Turquie: Fuat Avni affirme qu’Erdogan est derrière l’attaque de Suruç pour semer le chaos dans la société

TodaysZaman.com, 24 juillet 2015

Drapeau de la TurquieLe lanceur d’alerte de Twitter, Fuat Avni, qui est connu pour faire des déclarations concernant les actions du gouvernement qui s’avèrent souvent vraies, a dit que le président Recep Tayyip Erdoğan est derrière l’attentat suicide meurtrier de lundi dernier à Suruç, affirmant que l’intention de M. Erdoğan est de semer le chaos dans la société pour ouvrir la voie au pouvoir au Parti de la Justice et du Développement (AKP) comme seul parti dans une élection anticipée.

Selon Avni, l’attentat-suicide dans la ville du sud-est de Suruç, lundi, a été mené sur les instructions de Hakan Fidan, le chef de l’Agence nationale de renseignement (MIT) de la Turquie dans le cadre du plan d’Erdoğan. « Les cellules d’ISIL [Etat islamique en Irak et au Levant] sous le contrôle de l’équipe malveillante de Fidan ont finalement été mises en action à Suruç, » a déclaré jeudi Avni, qui est supposé travailler au sein du gouvernement.

Trente-deux personnes ont perdu la vie et plus de 100 ont été blessées dans l’attentat de Suruç, une ville à majorité kurde dans la province de Sanliurfa à la frontière syrienne. Suite aux élections générales du 7 juin, Erdoğan a été très occupé avec un plan destiné à semer le chaos dans toute la société pour permettre à l’AKP d’arriver à nouveau au pouvoir comme parti unique, a déclaré Avni. Le kamikaze est soupçonné d’avoir des liens avec ISIL, comme cela a été dit mardi par le Premier ministre Ahmet Davutoğlu.

Lire l’intégralité de l’article: http://www.todayszaman.com/national_fuat-avni-claims-erdogan-behind-suruc-attack-to-sow-chaos-in-society_394545.html

Lire: Suruç : manifestation kurde à Paris pour dénoncer le « terrorisme de l’Etat turc » (Les Echos)

Publicités

Turquie: Erdogan accusé de soutien financier et militaire aux groupes terroristes en Syrie

Kemal Kilçdaroglu

Kilçdaroglu porte à Erdogan la responsabilité des actes de meurtre en Syrie

9 août 2013

Ankara / Kemal Kilçdaroglu, chef du Parti Républicain turc du peuple (de l’opposition) a porté au Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, la responsabilité de tous les actes de meurtre perpétrés en Syrie, jugeant « erronées et dangereuses » les politiques adoptées par le gouvernement turc dès le début de la crise en Syrie.

Dans des déclarations faites aujourd’hui dans la ville de Tunceli, Kilçdaroglu a affirmé que les politiques du gouvernement représentent un danger sur la sécurité patriotique et nationale de la Turquie, appelant Erdogan à abandonner cette politique dangereuse, qui a également détruit la Syrie.

Dans un rapport qu’elle avait publié aujourd’hui sur l’action des groupes terroristes qui se trouvent près des frontières turco-syriennes, la Commission turque des droits de l’homme a accusé le gouvernement turc de procurer toutes sortes de soutien financier et militaire aux groupes terroristes en Syrie, en particulier  »le Front Nosra », affilié à al-Qaïda, notant que les hommes armés du Front Nosra s’infiltrent à travers ces frontières à l’intérieur de la Syrie.

D. Hmaiché / A. Chatta

Source: http://sana.sy/fra/55/2013/08/09/496507.htm