Mexique: les 43 étudiants disparus ont-ils pu alimenter le trafic d’organes?

Alors que les manifestations continuent au Mexique pour réclamer la vérité sur la disparition des 43 étudiants à Ayotzinapa (26 septembre 2014), le mystère continue de régner sur ce qui a pu leur arriver. Même s’ils sont très probablement morts, ce qui est étrange c’est qu’aucun corps n’a encore été retrouvé malgré les différents témoignages qui ont circulé:

Selon les aveux de trois personnes détenues dans cette affaire, les jeunes ont été enlevés, puis tués, leurs cadavres brûlés avant que leurs restes concassés soient jetés dans une rivière. Mais jusqu’à présent les autorités n’ont aucune trace identifiable des étudiants. (La Croix)

320px-Poster_of_students_missing_from_AyotzinapaAutrement dit, les circonstances réelles de leur mort et de leur disparition sont toujours inconnues. On peut donc tout imaginer, surtout dans un pays qui connaît de nombreuses affaires de trafic d’organes, ces dernières années.

En 2013, un article parle déjà d’un trafic d’organes qui aurait pu concerner des immigrés clandestins au Mexique, avec des fosses communes comportant des « corps sans organes » (Le Monde).

Il y a quelques mois également, un cartel de drogues identifié qui a fait « enlever des enfants dans les villages pour récupérer et vendre leurs organes ». (Le Point) Il faut une complicité à grande échelle pour organiser un tel trafic « que ne peut financer qu’une mafia internationale », rappelle Alfredo Castillo, ce qui implique certainement des formes de complicité de haut-niveau au Mexique.

La disparition des 43 étudiants reste très inquiétante à ce niveau et on peut réellement se demander si cette affaire ne vient pas s’ajouter aussi à toutes ces histoires d’enlèvements au Mexique et de trafic d’organes qui se produisent régulièrement dans le pays. C’est peut-être la raison pour laquelle les témoignages des suspects n’ont jamais permis de retrouver le lieu où reposent les corps des étudiants.

Un diplomate mexicain déclare qu’Obama a invité le cartel de Sinaloa à inonder Chicago de tonnes de drogue

Des fuites d’emails de la firme privée de renseignements Stratfor citent un diplomate mexicain qui affirme que le gouvernement US travaille avec les cartels mexicains pour le trafic de drogues vers l’intérieur des USA, et a pris fait et cause pour le cartel de Sinaloa dans une tentative pour limiter la violence au Mexique.

Beaucoup de personnes ont douté de la qualité des renseignements de Stratfor, mais l’information de MX1 – un officiel des services des affaires étrangères doublé d’une source confidentielle pour Stratfor – semble corroborer des allégations récentes d’implication états-unienne au Mexique.

Plus précisément, les rapports de MX1 s’alignent avec les supputations d’un infiltré du cartel de Sinaloa pour qui le chef de ce cartel Joaquin Guzman est un informateur US, le cartel de Sinaloa fut donné « carte blanche pour continuer de faire de la contrebande de tonnes de drogues illégales vers Chicago« , et l’opération Fast and Furious faisait partie d’un accord pour financer et armer le cartel de Sinaloa en échange d’informations utilisées pour descendre des cartels rivaux.

Un email avec le sujet: « Re: From MX1 — 2 » envoyé lundi 19 avril 2010, envoyé au vice-président de Stratfor Fred Burton lit:

Je pense que les USA ont envoyé un message qui peut être perçu comme ceci:

« Aux cartels de [Juarez] et Sinaloa: Merci de fournir notre marché avec de la drogue depuis des années. Nous sommes désormais inquiets de tous vos actes de violence, et souhaitons que vous arrêtiez. À cet égard, veuillez noter que le cartel de Sinaloa est plus gros et meilleur que [le cartel de Ciudad Juarez]. Notez aussi que [Ciudad Juarez] nous est très important, comme l’est toute la frontière. Sachant cela, veuillez vous parler entre vous et retournons à nos affaires. Encore une fois, nous reconnaissons que Sinaloa est plus gros et meilleur, donc soit [le cartel de Juarez] s’aligne soit nous allons vous tomber dessus.« 

En somme, je le sens dans mes tripes que les agences US ont essayé d’envoyer un signal disant aux cartels de négocier entre eux-mêmes. Ils ont unilatéralement déclaré un vainqueur, et ceci est sans précédent, et mérite une analyse.

Email-ID 1747720
Date 2010-06-04 18:45:25
From marko.papic@stratfor.com
To burton@stratfor.com, alex.posey@stratfor.com

Bill Conroy de Narco News rapporte que la description de MX1 correspond avec les informations publiquement disponibles sur Fernando de la Mora Salcedo – un officiel des affaires étrangères mexicaines qui a étudié le droit à l’Université du Nouveau Mexique et servi aux consulats mexicains d’El Paso, Texas, et de Phoenix, Arizona.

Dans un email du 13 juin 2010 avec le sujet « Re: Get follow from mx1? Thx« , MX1 déclare que les forces de l’ordre mexicaines et états-uniennes ont envoyé leur « signal » en concluant discrètement un accord avec les cartels à Tijuana, juste au sud de San Diego, Californie, ce qui a considérablement réduit la violence dans la région.

Ce n’est pas tant un message pour le gouvernement mexicain que pour les cartels eux-mêmes. Sommairement, le message qu’ils veulent envoyer est que Sinaloa est en train de gagner et que la violence est inacceptable. Ils veulent que les CARTELS négocient ENTRE EUX. L’idée est que s’ils y parviennent, la violence chutera et les gouvernements permettront des trafics de drogues sous contrôle.

Email-ID 1747409
Date 2010-06-03 18:12:00
From marko.papic@stratfor.com
To burton@stratfor.com

L’email continuait par dire que « les principales routes et méthodes pour la contrebande en grosse quantité vers les USA » depuis Ciudad Juarez, juste de l’autre côté de la frontière d’El Paso, au Texas, « ont déjà été négociées avec les autorités US » et que des grosses livraisons de la part du cartel de Sinaloa étaient « OK avec les États-Uniens ».

En juillet un prote-parole de l’état mexicain de Chihuahua [près de la frontière, au nord du Mexique, ndt] a dit à al Jazeera que la CIA et d’autre forces internationales de sécurité « ne combattent pas les trafiquants de drogues » mais plutôt « essayent de gérer le commerce des drogues ». Un officiel mexicain de rang moyen a dit à al Jazeera que sur les bases de discussions qu’il avaient eues avec des officiels US travaillant à Ciudad Juarez, les allégations étaient fondées.

WikiLeaks a publié 2878 de ce qu’ils disent être une cache de 5 millions d’emails internes de Stratfor (datés de juillet 2004 à décembre 2011) obtenus par le collectif hacktiviste Anonymous autour de Noël.

Source: http://www.businessinsider.com/stratfor-the-us-works-with-cartels-2012-9?utm_source=twbutton&utm_medium=social&utm_campaign=law

traduit depuis le web par willsummer

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives