La brigade de fouille des poubelles du FBI vient prochainement fouiller les ordures près de chez vous

640px-Dumpster_diving_in_Russia

NetworkWorld, 15 juin 2011

Le Manuel de surveillance domestique du FBI daté de 2011 étend les pouvoirs d’espionnage des autorités fédérales et fera devenir 14.000 agents du FBI en une brigade de fouille des poubelles gratuite pour tous. L’augmentation des droits d’espionnage du FBI ne nécessitera ni cause probable, ni la nécessité d’être soupçonné d’une infraction réelle avant que votre vie soit scrutée. Les autres modifications apportées à la liberté d’espionner du FBI ne comprennent plus de paperasse pour les expéditions de fouille pour les enquêtes formelles, car c’est considéré comme «trop lourd» pour le gouvernement fédéral.

Vous pourriez penser que vous êtes intéressant, mais êtes-vous une personne d’intérêt? Espérons que non, puisque l’édition 2011 du Guide des enquêtes internes et des opérations du FBI invite les agents à prendre les poubelles, en fouillant à plein gaz dans vos ordures tout en fouinant dans votre vie. Charlie Savage du New York Times a rapporté que le nouveau manuel donne de « nouveaux pouvoirs significatifs » à des agents du FBI, y compris le droit « à la recherche des bases de données, d’aller dans les ordures ménagères ou d’utiliser des équipes de surveillance pour examiner les conditions de vie des personnes qui ont attiré leur attention. » Et oui, c’est vrai, ce qui signifie que n’importe qui pourrait être ciblé par opposition à des personnes soupçonnées d’un crime réel. L’idée de la cause probable et le quatrième amendement est de nouveau piétiné. En fait, l’avocat général du FBI Valerie E. Caproni « a rejeté les arguments selon lesquels le FBI devrait se concentrer uniquement sur les enquêtes qui commencent par une raison solide pour suspecter des actes répréhensibles. »

L’ACLU a dit au sujet de ces nouveaux pouvoirs d’espionnage élargis, que le FBI est « déjà bientôt en train d’abaisser le fond des normes en matière de surveillance. » Mais Caproni du FBI a essentiellement qualifié ce réglage de mineur au lieu de parler de révisions majeures apportées au manuel de surveillance domestique. Il n’y aura plus d’obligation d’établir un dossier dans la recherche de bases de données commerciales ou d’application de la loi pour piocher-surveiller les gens, car la paperasserie pour les expéditions de fouille pour une enquête formelle est considérée comme «trop lourde» pour le gouvernement fédéral. Pas plus qu’il n’y aura de règle disant qu’une cible doit être suspectée d’actes répréhensibles avant de l’espionner. D’autres changements comprennent d’assouplir une « restriction sur l’administration des tests au détecteur de mensonge » et l’infiltration des groupes en permettant aux agents de participer à « cinq réunions d’un groupe avant que ces règles soient appliquées. » Oh, et si vous êtes un blogueur, vous êtes seulement considéré comme un membre légitime des médias d’informations si votre blog est « au premier plan » pour bénéficier de la «protection supplémentaire» ou pour que l’enquête exige une « surveillance supplémentaire. »

Lire la suite: http://www.networkworld.com/article/2229486/microsoft-subnet/fbi-dumpster-diving-brigade-coming-soon-to-snoop-in-a-trashcan-near-you.html

Publicités

Ralph Nader: Les entreprises espionnent en toute impunité les organisations à but non lucratif

Par Ralph Nader, 22 août 2014

Greenpeace_Arctic_Sunrise_Amsterdam_IMO_7382902Voici un sale petit secret que vous ne verrez pas dans les journaux: les entreprises exercent l’espionnage contre des organisations américaines à but non lucratif, sans crainte d’être traduits en justice.

Oui, cela signifie l’utilisation d’un grand éventail de techniques d’espionnage et d’indiscrétions, y compris la surveillance électronique planifiée, les écoutes téléphoniques, la guerre de l’information, l’infiltration, la fouille des poubelles et bien plus encore.

Les preuves abondent.

Par exemple, il y a six ans, à l’appui de nombreuses preuves documentaires, James Ridgeway a écrit dans Mother Jones au sujet d’un important système d’espionnage d’entreprise par Dow Chemical axé sur Greenpeace et d’autres défenseurs de l’environnement et des produits alimentaires.

Greenpeace avait lancé une campagne efficace contre l’utilisation par Dow de chlore pour fabriquer du papier et du plastique. Dow s’inquiétait et a finalement désespéré.

L’article de Ridgeway et les révélations ultérieures ont produit de surprenantes informations sur la façon dont les enquêteurs privés de Dow, de la firme Beckett Brown International (BBI), ont embauché:

• Un agent de police DC en congé qui a eu accès à des bennes à ordures de Greenpeace au moins 55 fois;
• une société appelée NetSafe Inc., gérée par d’anciens employés de l’Agence de sécurité nationale (NSA), experts en intrusion informatique et en surveillance électronique; et,
• une société appelée TriWest Investigations, qui a obtenu des enregistrements téléphoniques des employés et des contracteurs de Greenpeace. Les notes de la BBI à ses clients contiennent des citations textuelles qu’ils attribuent à des employés spécifiques de Greenpeace.

En utilisant cette information, Greenpeace a déposé une poursuite contre Dow Chemical, les sociétés de relations publiques Ketchum Dow et Dezenhall Resources, et d’autres, alléguant l’intrusion sur la propriété de Greenpeace, l’invasion de la vie privée par intrusion et le vol de documents confidentiels.

Lire la suite: http://www.huffingtonpost.com/ralph-nader/corporations-spy-on-nonpr_b_5701894.html

Termes et définitions d’intérêt pour les professionnels du contre-espionnage du DoD

Document publié sur le site du NCIX [Office of the National Counterintelligence Executive, ou Bureau de l’Exécutif du Contre-espionnage National], daté du 2 mai 2011.

Lire le dictionnaire en ligne: http://www.ncix.gov/publications/ci_references/docs/CI_Glossary.pdf et https://www.ncsc.gov/publications/ci_references/docs/CI_Glossary.pdf

Dictionnaire du contre-espionnage-NCIX.gov

EXTRAITS:

Agent d’Influence.

Un agent d’une certaine stature qui utilise sa position pour influencer l’opinion publique ou la prise de décision pour produire des résultats bénéfiques pour le service de renseignement du pays pour lequel opère l’agent. (Manuel de l’AFOSI [Air Force Office of Special Investigations] 71-142, 9 Juin 2000) [à l’origine un terme soviétique]

  • Egalement, une personne qui est dirigée par un organisme de renseignement pour utiliser sa position afin d’influencer l’opinion publique ou la prise de décision d’une manière qui fera progresser l’objectif du pays pour lequel opère cette organisation. (Lexique ICS)
  • Egalement, une personne qui agit dans l’intérêt d’un adversaire sans déclaration ouverte d’allégeance et essaye secrètement d’accroître son l’influence sur les dirigeants, mais ne recueille pas nécessairement du renseignement ou du matériel classifié compromettant, est aussi connu sous le nom d’agent d’influence. (Dictionnaire historique de la guerre froide, Contre-espionnage, 2007)
  • Egalement, un agent opérant sous les instructions du renseignement qui utilise sa position officielle ou publique, et d’autres moyens, pour exercer une influence sur la politique, l’opinion publique, le cours d’événements particuliers, l’activité des organisations politiques et des organismes de l’Etat dans les pays ciblés. (Lexique du KGB: Le manuel de l’agent du renseignement soviétique, édité par l’archiviste du KGB ivist Vasiliy Mitrokhin, 2002).

All-Source. [De toutes sources]

Un produit du renseignement ou une analyse qui utilise toutes les sources d’information disponibles pour arriver à une conclusion, au lieu de compter uniquement sur une source primaire. Peut également être dénommé rapport multi-INT [multi-Intelligence]. (Renseignement National: Guide du consommateur – 2009) Voir analyse all-source [de toutes sources]; renseignement all-source [de toutes sources].

Antiterrorisme. (AT)

Mesures défensives utilisées pour réduire la vulnérabilité des personnes et des biens à des actes terroristes, pour inclure une réponse et un confinement limités par les forces civiles et militaires locales. (JP 1-02)

Black Bag Job.

Jargon technique de l’espionnage pour des effractions et des entrées clandestines. [Lire plus sur Wikipedia]

Botnet.

Une collection de PC zombies [ordinateurs personnels]. Botnet est l’abréviation de « robot network » [réseau de robot]. Un botnet peut être constitué de dizaines, voire de centaines de milliers d’ordinateurs zombies. Un seul PC dans un botnet peut automatiquement envoyer des milliers de messages de spam par jour. Les messages de spam les plus courants proviennent d’ordinateurs zombies (McAfee Labs – Lexique de la menace) voir aussi zombie.

  • Egalement, les Botnets, ou Bot Networks [Réseaux de Robot], sont constitués d’un grand nombre d’ordinateurs compromis qui ont été infectés par un code malveillant, et qui peuvent être commandés à distance par des commandes envoyées par Internet. (Rapport CRS PL32114, 29 Jan 2008).

Les botnets ont été décrits comme les « couteaux suisses de l’économie souterraine » parce qu’ils sont si versatiles.

Choke Point. [Goulot d’étranglement]

Un passage étroit – par exemple un pont, un tunnel, ou une station de métro – utilisé comme un outil de surveillance ou de contre-surveillance pour canaliser la force d’opposition ou pour surveiller son passage. (Lexique du Centre CI)

CI.

Voir counterintelligence [contre-espionnage]

Suspicious activity. [Activité suspecte]

Comportements observés qui peuvent être le signe d’une collecte de renseignements ou d’une autre planification pré-opérationnelle liée à une menace terroriste ou à une autre menace sécuritaire contre les intérêts du DoD dans le monde entier. (DTM 10-018, Application de la loi de déclaration d’une Activité suspecte, 1er Oct 2010)

  • Egalement, comportement observé raisonnablement indicatif d’une planification pré-opérationnelle liée au terrorisme ou à d‘autres activités criminelles (ISE-FS-200 v1.5)

Two-person Integrity. [Intégrité à deux-personnes, Intégrité double]

Une disposition qui interdit à une personne de travailler seule (DoD 5220.22.22-M-Sup 1, Supplément NISPOM, Fév 1995)

Unknown Subject (UNSUB). [Sujet Inconnu]

Le sujet d’une investigation, dont l’identité n’a pas été déterminée, communément appelé « UNSUB ». Voir aussi DoD unknown subject.

VENONA.

Nom de code du projet américain de crypto-analyse qui a déchiffré des parties de textes des messages du renseignement soviétique entre Moscou et d’autres villes dans les années 1940. La plupart des messages concernaient des activités d’espionnage aux Etats-Unis. (Livre d’espionnage)

Pour plus d’informations: <http://www.nsa.gov/public_info/declass/venona/index.shtml et http://web.archive.org/web/20060614231955/http://www.nsa.gov/publications/publi00039.cfm

Voir aussi La Guerre FBI-KGB: L’histoire d’un agent spécial, par Robert J. Lamphere and Tom Shachtman.

Lire et télécharger le dictionnaire en ligne: http://www.ncix.gov/publications/ci_references/docs/CI_Glossary.pdf et https://www.ncsc.gov/publications/ci_references/docs/CI_Glossary.pdf

 

  • Creative Commons

    Ce blog est mis à disposition selon les termes de la Licence CC-BY-SA 4.0, sauf pour les contenus traduits depuis d'autres sites internet et qui restent la propriété des médias qui les ont publiés à l'origine.
  • Articles récents

  • Catégories

  • Archives

  • Publicités