Les agents de la CIA qui ont torturé sont vulnérables à des poursuites dans « n’importe quel pays du monde », a dit un responsable de l’ONU

Prisonniers de Guantanamo

Par Mick Krever, CNN

Les agents de la CIA qui ont torturé les détenus peuvent être poursuivis n’importe où dans le monde, a déclaré le Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme et le contre-terrorisme, Ben Emmerson, à Christiane Amanpour de CNN, jeudi.

« Ils sont considérés comme des crimes de guerre, ce sont des crimes relevant de la juridiction internationale, » a-t-il dit.

« N’importe quel pays dans le monde peut poursuivre les agents de la CIA impliqués dans cette activité, et l’Italie a déjà poursuivi, et condamné, 22 agents de la CIA, y compris le chef de poste [de la CIA] à Milan, et les a condamnés à des périodes importantes de prison par contumace. »

L’Italie a condamné les agents, y compris le chef de poste de la CIA, Robert Seldon Lady, à la prison par contumace en 2009 pour leur rôle dans la capture présumée par la CIA d’un religieux musulman dans les rues de Milan; les procureurs ont dit, là-bas, qu’Oussama Mustafa Hassan Nasr a été ensuite rendu au Caire, où il a été torturé.

Ce danger de poursuites, bien sûr, signifie que tout agent de la CIA impliqué dans le programme pourrait être arrêté, chaque fois qu’il ou elle quitte les Etats-Unis.

Un ancien procureur en chef à Guantanamo Bay, le colonel Morris Davis, a déclaré mardi à Amanpour que « mon conseil serait des vacances sur le territoire domestique. »

Lire l’intégralité de l’article: http://amanpour.blogs.cnn.com/2014/12/12/cia-agents-who-tortured-are-vulnerable-to-prosecution-in-any-country-in-the-world-says-u-n-official/

Publicités

Le rapport sur la torture de la CIA déclenche un plaidoyer pour l’arrestation de Bush

La semaine dernière, le Comité du renseignement du Sénat a publié son rapport complet sur les tactiques inhumaines de torture de la CIA. Même si le rapport dit que l’ancien président George W. Bush a été maintenu dans l’ignorance jusqu’en 2006, beaucoup de gens croient encore qu’il devrait être tenu responsable pour les actions de la CIA durant son mandat en tant que commandant en chef. En fait, la Cour Pénale Internationale a dans ses mains, un document de demande officielle d’arrestation immédiate de George W. Bush. Nous accueillons aujourd’hui le professeur Francis Boyle du Collège juridique de l’Université de l’Illinois. Il est très étroitement lié à la CPI, et fait un rapport sur l’état de la demande de mandat d’arrêt de Bush.

(youtube)

Carte: Le réseau global de la torture de la CIA

cia_global_networkSource: http://interactive.guim.co.uk/embed/2014/12/2014-12-cia-global-network/cia-global-network.svg

Les groupes de défense des droits au Royaume-Uni rejettent l’enquête officielle sur les transferts de prisonniers post-11 septembre

Vue de Guantanamo

L’enquête menée par le gouvernement sur une supposée implication britannique dans la restitution et la torture sera un simulacre, disent les groupes de défense des droits

Mark Townsend, 8 novembre 2014

Les principaux groupes de défense des droits du Royaume-Uni sont sur le point de boycotter l’enquête officielle sur la participation du Royaume-Uni dans la torture et la restitution [des prisonniers] dans les années après le 11 septembre, portant gravement atteinte à l’enquête controversée.

Neuf organisations ont annoncé qu’elles ne veulent rien à voir avec l’enquête parlementaire du comité du renseignement et de la sécurité (ISC) [Intelligence and Security Committee] dans le rôle présumé du Royaume-Uni dans le mauvais traitement des détenus.

Une lettre rédigée avec conviction à l’équipe du comité d’enquête sur les allégations des détenus affirme que, malgré une hausse des préoccupations avec le gouvernement il y a plus de six mois pour savoir si sa décision d’autoriser l’ISC [Intelligence and Security Committee] à mener l’enquête était « légale ou appropriée », leurs préoccupations face à une dissimulation des institutions sont restées sans réponse.

Lire la suite: http://www.theguardian.com/world/2014/nov/08/british-torture-inquiry-boycotted-rights-groups?CMP=twt_gu