« Nous donnons de plein gré plus de renseignements à Facebook que nous n’en fournirions au cours d’un interrogatoire »

Un livre partagé sur les réseaux sociaux et qui fait prendre conscience des enjeux sur les données personnelles, à télécharger gratuitement (licence cc-by-sa):

Numérique, reprendre le contrôle: https://framabook.org/docs/NRC/Numerique_ReprendreLeControle_CC-By.pdf

Publicités

Un manifestant de 91 ans va à la cour européenne au sujet de fichiers secrets de la police

The Guardian, par Rob Evans, le 25/07/2016

john_cattJohn Catt, qui n’a pas de casier judiciaire, espère forcer l’unité de « l’extrémisme intérieur » à supprimer des enregistrements de surveillance le concernant

Un individu âgé de 91 ans, dont les activités politiques ont été secrètement enregistrées par la police, a gagné le droit de présenter son cas juridique devant la Cour européenne des droits de l’homme.

John Catt, qui n’a pas de casier judiciaire, a mené une bataille de six ans pour forcer la police à supprimer leurs dossiers de surveillance sur ses activités à 66 manifestations pour la paix et les droits de l’homme.

La police avait noté des descriptions de son apparence et de ses vêtements lors des manifestations, et comment il aimait dessiner des croquis des manifestations.

L’affaire devant la Cour européenne pourrait aider à déterminer en quelle quantité la police est-elle autorisée à enregistrer de l’information sur les individus respectueux de la loi qui participent à des manifestations.

Les juges de la cour ont déclaré que l’une des questions clés qu’ils prendraient en considération, c’est de savoir si la conservation des dossiers était légale et nécessaire dans une société démocratique.

Lire l’intégralité de l’article: https://www.theguardian.com/world/2016/jul/25/protester-91-goes-to-european-court-over-secret-police-files

#PJLRenseignement: quels députés ont voté pour? qui a voté contre?

Voir les résultats sur le site de l’Assemblée Nationale: http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/%28legislature%29/14/%28num%29/1109

« Cryptoparty et vie privée », lundi 27 avril 2015, à Paris: chiffrement de mails, confidentialité sur Internet, utilisation de Tor…

Voir l’événement: http://paris.intersquat.org/events/event/cryptoparty-et-vie-privee/

Source: https://twitter.com/PartiPirate/status/590814448526434304

Pourquoi la loi renseignement est de la surveillance généralisée

Leçon magistrale de Benjamin Bayart

Retrouver l’ensemble du débat avec :

– Laurence Blisson, porte parole du Syndicat de la Magistrature,
– Benjamin Bayart, représentant la FFDN et la Quadrature du Net,
– Eduardo Rihan Cypel, député PS de la 8è circonscription de la Seine et Marne,
– Daniel Martin, Président de l’Institut International des Hautes Etudes de la Cybercriminalité,
– Bertrand Warusfel, Docteur d’Etat en Droit.

(youtube)

Débat intégral:

Surveillance en France: « Le projet de loi Renseignement menace l’État de droit » (communiqué de presse FAImaison)

Voir le communiqué (2 avril 2015): https://www.faimaison.net/files/cp-pjlrenseignement-2015-04-02.pdf

Source: https://twitter.com/FAImaison/status/583647282756722688

Un ex-avocat de la NSA: la cyber-guerre se déroule entre les entreprises de haute technologie et le gouvernement américain

Stewart Baker sur scène au Sommet du Web à Dublin

Stewart Baker a déclaré qu’Apple et Google pourraient être en train de limiter leur activité dans des marchés comme la Chine et la Russie par le chiffrement des données des utilisateurs

The Guardian, Jemima Kiss, 4 novembre 2014

La bataille sur le cryptage des données de service des utilisateurs Internet a planté les entreprises technologiques américaines contre le gouvernement américain lui-même, a déclaré mardi l’ancien avocat général de la NSA, Stewart Baker.

Prenant la parole lors au Sommet du Web à Dublin, Baker a affirmé que les mouvements opérés par Google et Apple et d’autres afin de crypter les données de l’utilisateur étaient plus hostiles à la collecte occidentale de renseignements que pour la surveillance établie par la Chine ou la Russie.

« Le département d’Etat a financé certains de ces outils, tels que Tor, qui a été utilisé dans les révolutions du Printemps Arabe ou pour passer le pare-feu chinois, mais ces crypto-guerres opposent principalement le gouvernement américain et les entreprises américaines, » a-t-il dit dans une conversation avec l’éditeur des projets spéciaux, James Ball.

Lire la suite: http://www.theguardian.com/technology/2014/nov/04/nsa-cyberwar-stewart-baker-cloudflare-snowden

La NSA appelle les utilisateurs d’iPhone des « zombies » et Steve Jobs « Big Brother »

big brother_apple

9 septembre 2013, John Koetsier, VB Insight

Steve Jobs est Big Brother, et tout les publics qui achètent l’iPhone ne sont que des zombies, selon des documents internes de la NSA détaillant sur quoi l’agence a travaillé en termes de piratage de smartphones et d’extraction d’informations personnelles, de connections sociales, d’informations de localisation, et plus encore. Ne vous inquiétez pas, les fans d’Android, vous êtes aussi dans les cibles de la liste.

Selon de nouveaux documents du super-leaker Edward Snowden, la NSA a ciblé des smartphones comme un bénéfice massif de données sensibles que les nouveaux utilisateurs de l’appareil ont créé, stocké, et, finalement, partagé sans le savoir avec l’agence d’espionnage américaine qui a été impliquée dans la controverse depuis lors même que Snowden a commencé à publier des détails sur Prism et XKeyscore et d’autres technologies secrètes d’espionnage de l’agence gouvernementale.

Voici « big brother », selon une présentation de la NSA:

steve-jobs-big-brother-nsaCi-dessus: Steve Jobs en tant que Big Brother, selon la NSA

Et, les clients payants d’Apple ont été vus dans les yeux de la NSA comme des participants idiots désireux de leur propre chute. Un diaporama de présentation de la NSA les identifie péjorativement comme des « zombies ».

Lire la suite: http://venturebeat.com/2013/09/09/nsa-calls-iphone-users-zombies-and-steve-jobs-big-brother/

Pourquoi la NSA casse notre cryptage – et pourquoi nous devrions y être attentif – Matthew Green – TEDxMidAtlantic

Cette conférence a été donnée lors d’un événement local de TEDx, produite indépendamment des conférences TED. Le cryptage remonte aux Pères fondateurs et à la Déclaration des Droits. Maintenant, la National Security Agency des États-Unis casse et sape les technologies de cryptage de base qui alimentent Internet, en disant que cela est fait pour notre propre protection contre les terroristes. Mais sommes-nous en train de sacrifier nos libertés pour la peur?

Matthew Green est professeur adjoint à la recherche de la science informatique à l’Université Johns Hopkins. Ses recherches portent sur la sécurité et la cryptographie informatiques, et en particulier la façon dont la cryptographie peut être utilisée pour promouvoir la vie privée. Son travail inclut des techniques pour accéder en toute sécurité aux bases de données médicales, améliorer l’anonymat des Bitcoin, et analyser les systèmes de sécurité déployés. Avant de rejoindre la faculté Johns Hopkins, il a été un membre du personnel technique principal chez AT & T Laboratories.

(youtube)

La brigade de fouille des poubelles du FBI vient prochainement fouiller les ordures près de chez vous

640px-Dumpster_diving_in_Russia

NetworkWorld, 15 juin 2011

Le Manuel de surveillance domestique du FBI daté de 2011 étend les pouvoirs d’espionnage des autorités fédérales et fera devenir 14.000 agents du FBI en une brigade de fouille des poubelles gratuite pour tous. L’augmentation des droits d’espionnage du FBI ne nécessitera ni cause probable, ni la nécessité d’être soupçonné d’une infraction réelle avant que votre vie soit scrutée. Les autres modifications apportées à la liberté d’espionner du FBI ne comprennent plus de paperasse pour les expéditions de fouille pour les enquêtes formelles, car c’est considéré comme «trop lourd» pour le gouvernement fédéral.

Vous pourriez penser que vous êtes intéressant, mais êtes-vous une personne d’intérêt? Espérons que non, puisque l’édition 2011 du Guide des enquêtes internes et des opérations du FBI invite les agents à prendre les poubelles, en fouillant à plein gaz dans vos ordures tout en fouinant dans votre vie. Charlie Savage du New York Times a rapporté que le nouveau manuel donne de « nouveaux pouvoirs significatifs » à des agents du FBI, y compris le droit « à la recherche des bases de données, d’aller dans les ordures ménagères ou d’utiliser des équipes de surveillance pour examiner les conditions de vie des personnes qui ont attiré leur attention. » Et oui, c’est vrai, ce qui signifie que n’importe qui pourrait être ciblé par opposition à des personnes soupçonnées d’un crime réel. L’idée de la cause probable et le quatrième amendement est de nouveau piétiné. En fait, l’avocat général du FBI Valerie E. Caproni « a rejeté les arguments selon lesquels le FBI devrait se concentrer uniquement sur les enquêtes qui commencent par une raison solide pour suspecter des actes répréhensibles. »

L’ACLU a dit au sujet de ces nouveaux pouvoirs d’espionnage élargis, que le FBI est « déjà bientôt en train d’abaisser le fond des normes en matière de surveillance. » Mais Caproni du FBI a essentiellement qualifié ce réglage de mineur au lieu de parler de révisions majeures apportées au manuel de surveillance domestique. Il n’y aura plus d’obligation d’établir un dossier dans la recherche de bases de données commerciales ou d’application de la loi pour piocher-surveiller les gens, car la paperasserie pour les expéditions de fouille pour une enquête formelle est considérée comme «trop lourde» pour le gouvernement fédéral. Pas plus qu’il n’y aura de règle disant qu’une cible doit être suspectée d’actes répréhensibles avant de l’espionner. D’autres changements comprennent d’assouplir une « restriction sur l’administration des tests au détecteur de mensonge » et l’infiltration des groupes en permettant aux agents de participer à « cinq réunions d’un groupe avant que ces règles soient appliquées. » Oh, et si vous êtes un blogueur, vous êtes seulement considéré comme un membre légitime des médias d’informations si votre blog est « au premier plan » pour bénéficier de la «protection supplémentaire» ou pour que l’enquête exige une « surveillance supplémentaire. »

Lire la suite: http://www.networkworld.com/article/2229486/microsoft-subnet/fbi-dumpster-diving-brigade-coming-soon-to-snoop-in-a-trashcan-near-you.html