Trois vidéos pour illustrer un esprit contestataire et la dénonciation de la guerre

Dans ce post, nous vous présentons un choix de vidéos sur le thème de la dénonciation de la guerre. Le point commun entre toutes ces vidéos, c’est que le montage a été réalisé en mêlant les images d’événements historiques marquants avec de la musique, des chansons dont les paroles traduisent le plus souvent une dénonciation de la guerre ou du système qui engendre les inégalités, les injustices, les conflits, dont sont victimes les sociétés humaines. Ces vidéos datent d’époques différentes, mais le message est toujours le même aujourd’hui: dénoncer la guerre dans ce qu’elle a de plus absurde, les victimes civiles, l’aveuglement des armées, les guerres pour le pétrole déguisées sous le nom de « guerre contre le terrorisme ». A chaque guerre, ce sont des générations entières qui meurent. Aujourd’hui, de telles vidéos pourraient-elles encore avoir un impact sur la conscience humaine, pour que les milliers de gens qui protestent, par exemple, contre Donald Trump dans plusieurs pays, se mettent plutôt à protester contre la guerre au Yémen, ou contre d’autres guerres dans le monde? Pourquoi si peu de mobilisations massives contre la guerre?

« Bullets » d’Archive (vidéo de Zunamkiagna)

"Bullets" du groupe ArchivePour commencer, notre vidéo préférée (qui a déjà fait l’objet d’un article sur ce blog). Il s’agit d’une vidéo réalisée avec des images de la guerre en Irak. Celle qui nous parle le plus, étant donné la proximité des événements. Il est difficile de ne pas avoir vu au moins une de ces images dans les médias occidentaux (qui montrent George Bush, l’armée américaine, la chute de Saddam Hussein, les prisonniers irakiens, etc). Les images parlent à tous et rappellent aussi les révélations WikiLeaks sur l’Irak, mais entrent d’autant plus en résonnance avec les paroles de la chanson qui a été choisie pour illustrer la vidéo. La chanson est celle du groupe Archive, un groupe britannique (de rock progressif), qui d’après Wikipedia, sort l’album « Controlling Crowds » dont est issue la chanson en mars 2009. Le titre lui-même pourrait sembler militant: « controlling crowds » ou « en contrôlant les foules », n’est-ce pas ainsi d’ailleurs que les foules sont menées inexorablement vers la guerre, parce que nous sommes d’une certaine manière tous contrôlés par le discours des hommes politiques, par le discours officiel des médias, etc? Les paroles de la chanson ont une raisonnance forte avec la vidéo, même si le groupe Archive n’en est pas à l’origine: comment ne pas penser dès les premières lignes à ce soldat américain parti faire la guerre en Irak et « qui a cette violence sous la peau » (« underneath my skin there is a violence »), mais qui de manière tout aussi absurde peut considérer la beauté d’un ciel qui explose au milieu des balles et des bombes (« bullets are the beauty of the blistering sky », dit le refrain). Soldat coupable des crimes qu’il commet, ou simplement ignorant parce qu’il a obéi aux ordres sans réfléchir, ou impuissant face à des événements internationaux qui le dépassent? Les paroles se confrontent aux images, comme si deux mondes s’affrontaient, mais l’un et l’autre tout aussi absurdes: l’absurdité de la guerre.

Lien de la vidéo: https://rutube.ru/video/9080c9c0512f8240c10ba69573cc28d8/

« The 4th Branch » d’Immortal Technique

Une autre vidéo qui nous a plu par son message pacifique et révolutionnaire est une vidéo du groupe Immortal Technique, classé dans la catégorie « Rap politique ». On retrouve un montage vidéo semblable à celui de la vidéo précédente, avec des images reprises des médias et des actualités, mêlées à d’autres images de protestations dans les rues, de bombes qui explosent dans le ciel, de parades militaires, symboles religieux, etc. La chanson utilisée dans cette vidéo vient d’un album sorti en novembre 2003, d’après Wikipédia, ce qui peut expliquer pourquoi ici les paroles de « The 4th branch » évoquent la guerre en Irak et Saddam Hussein: « Ils ont bombardé des innocents, tout en essayant d’assassiner Saddam; Lorsque vous lui avez donné ces armes chimiques pour aller en guerre contre l’Iran » (« They bombed innocent people, tryin’ to murder Saddam; When you gave him those chemical weapons to go to war with Iran »). Le texte fait aussi mention de « Guantanamo Bay », de « violations des droits de l’homme » et du « terrorisme ». On a donc une résonnance directe entre la vidéo qui montre des images de guerre et les paroles écrites pour dénoncer la guerre, ou en tout cas, semblant vouloir faire passer ce message contestataire. On retrouve aussi l’idée du contrôle de masse, l’idée que l’humanité suit aveuglément les actualités, la politique, sans se questionner. Depuis cette chanson datée de 2003, il y a eu sans doute un réveil politique avec des mouvements comme Anonymous, Occupy Wall Street, etc. Pour autant, gardons à l’esprit le message de la chanson: « C’est comme le MK-ULTRA, qui contrôle ton cerveau; Penser de façon suggestive, c’est ce qui fait changer la perspective de ta pensée » (« It’s like MK-ULTRA, controlling your brain; Suggestive thinking, causing your perspective to change ») et « Arrêtez de laisser les grands médias raconter des mensonges à vos enfants » (« stop letting corporate news tell lies to your children »). De telles vidéos contestataires s’adressent à notre conscience et à notre inconscient, par le pouvoir des mots et des images qui y sont exposés.

Lien de la vidéo: https://youtu.be/GSfk0wLs4EE

« Holiday in Cambodia » de Dead Kennedys

Pour finir, une troisième et dernière vidéo, « Holiday in Cambodia » de Dead Kennedys, un groupe de musique américain (classé « anarcho-punk »). Il nous sera plus difficile d’en parler, étant donné que la vidéo date d’une autre époque (mai 1980). Mais le message contestataire et anti-guerre est tout aussi évident, comme l’explique Wikipedia: « La chanson est une attaque contre l’étudiant américain stéréotypé, moralisateur et privilégié. Ses paroles offrent une vision satirique des jeunes américains aisés et intransigeants, un tel mode de vie contrastant avec la dictature génocidaire des Khmers Rouges, menée par Pol Pot (représenté sur l’étiquette du single original et mentionné dans les paroles), qui est responsable de la mort de quelque deux millions de personnes au Cambodge entre 1975 et 1979. »

Lien de la vidéo: https://youtu.be/KRwUlLahpiI

De telles vidéos sont nécessaires pour permettre une prise de conscience dans le monde: prendre conscience que la guerre ne mène qu’au chaos, que la majorité des victimes de la guerre sont des victimes civiles y compris des enfants, que ceux qui s’enrichissent dans ces guerres ne sont pas les mêmes que ceux qui combattent dans ces guerres, et que les soldats qui participent aux combats sont aussi le plus souvent victimes de ces guerres, car certains sont blessés, handicapés à vie, et parfois souffrent de troubles psychiques bien des années après être revenus dans leur pays, tandis que d’autres y ont laissé leur vie. Ce sont de beaux messages qui ont été adressés contre la guerre dans ces vidéos, même si les images sont parfois violentes. Un militant indigné m’a dit, un jour, que l’art nous détourne du combat politique, de la réalité, mais dans ce type de vidéos, l’art est aussi capable de rejoindre le combat politique en libérant nos esprits et en nous montrant la vérité.

kimono

Texte CC-BY-SA

Vidéos: youtube/rutube

 

 

Publicités

Anonymous à RT: « Internet a le pouvoir de faire tomber des régimes « 

Million Mask March, 5 novembre 2014

Des foules de gens qui portent des masques pour cacher leurs visages se sont mis à marcher paisiblement dans des centaines de villes dans le monde entier. Surnommée le « Million Mask March », l’action a été organisée par le groupe hacktiviste Anonymous. L’événement a lieu tous les ans le 5 Novembre en signe de protestation contre l’austérité, la surveillance de masse et les attaques contre la vie privée. RT parle à Old Holborn, un blogueur britannique et membre d’Anonymous. Il dit qu’ils veulent que les gouvernements laissent les gens en paix.

(youtube)

Sur Twitter: #MillionMaskMarch #MMM #OccupyDemocracy

Les blogs étrangers s’emparent de la « quenelle », décrite comme un nouveau symbole de résistance politique

La Quenelle, Nouveau Symbole de la Résistance

Posté par Parsifal
lovingenergies.spruz.com, le 15 novembre 2013

Pour les connaisseurs de cuisine française, le mot « quenelle » est connu. Il s’agit d’un plat à base de poisson haché, poulet ou viande cuite dans l’eau sous la forme d’une boulette ovale. En fait, le mot français est dérivé du mot (allemand) qui signifie boulettes.
Cet article n’est pas à propos de « haute cuisine », mais de la raison pour laquelle le mot « Quenelle » a une signification différente en France. Il est l’expression de « allez vous faire F*** »ou « mettez-vous ça dans le C*** ». Cela sonne de manière vulgaire, mais se comprend comme une expression de protestation contre l’élite. C’est également un signe de main et cela pourrait devenir un symbole mondial d’insurrection.

quenelle-nations-unies

La Quenelle est représentée quand vous étirez le bras vers le bas, tout en indiquant avec l’autre main comme une mesure de longueur. Plus la main est en hauteur, plus la mesure est élevée, et plus forte est l’expression symbolique de la protestation. Ce nouveau sens vient de l’humoriste français populaire originaire du Cameroun, Dieudonné ou « Dieudo », sous le nom où il est connu en France. Pendant ce temps, le symbole est devenu très populaire auprès des Français, il est exploité de façon ubiquitaire et est utilisé pour dire « j’emmerde le système », « l’État peut embrasser mon C*** » ou « mettez-vous le dans le C***, M. le Président ».

quenelle-obama

Le symbolisme est devenu si populaire, que le régime français de Hollande est pris de panique et a pris des mesures pour supprimer le symbolisme et même l’interdire. Le geste est considéré à leurs yeux comme un salut hitlérien. Néanmoins, il est montré à toutes sortes d’occasions.

Source: http://talesfromthelou.wordpress.com/2013/11/19/the-quenelle-the-new-sign-of-resistance/

Lire plus: http://lovingenergies.spruz.com/pt/The-Quenelle-the-New-Sign-of-Resistance/blog.htm

Mérée Drante chante « La Quenelle »