Le Hezbollah accuse Israël d’avoir tué cinq ingénieurs nucléaires en Syrie

Un des scientifiques était iranien; le Hezbollah soupçonne les rebelles syriens travaillant pour Israël d’avoir effectué l’attaque.

Hassan Nasrallah et Bachar al-AssadCette photo montre le leader du Hezbollah, Sheik Hassan Nasrallah, à gauche, qui parle avec le président syrien Bachar al-Assad, à droite. 25 février 2010.

Haaretz, 11 novembre 2014

Le Hezbollah accuse Israël de la mort de cinq ingénieurs nucléaires, quatre syriens et un iranien, lundi, à Damas.

Les premiers rapports syriens ont déclaré que quatre Syriens ont été tués dans une embuscade, mais plus tard, la télévision d’Etat syrienne a admis qu’un cinquième scientifique, un iranien, était également parmi les victimes. Les cinq ont été tués après que des tireurs ont ouvert le feu sur leur bus dans une zone non touchée par les combats entre les groupes rebelles et les forces du président syrien Bachar al-Assad.

« Nous pouvons confirmer que cinq experts scientifiques ont été martyrisés par des terroristes dans le cadre des complots en cours de l’entité sioniste », a déclaré un commandant anonyme du Hezbollah à Beyrouth dans un rapport publié mardi par le Sydney Morning Herald.

Lire la suite: http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.625906

En 2008, l’Allemagne a renoncé à un projet de coopération nucléaire avec la Syrie, pour s’aligner sur les Etats-Unis

carte-de-syrie1Câble diplomatique n°08BERLIN1583: Projet de coopération technique AIEA/Syrie: Sans engagement de Berlin (25 novembre 2008)

Classé par: Le Chef de l’Unité des Affaires Globales Don L. Brown pour les raisons 1.4 (b) et (d).

1. (C) Le 25 Novembre, le Dr Joerg Polster (protection), représentant du MFA de la politique d’énergie nucléaire, nous a dit que l’Allemagne n’avait pas encore formulé de position sur l’opportunité de soutenir la coopération technique (TC) de l’AIEA [Agence internationale de l’énergie atomique] avec la Syrie. Reconnaissant les objectifs américains pour empêcher le TC [coopération technique] avec la Syrie, il a déclaré que « nous ne sommes pas encore opérationnel » pour décider de soutenir la coopération, ajoutant que l’Allemagne a besoin de plus de temps pour discuter. Remarquant que l’Allemagne reste sur le « mode de réception » pour cette question, il a dit que toute information supplémentaire venant de l’USG [Gouvernement US] serait la bienvenue.

2. (C) Lors d’une réunion du 21 novembre, Nicolei von Schoepff (protection), Directeur du Bureau du MFA pour le Désarmement et le Contrôle des Armes, a également indiqué qu’aucune décision n’avait été convenue en ce qui concerne le soutien à la résolution de la Syrie. Schoepff a ajouté que l’on craint que la résolution de la Syrie pourrait conduire les Etats Arabes à faire pression langagière condamnant l’attaque d’Israël sur le site al-Kibar.

TIMKEN JR

Câble diplomatique n°08BERLIN1638: L’Allemagne alignée avec l’USG [Gouvernement US] sur la Coopération Technique entre l’AIEA et la Syrie (9 décembre 2008)

Classé par: Le Chef de l’Unité des Affaires Globales Don L. Brown pour des raisons 1.4 (b) et (d).

1. (C) L’Allemagne a confirmé que son soutien à une coopération technique pour le projet demandé de Coopération Technique (TC) pour la Syrie avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sera limité à une « discussion générale concernant l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire » et que son intention est de limiter la discussion technique jusqu’à ce que la Syrie ait résolu ses questions en suspens avec l’AIEA. L’EconOff [représentant économique] a délivré la démarche du reftel [reference telegram] le 4 Décembre au représentant de la politique de l’énergie nucléaire du MFA, le Dr Joerg Polster.

2. (C) Polster a déclaré que l’Allemagne, en tant que présidente actuelle du Groupe des fournisseurs nucléaires (NSG, Nuclear Suppliers Group), a une approche très prudente du TC [Coopération Technique] de l’AIEA avec la Syrie et soutient l’esprit de base du reftel non-papier. Polster a affirmé le soutien général de l’Allemagne aux discussions TC de l’AIEA avec la Syrie et voit le dialogue continu comme une étape importante pour « construire la confiance » avec la Syrie, même si des questions demeurent concernant les activités de la Syrie à l’installation nucléaire suspecte d’al-Kibar. Cependant, Polster a souligné que l’Allemagne se rend compte qu’il y a une ligne fine entre les discussions et l’échange de données techniques potentielles à double usage et a déclaré que la Syrie aurait besoin de répondre aux questions en suspens de l’AIEA avant que l’Allemagne ne soutienne le progrès du TC [Coopération Technique] de l’AIEA à l’étape suivante.

Koenig

Documents Wikileaks: http://www.wikileaks.org/plusd/cables/08BERLIN1583_a.html et http://www.wikileaks.org/plusd/cables/08BERLIN1638_a.html

Moteurs de recherche des documents Wikileaks:

PlusD (Cablegate et câbles Kissinger)
GiFiles
War Diaries, journaux de guerre en Irak et en Afghanistan
Wikileaks Storage

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives