Une enquête de VICE News met à découvert des signes de surveillance téléphonique secrète à travers Londres

protest_uk

Vice News, par Ben Bryant, le 14/01/2016

Une enquête de VICE News a trouvé des preuves que des équipements de surveillance sophistiqués qui espionnent les téléphones des gens sont utilisés à travers Londres, et a découvert un marché noir croissant pour cette technologie dans le monde entier.

Les signes de capteurs IMSI – également connus comme « stingrays » ou les simulateurs de site de cellule – ont été trouvés à plusieurs endroits de la capitale britannique, y compris au parlement du Royaume-Uni, sur une manifestation pacifique anti-austérité, et à l’ambassade d’Equateur.

Un ancien agent de surveillance a également confirmé à Vice News qu’ils ont été utilisés par la police britannique.

Les équipements portables sont généralement utilisés par les services répressifs de l’Etat. Ils surveillent des milliers de téléphones à la fois, et sont capables d’intercepter les appels, les messages textes et les e-mails.

Après s’être infiltré, cependant, VICE News a reçu une offre pour un capteur IMSI pour 15 000 $ d’une société qui a prétendu avoir vendu les appareils à des entreprises privées et à des services répressifs de l’Etat partout dans le monde – y compris en Russie, en Afrique et aux États-Unis.

Lire la suite: https://news.vice.com/article/vice-news-investigation-finds-signs-of-secret-phone-surveillance-across-london source: https://twitter.com/wikileaks/status/688075361154936832

Marche de solidarité à Londres pour demander l’accès aux fichiers des polices politiques secrètes

Marche de solidarité: Vendredi 15 Janvier 2016, 13h00, Cour suprême, Londres

ADN-ZB/Uhlemann/16.1.1990/Berlin: Stürmung AfNS-Zentrale/ Bei einer Demonstration vor dem Gebäude des ehemaligen AfNS in der Normannen-/ Ruschestraße, zu der das Neue Forum aufgerufen hatte, stürmten Tausende von Haß und Rache erfüllte Bürger das bereits von einem Bürgerkomitee kontrollierte Gebäude und zerstörten Einrichtungen im Werte von Hunderttausenden Mark.

Publié le 8 Janvier 2016

15 Janvier 1990 [Berlin] – On voit la fumée de la police secrète de la Stasi monter depuis le QG de la Stasi à Berlin, alors que les agents tentent désespérément de brûler la preuve de leurs abus. Les gens prennent d’assaut le complexe pour arrêter la destruction, et exigent l’accès aux fichiers qui avaient été compilés sur eux.

15 Janvier 2016 – Les #spycops au Royaume-Uni

Plus d’un quart de siècle plus tard, nous nous battons pour l’accès à la vérité sur la police politique secrète en Grande-Bretagne. Alors qu’une audience a lieu dans l’une des affaires en cours contre les abus commis par des unités secrètes de la MET [Metropolitan Police], rejoignez-nous pour exiger qu’ils… Donnent les noms de couverture et ouvrent les fichiers!

Marche de solidarité – vendredi 15 janvier 2016 – 13h00 Royal Courts of Justice, The Strand, London WC2 métro le plus proche: Holborn / Temple

Source: https://policespiesoutoflives.org.uk/demo-15-jan/

Le Programme « Insider Threat »: plusieurs milliers de personnels du Pentagone sous surveillance totale

Shadowproof, par Kevin Gosztola, le 7/01/2016

pentagoneAu moins plusieurs milliers de personnels militaires, civils et de contracteurs du ministère de la Défense ont été soumis à une «évaluation continue» ou une surveillance totale de leurs activités et de leurs communications électroniques. La surveillance fait partie du programme « Insider Threat » du ministère et soulève des inquiétudes sur l’extension où les communications pour le lancement d’alerte sont interceptées.

Selon un rapport au Congrès en 2015 obtenu par Steven Aftergood de Secrecy News, des « pilotes multiples et des démonstrations de concept utilisant les capacités « push » et « pull » pour mener une évaluation continue » ont été utilisés pour surveiller le personnel ayant accès à des informations classifiées.

Lire la suite: https://shadowproof.com/2016/01/07/insider-threat-program-hundred-thousand-pentagon-personnel-under-total-surveillance/

Selon Julian Assange, « la surveillance de masse est déployée par tous les Etats » du monde moderne

Lors d’une conférence sur la cyber-surveillance et la vie privée avec d’anciens responsables de la CIA, Julian Assange, fondateur de Wikileaks, a estimé qu’en dehors de quelques experts, le droit à la vie privée n’est plus en mesure d’être là pour le reste de la population et qu’il n’y aura pas de retour en arrière dans le monde moderne, à moins d’avoir « un effondrement économique très régressif qui réduirait les capacités techniques de la civilisation ». La cyber-surveillance est employée par tous les Etats, y compris des Etats plus petits. C’est donc une vision pessimiste que présente Julian Assange, « une compétition entre l’humanité, les valeurs humaines, face à la surveillance de masse et l’informatisation [de la société], et c’est la surveillance de masse et l’informatisation qui gagnent et vont continuer à gagner à une vitesse sans cesse croissante ».

L’intégralité de la conférence accessible en français:

 

Cette nouvelle campagne veut aider les agents de la surveillance à quitter la NSA ou le GCHQ

Panneau Intelexit placé à l’extérieur du complexe Dagger, une base militaire américaine et avant-poste de la NSA à Darmstadt, en Allemagne

Wired.com, Andy Greenberg, le 28/09/2015

Des groupes de soutien aident les membres de sectes et de gangs à se libérer de leurs anciennes vies. Les Alcooliques et Narcotiques Anonymes aident les toxicomanes à surmonter leurs dépendances. Et maintenant, un groupe de militants de la vie privée veut offrir à son public ciblé une voie d’évacuation pour ce qu’ils considèrent comme un piège tout aussi insidieux: leurs emplois pour des agences de renseignement comme la NSA.

Le lundi, un groupe de militants anti-surveillance à Berlin a lancé Intelexit, une campagne visant à encourager les employés de la NSA et de l’agence d’espionnage britannique GCHQ à reconsidérer la moralité de leur travail d’espionnage et de les persuader de le quitter. Ils ont prévu de lancer le projet avec une série de panneaux publicitaires stratégiquement postés à proximité des bâtiments de l’agence de renseignement dans le monde entier. L’un d’eux, avec le message « écoutez votre cœur, pas les appels téléphoniques privés », devait être installé à côté du complexe Dagger, une base militaire et un avant-poste de la NSA à Darmstadt, en Allemagne, a déclaré le groupe à WIRED.

Lire la suite: http://www.wired.com/2015/09/campaign-help-surveillance-agents-quit-nsa-gchq/

Lire l’article « Ecoutez votre coeur, pas les appels privés » (Russia Today) https://www.rt.com/news/317026-campaign-intelligence-agents-quit/

Voir le site de la campagne Intelexit: https://www.intelexit.org/

« Cyberguerre: l’arme fatale » – Les documentaires de France 2 sur la NSA en replay

Cliquer sur le lien pour voir la vidéo:

« Cyberguerre: l’arme fatale » (Diffusé le mar. 22-09-15 à 22h50)

http://pluzz.francetv.fr/videos/infrarouge_,128323018.html

« L’histoire secrète de la NSA » (Diffusé le mar. 22-09-15 à 23h45)

http://pluzz.francetv.fr/videos/infrarouge_,128323019.html

Les gadgets de la NSA pour espionner vos ordinateurs

Les gadgets de la NSA. Selon Wikipedia, le ANT Catalog est un document de 50 pages listant les technologies disponibles pour aider à la cyber-surveillance.

Le journaliste d’ECHELON au Royaume-Uni: « Snowden a prouvé que les espions doivent rendre des comptes »

Duncan Campbell

Les journalistes Duncan Campbell et Crispin Aubrey avec l’ancien opérateur Sigint, John Berry, en 1978

BoingBoing.net, le 3 août 2015, par Cory Doctorow

Le journaliste d’investigation légendaire Duncan Campbell décrit sa vie dans son enlèvement par la branche spéciale de la police métropolitaine de Londres, surveillé et harcelé par les espions et les ministres du Royaume-Uni, et il révèle l’identité du lanceur d’alerte qui lui a divulgué les détails d’ECHELON.

L’article de Campbell est accompagné par des documents de Snowden jamais publiés qui démontrent l’étendue de la surveillance ECHELON, et retrace la lignée des journalistes et des lanceurs d’alerte qui ont pris d’énormes risques personnels pour révéler la corruption, les actes criminels, et le secret parmi les espions et leurs maîtres au sein du gouvernement.

Il révèle aussi, pour la première fois, l’identité du lanceur d’alerte qui a révélé l’existence du programme d’écoutes téléphoniques de masse de Menwith Hill: « Oliver G. Selfridge, un des fondateurs du domaine de l’intelligence artificielle et membre du Conseil consultatif scientifique de la NSA jusqu’en 1993 ». Selfridge est mort en 2008. […]

« Le GCHQ et moi »: ma vie à démasquer les oreilles indiscrètes britanniques [Duncan Campbell/The Intercept]

Lire la suite: http://boingboing.net/2015/08/03/uk-echelon-journalist-snowd.html

Un commando israélien a assassiné un général syrien proche de Bachar al-Assad en 2008 – NSA leaks

RT, 16 juillet 2015

carte-de-syrie1Une unité du commando naval israélien a tiré et tué Muhammad Suleiman, un haut-conseiller militaire du président syrien Bachar al-Assad en 2008, selon un fichier divulgué de la National Security Agency, publié par The Intercept.

Suleiman a reçu une balle dans la tête et le cou, alors qu’il participait à un dîner dans sa villa dans la ville côtière syrienne de Tartous. Les commandos israéliens ont ensuite procédé à une fuite par la mer, indique le rapport, citant un document interne, qui a été obtenu à partir de la mine de fichiers divulgués par l’ancien contracteur de la NSA Edward Snowden.

Lire la suite: http://www.rt.com/news/273985-israel-mossad-syria-assassination-nsa/

Lire sur le Guardian: http://www.theguardian.com/world/2015/jul/15/nsa-reveals-israeli-commandos-killed-mahmoud-suleiman-syria?CMP=share_btn_tw

WikiLeaks rétablit enfin son système de soumission [de documents] pour vos secrets

Andy Greenberg, 01/05/2015

Câbles secrets américains-WikileaksCela a pris près d’une demi-décennie. Mais Wikileaks est de retour dans le business pour accepter des fuites parfaitement anonymes.

Vendredi, le groupe qui dévoile les secrets a annoncé avoir enfin relancé une version bêta de son système de soumission de fuites, un site de téléchargement de fichiers qui fonctionne avec le logiciel anonyme Tor pour permettre aux uploaders [téléchargeurs] de partager des documents et des conseils tout en protégeant leur identité de tout réseau indiscret, et même de WikiLeaks. La relance de cette page, qui dans le passé a servi de base à la mission de transparence de WikiLeaks – vient quatre ans et demi après que WikiLeaks ait fermé son dernier système de soumission en plein milieu de luttes intestines entre les dirigeants de WikiLeaks et de plusieurs de leurs employés désenchantés.

Lire la suite: http://www.wired.com/2015/05/wikileaks-finally-brings-back-submission-system-secrets

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives