Un défenseur des droits de l’homme suédois détenu en Chine pour atteinte à la sécurité nationale

La Chine affirme détenir un citoyen suédois sur des accusations relatives à la sécurité nationale

Reuters, 13 janvier 2016

800px-View_of_BeijingPékin, 13 Janvier (Reuters) – Un homme suédois détenu en Chine la semaine dernière a été soupçonné d’actes préjudiciables à la sécurité nationale du pays, a déclaré mercredi le ministère des Affaires étrangères dans ses premiers commentaires sur l’affaire contre le défenseur des droits de l’homme et de la réforme juridique.

Peter Dahlin, 35 ans, co-fondateur du Groupe de Travail Action Chinoise Urgente Chinese [Chinese Urgent Action Working Group], a été placé en détention le 4 janvier, a déclaré l’organisation.

« Le citoyen suédois Peter Dahlin a été mis sous mesures coercitives conformément à la loi à Pékin sur des soupçons de se livrer à des actes qui nuisent à la sécurité nationale de la Chine », a déclaré le porte-parole du ministère Hong Lei lors d’un briefing de presse régulier. « Cette affaire est actuellement à l’étude ».

Les mesures coercitives se réfèrent généralement à la détention.

Hong a ajouté que la Chine permettrait à l’ambassade de Suède de mener à bien le travail consulaire.

L’organisation de Dahlin avait précédemment indiqué que des responsables consulaires avaient été incapables de communiquer directement avec Dahlin, et l’ambassade avait indiqué qu’elle travaillait à organiser une rencontre.

Le groupe soutient les avocats d’intérêt public, des universitaires et d’autres en Chine pour promouvoir l’État de droit, selon un communiqué de l’organisation.

La détention de Dahlin intervient au milieu d’une vague de répression qui s’élargit contre les avocats des droits et des groupes étrangers qui travaillent sur la réforme juridique. Des groupes de droits affirment que la répression vise à freiner la dissidence, mais le gouvernement chinois le nie.

Le ministère suédois des Affaires étrangères avait confirmé qu’un ressortissant suédois avait été détenu, sans nommer Dahlin ou donner de plus amples détails, citant des problèmes de confidentialité.

La Chine a détenu ou emprisonné formellement plusieurs ressortissants étrangers au cours des dernières années, parfois en raison de leur proximité avec ce que [le régime] perçoit comme des données sensibles.

Source: http://www.trust.org/item/20160113090249-9iq7u

Lire aussi: La Chine détient un homme suédois alors que Pékin réprime les défenseurs des droits de l’homme (CNN)

La Chine détiendrait un travailleur des droits de l’homme suédois (New York Times)

Les cas de responsables communistes assassinant leurs maîtresses sont fréquemment rapportés en Chine

china_police_station

Epoch Times, 31 mars 2015

Zhao Liping, un puissant responsable dans la province chinoise de Mongolie intérieure, a été récemment arrêté pour le meurtre de sa maîtresse dans les montagnes.

Policier de formation et ancien vice-président d’une organisation provinciale du Parti communiste, Zhao avait pris son amante dans un lieu sauvage, où il lui a tiré dessus et a enterré son corps après l’avoir brûlé, selon les médias d’Etat le 20 mars. La motivation de Zhao pour cet assassinat est encore à l’étude.

Ces dernières années ont vu plusieurs cas de responsables communistes chinois qui assassinent leurs amantes à la suite de querelles non résolues. Pour beaucoup de Chinois, y compris ceux qui ont exprimé leurs points de vue en ligne, la vague de meurtres brutaux reflète un manque de scrupules et de retenue morale dans l’élite politique de la nation.

Lire la suite: http://www.theepochtimes.com/n3/1304683-murders-of-mistresses-often-linked-to-officials-in-china/

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives