L’émission satirique américaine de HBO s’attaque au scandale de torture de la CIA

Last Week Tonight with John Oliver: La Torture (HBO)

Le rapport du sénat américain sur la torture a révélé des détails horrifiants du programme d’interrogation de l’Amérique. Helen Mirren vous éclaire sur le sujet. (youtube)

« Malheureusement, la torture n’est pas une chose qui arrive seulement à Mel Gibson » dans ses films, nous rappelle le présentateur.

Publicités

CIA, NSA et MI5: pourquoi nos agences de renseignement ne sont pas si intelligentes que ça

CIA-agentsPhoto – La CIA: L’Agence Clairement Incompétente?

The Guardian, 4 mars 2015

Par Adam Lewis

L’intelligence? Pour certaines raisons, nos agences de sécurité semblent l’abandonner totalement quand il s’agit de grammaire et d’orthographe

Dans la dernière année, les services de renseignement américains et britanniques ont fait les titres de l’actualité pour certaines erreurs majeures de sécurité et violations éthiques à l’échelle de la planète: de la surveillance du scandale de la NSA au rapport sur la torture de la CIA, jusqu’à la gestion bâclée par le MI5 de «Jihadi John ». Vous devriez vivre sous une roche pour avoir manqué ces histoires, et même si vous l’aviez, ces agences pourraient sans doute vous retrouver – et surveiller vos textes! LOL!

Mais aujourd’hui, pour la Journée nationale de la grammaire, ces agences du «renseignement» récoltent la lumière des projecteurs pour un tout autre genre de crime, si universel en nature et en proie aux conséquences humanitaires qu’il transcende tout préjugé ou controverse. Il s’avère que ces agences – qui prétendent présenter, employer et distiller l’intelligence – l’abandonnent toutes quand il s’agit de grammaire et de mise au point des textes.

Les recherches menées par les lanceurs d’alerte de la grammaire [du site] Knowingly ont constaté que les sites Web des agences de renseignement du gouvernement sont truffés de fautes d’orthographe, d’articles erronés et d’expressions utilisées de manière abusive.

Lire la suite: http://www.theguardian.com/media/mind-your-language/2015/mar/04/cia-nsa-mi5-intelligence-agencies

Entretien avec John R. Mac Arthur sur la torture de la CIA et le rapport du sénat américain traduit en français

Etats-Unis: La CIA et la torture, Un rapport accablant.(TV5 Monde)

Entretien avec John R. MacArthur, journaliste directeur de la revue Harper’s magazine et chroniqueur au Devoir, journal canadien.

Le scandale de la torture aux Etats-Unis… Début décembre, le Sénat américain a publié un rapport qui a provoqué beaucoup d’émoi dans le pays. Les actes de torture de la CIA, après le 11 septembre, au nom de la lutte contre le terrorisme. L’agence américaine de renseignements a torturé, pendant des années, des dizaines de personnes, au mépris des lois et de toutes les conventions internationales. Le rapport est édifiant, accablant pour la CIA. Et aujourd’hui, il sort en français, aux Editions les Arènes avec une préface du John R. MacArthur. Son auteur nous parle des constats après la parution du rapport, nous explique les raisons des tortures, des auteurs et de la CIA et des enjeux. (youtube)

John Kiriakou, le lanceur d’alerte qui a révélé la torture de la CIA, a été libéré de prison

RT, 4 février 2015

John Kiriakou, le lanceur d’alerte de la CIA qui a exposé l’utilisation de la torture par l’agence [de renseignement] et seule personne à avoir été en prison pour ce scandale, a été libéré mardi depuis un établissement correctionnel fédéral. Les défenseurs de la transparence gouvernementale ont longtemps dénoncé la sentence de l’ex-espion comme étant la persécution d’un héros qui a révélé les mauvais agissements de l’agence à grande échelle, tout en pointant du doigt l’hypocrisie de ceux qui ont entrepris la torture en restant libre. Jesselyn Radack, auteur de “Traître”, discute avec Ben Swann de RT.

Source: https://twitter.com/RT_America/status/563133712691261441

Lire l’article complet: http://rt.com/usa/229103-john-kiriakou-released-prison/

Les agents de la CIA qui ont torturé sont vulnérables à des poursuites dans « n’importe quel pays du monde », a dit un responsable de l’ONU

Prisonniers de Guantanamo

Par Mick Krever, CNN

Les agents de la CIA qui ont torturé les détenus peuvent être poursuivis n’importe où dans le monde, a déclaré le Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme et le contre-terrorisme, Ben Emmerson, à Christiane Amanpour de CNN, jeudi.

« Ils sont considérés comme des crimes de guerre, ce sont des crimes relevant de la juridiction internationale, » a-t-il dit.

« N’importe quel pays dans le monde peut poursuivre les agents de la CIA impliqués dans cette activité, et l’Italie a déjà poursuivi, et condamné, 22 agents de la CIA, y compris le chef de poste [de la CIA] à Milan, et les a condamnés à des périodes importantes de prison par contumace. »

L’Italie a condamné les agents, y compris le chef de poste de la CIA, Robert Seldon Lady, à la prison par contumace en 2009 pour leur rôle dans la capture présumée par la CIA d’un religieux musulman dans les rues de Milan; les procureurs ont dit, là-bas, qu’Oussama Mustafa Hassan Nasr a été ensuite rendu au Caire, où il a été torturé.

Ce danger de poursuites, bien sûr, signifie que tout agent de la CIA impliqué dans le programme pourrait être arrêté, chaque fois qu’il ou elle quitte les Etats-Unis.

Un ancien procureur en chef à Guantanamo Bay, le colonel Morris Davis, a déclaré mardi à Amanpour que « mon conseil serait des vacances sur le territoire domestique. »

Lire l’intégralité de l’article: http://amanpour.blogs.cnn.com/2014/12/12/cia-agents-who-tortured-are-vulnerable-to-prosecution-in-any-country-in-the-world-says-u-n-official/

Dick Cheney devrait être en prison, pas sur « Meet The Press » – selon le journaliste Glenn Greenwald

Dick Cheney_Meet The Press_14 décembre 2014Photo: Dick Cheney s’exprime dans l’émission « Meet The Press », le 14 décembre 2014 (NBC News)

RT, 20 décembre 2014

Le journaliste Glenn Greenwald a déclaré que Dick Cheney est en mesure de se vanter du succès de la torture dans des shows d’informations, le week-end, parce que l’administration Obama a décidé de protéger les tortionnaires plutôt que de les poursuivre.

Dans une interview de grande envergure au sujet du rapport sur la torture de la CIA, les perspectives pour la course présidentielle 2016, les relations américano-cubaines et le piratage de Sony, Greenwald a déclaré au HuffPost Live que la discussion sur le rapport de la torture est déformée parce que nous n’entendons pas les victimes mêmes de la torture.

Dans une interview avec «Meet the Press», l’ancien vice-président Dick Cheney a affirmé que la torture « a marché » et qu’il allait « le faire à nouveau dans une minute » si on lui en donnait l’occasion.

Lire la suite: http://rt.com/usa/216175-cheney-torture-prison-greenwald/

Voir l’interview intégrale de Dick Cheney (vidéo): http://www.nbcnews.com/meet-the-press/cheney-senate-intelligence-report-n268186

Talking Heads avec Mark Danner: Comment les Etats-Unis ont contribué à créer l’Etat Islamique

Talking Heads avec Mark Danner

VICE News et The New York Review of Books se sont associés pour créer Talking Heads, une série sur les grandes questions de l’actualité analysées par les contributeurs les plus renommés de la revue.

Dans cet épisode de Talking Heads, Mark Danner évoque son essai du New York Review of Books, « Irak: La nouvelle guerre ». Danner a écrit cet essai à la mi-2003, décrivant la façon dont la politique américaine, pendant la guerre en Irak, a effectivement contribué à bien des égards à inciter ce qui était alors une insurrection naissante.

Pour commencer, l’occupation de l’Irak après le 11 septembre a créé un large front où les jihadistes militants ont commencé à affluer. La mauvaise gestion de l’armée irakienne a renvoyé des milliers d’hommes en colère hautement qualifiés dans les rues et sans emplois. Et les photos d’Irakiens torturés par le personnel américain à la prison d’Abou Ghraib a fourni des images télégéniques qui ont aidé ces groupes à recruter un public de plus en plus indigné.

L’analyse que Danner fait de l’insurrection a anticipé la manière dont celle-ci a évolué vers ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’État Islamique, plus d’une décennie avant que cela arrive.

VICE News s’est assis avec Danner pour discuter de la façon dont l’invasion américaine de l’Irak et la guerre qui a suivi ont fourni ce qu’il décrit comme une boîte de Pétri chaleureuse dans laquelle les éléments insurgés pourraient croître.

Lire l’essai de Mark Danner « Irak: La nouvelle guerre » – http://bit.ly/1tA7jdY

Lire « La menace est réelle: L’État Islamique tente d’influencer les partis politiques en Malaisie « – http://bit.ly/1yvc1Ou

(youtube)

Dianne Feinstein: Les actions de la CIA, une tache sur les valeurs et l’histoire de l’Amérique

Lire le rapport du Sénat américain sur les programmes de torture de la CIA: http://edition.cnn.com/interactive/2014/12/politics/torture-report/

Un juge s’en prend à l’administration Obama pour avoir caché les photos de torture en Irak, Afghanistan

UnknownMOSCOU, 22 octobre (RIA Novosti) – Mardi, un juge fédéral a donné à l’administration Obama jusqu’au 12 Décembre pour justifier sa détention de plus de 2.000 images montrant des détenus en Irak et en Afghanistan qui ont été torturés par l’armée américaine.

Le président Obama, en 2009, a donné sa propre justification pour la détention des photos, en disant: «la conséquence la plus directe en les publiant serait, je crois, d’enflammer davantage l’opinion anti-américaine et de mettre nos troupes en grand danger», et qu’il craignait que « la publication de ces photos pourrait avoir un effet paralysant sur les enquêtes futures d’abus de détenus. »

Lire la suite: http://en.ria.ru/world/20141022/194449013/Judge-Slams-Obama-Administration-for-Hiding-Torture-Photos-From.html

Exclusif: une entreprise britannique fait face à une enquête pour avoir accepté un contrat à Guantanamo

GuantanamoLe groupe de défense des droits de l’homme dit que le rôle de G4S pourrait le rendre complice des abus de la prison américaine.

The Independent, Chris Green, 31 août 2014

La société de sécurité britannique G4S a été signalée au gouvernement pour avoir accepté un contrat de plusieurs millions de livres pour servir à la base navale américaine de Guantanamo Bay, qui renferme la prison tristement célèbre pour les suspects de terrorisme.

La plus grande société de sécurité au monde a peut-être enfreint des directives internationales en signant un contrat de 70 millions de livres, en vertu duquel elle a accepté de fournir des «services d’entretien» à la prison au sud-est de Cuba, qui abrite 149 détenus non inculpés d’aucune infraction, selon les militants.

Une plainte officielle a été déposée auprès du Département des Affaires, de l’Innovation et du Savoir-faire [Department for Business, Innovation and Skills] (BIS) par le groupe de défense des droits de l’homme Reprieve, qui dit qu’en travaillant à Guantanamo Bay, le personnel de G4S « peut contribuer aux violations actuelles des droits de l’homme » qui y sont perpétrées.

Lire la suite: http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/exclusive-british-company-faces-investigation-for-accepting-guantanamo-contract-9701868.html