encore plus besoin de recruter des hackers. La seule question est de savoir comment les hackers utiliseront leurs talents: est-ce qu’ils sauront les utiliser en faveur de la démocratie? comment arriveront-ils à se libérer du pouvoir des gouvernements, malgré toutes les persécutions qu’ils subissent, et comment feront-ils pour réaliser jusqu’au bout leur idéal de révolution mondiale?

Ecrit par kimono

Anonymous #NOV5TH2013 – « Le lion ne dort plus »

« Le lion ne dort plus », vidéo postée par Anonymous le 28 juin 2013

Message de la vidéo:

Greetings world
[Salutations au monde]
We are Anonymous We are the people
[Nous sommes Anonymous Nous sommes le peuple]
Governments of the world, take this as your last will and testament
[Gouvernements du monde, prenez ce message comme votre dernière volonté et testament]
The game is officially over
[Le jeu est officiellement terminé]
Social media has given birth to something new
[Les médias sociaux ont donné naissance à quelque chose de nouveau]
Now its time to set the record straight
[Maintenant, il est temps de remettre les pendules à l’heure]
This video was intended as that spark that gets delivered straight into the hearts and minds of the world
[Cette vidéo a été conçue comme cette étincelle qui soit délivrée droit aux coeurs et aux esprits du monde]
This video is an idea, a shared idea, so listen very carefully
[Cette vidéo est une idée, une idée partagée, alors écoutez très attentivement]
And make sure you are sitting down
[Et assurez-vous d’être bien assis]
On the 5th of November 2013, Anonymous calls for a GLOBAL day of civil dosobedience
[Le 5 Novembre 2013, Anonymous appelle à un jour MONDIAL de désobéissance civile]
This time we target all government facilities across the globe, calling on all free thinkers
[Cette fois, nous ciblons toutes les installations des gouvernements à travers le monde, en appelant tous les libres penseurs]
The time for global civil disobedience is now
[Le temps de la désobéissance civile mondiale est venu]
This time it seems that Unions from around the world are also supporting this action
[Cette fois, il semble que les Unions à travers le monde soutiennent aussi cette action]

THE LION SLEEPS NO MORE
[LE LION NE DORT PLUS]
Ask yourself « Where will you be, when we make history? »
[Posez-vous la question « Où serez-vous, quand nous écrirons l’histoire? »]
November 5th 2013, worldwide
[Le 5 Novembre 2013, partout dans le monde]
Now it’s a Vendetta, now it’s personal, now it’s time to occupy everywhere
[Maintenant c’est une Vendetta, maintenant c’est personnel, maintenant c’est le moment d’occuper partout]
It’s time to throw everything we have at November 5th
[C’est le moment de jeter tout ce que nous avons pour le 5 Novembre]
It’s time to re-light the flame of protest till our demands are met
[C’est le moment de faire revivre la flamme de la protestation jusqu’à ce que nos demandes soient satisfaites]
Now it’s time for our brothers and sisters of the awakening to take to the streets
[Le moment est venu maintenant pour nos frères et nos soeurs du réveil de prendre les rues]
Austerity means WAR
[L’austérité signifie la GUERRE]

Here’s to the dreamers, the ones who stand for human freedom
[Voici pour les rêveurs, ceux qui défendent la liberté humaine]
The Occupiers, the ones who change things
[Les militants Occupy, ceux qui changent les choses]

It’s about solidarity, but more than that, it’s about the people
[Il s’agit de solidarité, mais plus que ça, il s’agit des gens]
The people we can help, the people we meet, the people of this once great nation standing together for a common goal
[Les gens que nous pouvons aider, les gens que nous rencontrons, les gens de cette nation qui fut grande et qui se rejoignent dans un but commun]
Concerned by numerous ecological and social problems, we stand united
[Concernés par de nombreux problèmes sociaux et écologiques, nous sommes unis]
As long as there are young and idealistic people out there who share the ideas of ultimate human freedom
[Tant qu’il y aura dehors des jeunes gens idéalistes qui partagent les idées de la liberté ultime de l’homme]
There will always be hope for the world
[Il y aura toujours un espoir pour le monde]

We are Anonymous
[Nous sommes Anonymous]
We are Legion
[Nous sommes Légion]
We do not Forgive
[Nous ne pardonnons pas]
We do Not Forget
[Nous n’oublions pas]
On November 5th 2013
[Le 5 Novembre 2013]
EXPECT US!
[ATTENDEZ-NOUS!]

Le 5 Novembre 2013, la nuit aux 1 million de masques

L’Assemblée du Peuple: Message d’Anonymous (avec John Reese, historien, écrivain et penseur de gauche, qui s’est exprimé lors de l’assemblée dans un discours contre l’austérité et qui a appelé à mener des actions le 5 Novembre)